Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Mar

Eureka street

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères

undefined

Lecture dans le cadre de la Saint Patrick

undefined

"Eureka Street" de Robert McLiam Wilson

Poche - 544 pages - 8,17 euros

Note : 08/10

Résumé :

Belfast... ses secteurs catholiques et protestants, ses trottoirs grouillant d'alcooliques et de vagabonds, son allure de nécropole... Belfast, ville des sigles de trois lettres griffonnés sur les murs : IRA, UVF, UFF, FTP, FTQ... Lorsqu'apparaît le mystérieux graffiti OTG, Jake Jackson trouve en lui une source de tension supplémentaire. Doit-il lire "Offrez Toute la Guinness" ? "Oiseaux Très Gras" ? "Ouah, Ta Gueule !" ? À l'image des doux paumés qui l'entourent, Jake tente de survivre dans une ville aux profondes enclaves de pauvreté, menacée par les émeutes et les bombes. Dans un pareil contexte, beuveries et élucubrations ont le vent en poupe.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Belfast raisonne et frisonne sous les bombes et s'oublie dans les pubs.

Jake, trentenaire catholique, vit dans un quartier plutôt huppé, dans un appartement dont il est le propriétaire. 
Il passe d'un emploi à un autre. Tantôt il est chargé de récupérer les meubles chez ceux qui ne peuvent plus les payer, tantôt il est ouvrier en bâtiment.

Se remettant difficilement d'une rupture amoureuse qui a pris fin, il y a tout de même plus d'un an, Jake tombe amoureux tous les jours d'une nouvelle femme. Mais reste désespérément célibataire.

A croire qu'elles ne veulent pas de lui.

Jake désespère toujours de trouver l'âme soeur et se débat dans ses réflexions politiques.

Chuckie lui est protestant et vit avec sa mère Peggy, dans un quartier relativement pauvre de la ville, dans une petite maison.

Chuckie en a marre de glander, de voir que sa vie ne mène à rien. 
Alors il décide de gagner de l'argent. Beaucoup d'argent. Il veut devenir riche. 
Ce qu'il n'a pas en beauté physique, il le compensera en Livres sur son compte en banque.

Et avec ses idées abracadabrantes et pour le moins fumeuses, il y réussi.

Bien au delà de ses espérances. A une vitesse folle, le compte de Chuckie explose. 

Chaque idée tordue, limite frauduleuse, se transforme en milliers de Livres.

Il n'en revient pas lui même. On pourrait penser que Chuckie, ayant réalisé son rêve de devenir riche, est heureux. Le fait qu'une superbe américaine - Max -  soit sa petite amie, mais surtout qu'elle soit plus riche que lui et n'en ai donc pas après son argent, devrait également le laisser penser.
Et c'est pratiquement le cas. Il est bien dans ses baskets Chuckie.

Mais une bombe vient troubler tout ceci. 

Alors qu'elle se promène en ville, Peggy assiste, impuissante à l'horreur de l'attentat. Une boutique explose sous ses yeux, avec le cortège d'horreur qu'une telle situation engendre : mort, cadavres, sang, hurlements, peur..... Peggy, sous le choc est catatonique.

Sa voisine Caroline et Chuckie vont devoir s'occuper d'elle.

Pratiquement tous les soirs, Jake et Chuckie se retrouvent avec d'autres copains dans un pub ou dans un autre.

Un groupe de vieux potes qui se connaissent depuis de nombreuses années et dont Chuckie est le seul protestant, comme quoi....

Ensemble, ils passent leurs soirées à parler des filles, de leurs prétendues prouesses sexuelles, de l'IRA, des bombes, de leur ville.
Ils parlent de politique, de leur pays. 
Ils parlent de ce qu'ils connaissent et qu'ils aiment.

Peut-être est-ce parce que mon voyage est encore tout frais dans ma tête.
Peut-être est-ce parce que j'ai aimé cette ville.
Peut-être est-ce parce que j'ai reconnu le nom de certaines rues.
Peut-être est-ce parce que je suis allée dans ces quartiers sensibles.
Peut-être est-ce parce que je suis allée dans certains des pubs dont parle l'auteur.

Sans doute un peu de tout ça. 
Mais aussi et surtout, beaucoup parce que le livre est tout simplement bon.

Voilà pourquoi je l'ai aimé. 
Drôle et tragique à la fois. La formule tout en un pour parler "vulgairement". 
Mais une très belle réussite de McLiam Wilson.

L'écriture de l'auteur est très agréable. Il n'a pas cherché à en mettre plein la vue, ni à écrire bêtement.

Je dirais plutôt qu'il a écrit "simplement". 

Il a fait de ses personnages des "monsieurs" tout le monde. Que l'on peut côtoyer justement au détour d'un pub.

J'ai eu une tendresse particulière pour Jake qui m'a beaucoup touché. Ecorché, pas méchant et en mal d'amour. Des réflexions pertinentes et un passé pas toujours facile.

Quant à Chuckie qui au départ, semble un chouia "gentillet" se révèle d'une grande sensibilité. Il n'hésite pas à traverser les Etats Unis pour retrouver sa belle. Et devant la révélation de sa mère, après le choc, ben ma foi, il se comporte tout simplement en fils. En fils qui découvre qu'il aime sa mère.

L'auteur a également très bien sû décrire les différents qui opposent les catholiques et les protestants, les explications qu'il donne, même si elles ne sont pas complètes, sont très claires.

Sous leurs airs de bravaches, les personnages du roman se sentent concernés par ce qui se passe autour d'eux.

Il a su dire et expliquer le ras le bol de la plupart des habitants de la ville, le ressenti de la peur de l'attentat et puis finalement, le fatalisme. Les habitants de Belfast vivent avec ses menaces sur leurs épaules, ce n'est pas qu'ils s'en moquent, c'est juste qu'ils savent qu'ils ne peuvent rien y changer, qu'ils sont obligés de vivre avec ça.

La tension qui règne est bien rendue, presque palpable.

Aujourd'hui la ville est bien plus calme. Les affrontements sont nettement moins fréquents. Il n'en reste pas moins que certains quartiers restent "lourds". 

Voir le mur qui sépare cette ville en deux est quelque chose de très impressionnant. Les lourdes portes qui ferment le soir, c'est très fort aussi. On ne peut pas voir tout ça, sans rien ressentir. 

L'auteur est amoureux de sa ville. Ca se sent.
Il la décrit tellement bien, il en parle avec une grande tendresse et une grande force.

Il débute d'ailleurs le livre par cette phrase : "Toutes les histoires sont des histoires d'amour".

Ce livre est une histoire d'amour.
Une grande histoire d'amour des habitants de Belfast pour leur ville.

Et pour finir, il utilise une autre très jolie phrase : " Belfast, un simple fouillis de rues et quelques grosses collines, un simple murmure de Dieu".

Un livre que j'ai beaucoup aimé et que je recommande à tout le monde. Que vous soyez ou non déjà passé par Belfast.

Commenter cet article

omnitech support 10/01/2014 13:08

This is a really good read for me,I read the book and it was quite good.It made some sreal sense.and was gripping also. Must admit that you are one of the best bloggers I ever saw.Thanks for posting this informative article.

Cryssilda 06/09/2009 21:06

C'est très amusant, car lorsque j'ai écrit mon billet aujourd'hui, j'ai également été tentée de reprendre la première phrase du roman et d'en venir à la même réflexion que toi... c'est une histoire d'amour de Belfast pour ses habitants... et puis j'ai dû être déconcentrée car finalement cette idée n'apparait pas dans mon billet! ;) (ouf! on aurait pu croire que j'avais copié sinon!)En tous cas je suis d'accord avec tout ce que tu dis ici. Tout comme toi ce roman m'a peut être touchée encore plus car je viens de découvrir Belfast.

hydromielle 07/09/2009 10:33


Je suis contente qu'il t'ai plu. Je vais aller lire ton billet


La liseuse 22/03/2008 22:52

Bon alors, je l'avais noté il y a trèèès longtemps et puis il a été englouti sous les autres titres. Ton billet me pousse à nouveau à le déterrer.

hydromielle 23/03/2008 16:56


Remonte-le en tête de liste ;-)


Ori 19/03/2008 15:19

Tu en parles si bien que je note. Je suis passé à côté de ma lecture irlandaise, il faut que je me réconcilie avec ce pays!

hydromielle 19/03/2008 21:00

Je serais contente si tu lis ce livre "grace" à mon billet. Il est vraiment très bien. Le livre je veux dire lolTu es fâchée avec l'Irlande ?

chiffonnette 17/03/2008 12:37

Et bien ça donne envie!! Jenote!

hydromielle 17/03/2008 14:53

Note.Lis.Et va visiter.lol

Archives

À propos