Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Apr

Prédatrice de la nuit

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantastique

Pédatrice de la nuit

 

"Prédatrice de la nuit" de Sherrilyn Kenyon

 

Dark Hunters - Tome 7

 

Poche - 313 pages - 6,50 euros

 

Note : 06/10

 

Quatrième de couverture :

 

Valerius Magnus appartient au cercle des Chasseurs de la Nuit, mais il est haï à cause de ses origines romaines. Depuis vingt siècles, il lutte contre les Damnés. Lors d'une échauffourée dans les rues de La Nouvelle-Orléans, il rencontre Tabitha Devereaux. Immédiatement, il est fasciné par cette humaine qui se bat comme une panthère contre les vampires. Le prenant pour un ennemi, elle n'hésite pas à le poignarder, avant de le recueillir pour le soigner. Valerius découvre alors qu'elle a bien d'autres attraits, même s'il s'interdit d'aimer une mortelle.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

La journée, Tabitha est aux commandes de sa boutique avec Marla son ami(e) drag queen et la nuit, elle poursuit les démons.

Les soeurs Devereaux ont toutes un petit quelque chose qui les rend particulières. Samantha sa soeur jumelle a épousé Kyrian et pour Tabby les chasseurs de la nuit et autres créatures n'ont plus de secret.

 

C'est d'ailleurs au cours d'une terrible bagarre il y a 2 ans, alors que Desiderius tentait de tuer sa soeur et Kyrian que le démon lui a lacéré le visage.

 

Si avant elle avait déjà la rage contre eux, elle est désormais déterminée à tous les tuer.

Les démons lui ont déjà trop pris.

 

Ce soir là est un soir comme les autres.

Des démons, des armes blanches, de la bagarre.

Mais rapidement Tabitha se sent dépassée par le nombre aussi ne remarque t'elle pas tout de suite qu'un inconnu se bat à ses côtés.

 

Elle ne le remarque tellement pas qu'en se retournant, elle le prend pour un démon et lui plante son couteau dans le coeur.

 

Avant de réaliser qu'il s'agit d'un Chasseur de la nuit.

Donc un allié.

 

Ach ne va pas être content du tout !!!

 

 

MON AVIS :

 

Valerius Magnus.

Voilà un homme intriguant.

 

Depuis le premier tome des Dark Hunters il est question de lui.

Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est littéralement détesté !

 

Le général romain a réussi à s'attirer la haine de beaucoup de personne et plus particulièrement de Julien et Kyrian les deux Grecs.

Et par voie de conséquence, il est détesté des épouses. Et des familles de ces dernières.

A noter que toujours par voie de ricochets, les autres Chasseurs de la nuit ainsi que les écuyers le déteste.

 

Nous avons donc là un Chasseur qui franchement ne donne pas envie d'en savoir plus sur lui.

 

Mais une petite voix ne cessait de me répéter que j'allais l'adorer. Que je devais lui faire confiance et que je n'avais encore rien vu. Ou du moins rien lu.

 

Et une fois de plus, la petite voix avait raison (faut dire que maintenant elle me connait bien la petite voix).

 

Très rapidement il apparait que Valerius n'est pas le monstre dont parlent les autres Chasseurs.

Loin de là.

 

A mesure que Sherrilyn entre dans les détails le concernant je me sentais fondre.

C'est qu'il a tout pour lui en fait.

 

On savait déjà que c'était un général romain, donc pas le genre à s'effrayer d'un rien. Le genre plutôt guerrier qui ne recule devant rien.

Ce que l'on ne savait pas c'est tout le reste.

 

Outre le côté physique qui clairement ferait fondre le plus gros des icebergs, Valerius est hyper classe.

Jusqu'à présent les Chasseurs avaient plutôt le look motard, la démarche de cowboys, des pantalons de cuir et des lunettes de soleil, ce qui, je l'avoue me plait pas mal.

 

Avec Valerius, pardon mais c'est la grande classe. Toujours tiré à quatre épingles, chaussures vernis, costumes de marques, musclé à souhait, armé jusqu'aux dents et le regard qui tue.

 

Rajouter là dessus que la classe chez lui, ce n'est pas juste une image.

C'est dans le sang. Il a ça en lui le Valerius.

Alors oui il pète dans la soie, oui on s'attend presque à voir son petit doigt en l'air, oui il a une très haute opinion de lui.... mais le truc c'est qu'il peut se le permettre. C'est dans son éducation. Dans sa façon de se tenir. Dans tout son être.

Il n'est pas méprisant pour le plaisir. Il est juste un cran au dessus. Nuance.

 

Et puis on creuse un peu plus et on découvre qui est vraiment Valerius. Et là on ne peut pas faire autrement que de craquer.

Son histoire est à fendre le coeur. Tout son passé d'humain est affreux.

Trahi par ses proches et tué par eux, il est par la suite devenu Chasseur. Avec ses nouveaux pouvoirs il aurait pu devenir un sale con, mais non. Même pas.

 

Il sait que tout le monde le déteste et il sait pourquoi.

Il est tout seul. Toujours tout seul. Alors le visage froid qu'il affiche constamment, sa distance et sa prétendue arrogance ne sont en fait que des barrages. S'il s'imagine que les autres ne sont pas assez bien pour le toucher, alors ils ne peuvent pas lui faire de mal. C'est aussi simple.

Vivre 2000 ans seul, en payant pour les fautes des autres, ça laisse des traces.

 

Parce que, et c'est là le pire, Valerius ne paie pas pour SES fautes.

Mais pour celles de son père et de son grand père.

 

Et Valerius s'est un coeur énorme. Un homme qui fait passer les autres avant lui. Tous les autres. Même ses ennemis.

Lorsqu'il explique qu'il comprend que Kyrian le déteste c'est juste trop dur.

 

Et c'est là que Valerius est grand. Plus grand que les autres d'ailleurs.

Parce que franchement, POURQUOI Julien et Kyrian le détestent-ils à ce point là ? Ce n'était pas SA faute.

Julien et Kyrian étaient des adultes lorsqu'ils sont morts. Et ils savent pertinemment qui les a tué. Alors pourquoi s'en prendre à Valerius ? Il n'était qu'un enfant !

J'avoue que ça m'a rendu folle de rage tout au long de ma lecture. C'est naze !

 

En tombant sur Tabitha, Valerius a vraiment trouvé une nana aux antipodes de ce qu'il est.

Il est guindé voir endimanché et elle est super nature. Elle lui donne direct un diminutif, le traite comme n'importe qui et le traine dans les endroits les plus improbables.

 

Je n'ai cessé de rire tout au long de ma lecture.

J'ai adoré quand Tabitha lui propose de lui faire à manger, qu'il accepte et lui avoue une préférence pour de l'italien. Et voir Tabitha arriver avec une assiette en carton et une fourchette plantée dans une boite de raviolis c'est juste excellent !!

 

Et il y a une scène particulièrement drôle également dans une restaurant de fruits de mer où Tabitha mange des huitres et boit de la bière au goulot. Valerius frôle l'infarctus.

 

Le personnage de Tabitha est pas mal, j'avoue. C'est une vraie petite pile électrique qui croque la vie et fonce dans le tas. Le genre de personne qui est soit détestée soit adorée. D'ailleurs elle le dit elle-même, elle est comme le lierre, difficile à s'implanter mais une fois là, impossible de s'en séparer.

 

Pour ma part je ne sais pas trop.

Je ne la déteste pas, mais je ne l'aime pas non plus.

J'avais déjà eu du mal avec Amanda qui  n'était pas ma préférée et les rares fois où j'avais croisé Tabitha je ne faisais pas non plus partie de son fan club.

 

Disons que la seule chose qui fait que je ne la déteste pas, c'est la façon dont elle traite Valerius. Elle l'aime.

En fait elle m'indiffère plutôt qu'autre chose.

J'ai un peu de mal avec les soeurs Devereaux je crois.

 

Quant à l'intrigue de ce 7ème volume, je l'ai trouvé assez faible.

L'écriture reste sympa mais le niveau n'est pas aussi bon que les tomes précédents.

Les choses arrivent trop vite et n'importe comment.

Parfois le manque de détails se fait cruellement sentir et du coup l'histoire en est pénalisée.

Par exemple les dons d'immortalités à la fin j'ai trouvé ça mauvais. Nul. Je ne sais pas, il manque quelque chose.

 

L'humour est bien présent mais c'est à croire qu'il est là au détriment du reste.

Dommage.

 

Une fois de plus je me suis paumée entre les Dieux, les Démons, les Appollites et les trucs, les bidules.... m'enfin bon, ça c'est pas très grave parce qu'au final, on en reparle toujours.

 

Par contre je n'ai pas compris pourquoi Apollimy voulait la petite.

Elle sait très bien ce qu'elle représente pour Ach alors pourquoi vouloir lui faire du mal ?

La raison donnée, à savoir pour récupérer son fils, n'est pas valable. Sachant ce qu'est la petite pour lui, comment peut elle imaginer une seule seconde qu'il ne va pas la détester ?

 

Ils sont parfois très crétins les Dieux non ?

 

Au final, un tome en dessous du reste de la série mais Valerius porte le livre à lui tout seul.

Commenter cet article

Tam-Tam 18/04/2013 17:38


Loin de mon ordinateur... et hop, voila que j'ai des artciles de retard!!
et quels articles en plus!!!
VALERIUSSSSS!!!!


son costume armani, son air digne et stoique, son coeur énorme et sa loyauté... juste, je fonds!

hydromielle 19/04/2013 08:07



Ben voilà.... tout est dit



Archives

À propos