Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Jun

Magie de pacotille

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantastique

magie de pacotille

 

"Magie de pacotille" de Kelley Armstrong

Femmes de l'Autremonde - Tome 3

 

Poche - 544 pages - 8 euros

 

Note : 07/10

 

Quatrième de couverture :

 

Paige Winterbourne est une sorcière, mais ça ne se voit pas : elle ne remue pas le nez quand elle jette des sorts, par exemple. C'est une jeune femme normale de vingt-trois ans, qui travaille trop, s'inquiète de son poids, et se demande quand elle va se trouver un mec bien. A ceci près qu'elle a adopté une adolescente, Savannah... dont la mère pratiquait la magie noire, et qui est poursuivie par une démone et une Cabale de mages très puissants ! Mais à part ça, Paige mène une vie tout à fait ordinaire. Du moins, jusqu'à ce que ses voisins découvrent sa vraie nature et que l'enfer se déchaîne...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Lorsque Paige a accepté de prendre en charge l'éducation de Savannah, elle pensait bien que les choses n'allaient pas être faciles.

Après tout, elle même n'a que 23 ans et se cherche encore sur pas mal de plans, alors s'occuper d'une ado de 10 ans de moins qu'elle, ce n'est pas l'idéal.

 

Les relations sont houleuses et conflictuelles. Paige ne sait pas trop comment s'imposer et Savannah est en pleine rébellion. Elle souffre terriblement de la mort de sa mère et ne supporte pas ce que le Covent et Paige pensent d'elle. A savoir que ce n'était pas une bonne sorcière parce qu'elle utilisait la magie noire.

 

Les deux jeunes femmes ont beaucoup de mal a trouver leur place dans cette nouvelle relation.

 

Et les choses se gâtent lorsqu'arrive un courrier où le père de Savannah (dont tout le monde ignorait jusqu'au nom) réclame sa garde.

Pour lui, membre et hériter d'une Cabale, avoir auprès de lui sa fille sorcière, serait un plus considérable.

 

Pour Paige, hors de question de renoncer à Savannah.

Et encore moins au profit d'une Cabale.

 

L'arrivée de Leah, semi-démone, dans le paysage, va aggraver les choses à un point qui va rapidement devenir insupportable pour tout le monde.

 

 

 

MON AVIS :

 

Etrange comme un personnage peut être insupportable dans un tome et très agréable dans un autre.

Dans le deuxième volume de Femmes de l'Autremonde, je détestais Paige.

Prétentieuse au possible, imbue d'elle même, quoiqu'elle dise ou fasse, je ne l'aimais pas.

Je l'avais vraiment prise en grippe.

 

A la lecture de "Magie de pacotille", j'ai été surprise de voir que ce n'était plus Elena qui avait le rôle titre, mais Paige.

Déçue donc de ne pas retrouver Elena (et Clay).

Et carrément pas contente de voir que j'allais avaler plus de 500 pages avec Paige.

 

Et puis tout a changé.

Paige est totalement différente. J'ai presque l'impression qu'il ne s'agit pas de la même personne.

Elle est touchante. Attachante. Emouvante.

Elle se cramponne à ses promesses, veut le mieux pour elle, Savannah et le Covent. Et si pour cela, elle doit "s'oublier" et revenir sur ce qu'elle croyait dur comme fer depuis toujours, alors elle le fait.

Elle est bien loin du souvenir que j'avais. Celle qui ne pensait qu'à elle et était persuadée d'avoir toujours raison.

 

Par contre, c'est le personnage de Savannah qui m'a horripiler.

Ok elle vient de perdre sa mère et elle est en pleine crise d'ado, mais bon sang, cette gamine est insupportable.

 

Dans "Magie de pacotille", l'auteur quitte le monde des loups garous pour nous projeter dans celui des sorcières et des mages, avec toutes les ramifications et les guerres intestines ou "interraciales".

 

Le couple Paige/Lucas met du temps à se former, mais on le voit venir tout de même dès le début.

Reste à savoir ce que ça va donner.

L'éviction de Paige du Covent et leur fuite ne risquent pas d'aider les choses.

 

L'écriture est agréable mais j'ai trouvé certains passages trop longs.

Tout ceux concernant les sorts, la magie, les grimoires..... je n'ai pas accroché.

 

Je ne sais pas ce que contient le tome 4 de la série ni qui en sera la narratrice (est-ce que l'on revient à Elena ou bien est-ce encore Paige), mais je compte bien le lire. 

 

Finalement même avec d'autres personnages, d'autres lieux, un autre monde, Kelley Armstrong réussi à maintenir chez le lecteur, l'envie de continuer sa série.

 

 

Commenter cet article
K


J'aime bien...mais vriament, pour moi, cette série, ce sont Elena et Clay.  Rien à faire!



Répondre
H


Je suis comme toi... mais pour le coup Paige n'était pas si agaçante que je le pensais. Cela dit j'ai hate de continuer la série et de retrouver, je l'espère Elena et Clay.



A


Moi, c'était l'inverse. J'ai commencé par ce tome ci, je ne savais pas que c'était le troisième d'une saga et je n'appréciais pas trop le perso d'Elena durant ses brèves interventions. Mais quand
je l'ai découverte dans sa propre histoire, je l'ai adorée.  L'univers de Kelley Armstrong est vraiment très riche et bien mené ! Une saga que j'affectionne particulièrement.



Répondre
H






Archives

À propos