Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Nov

Le dernier jour d'un condamné

Publié par hydromielle  - Catégories :  #classique

"Le dernier jour d'un condamné" de Victor Hugo

Librio - 97 pages - 2 euros

Note : 07/10

Résumé :

" Adieu l'espoir, adieu les roses, adieu la nature et le vent ; tout cela n'est plus à moi. Et Marie, ma pauvre petite fille ! Qui t'aimera désormais ? Mon cœur saigne toute ma rage... " Qui parle ? Un homme semblable à tous les autres, dans l'attente de la mort. Dehors, dans la lumière pâle du petit matin, la guillotine projette son ombre sur le pavé. Dans quelques heures, cet homme sera exécuté. Son crime ? Il n'en dit rien. Le temps presse. Sur le papier qui lui reste, il jette encore ses terreurs et ses angoisses, se souvient du bonheur enfui... Qu'espère-t-il ? Conserver la force de se tenir debout. " Que ce que j'écris ici puisse être un jour utile à d'autres, que cela arrête le juge prêt à juger, que cela sauve des malheureux, innocents ou coupables, de l'agonie à laquelle je suis condamné...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Victor Hugo nous narre, à la première personne, l’histoire d’un homme condamné à mort.

Du crime qui lui a valu cette condamnation nous ne saurons rien. L’homme vit ses derniers jours et nous fait part de son état d’esprit, de ses sentiments, ses peurs. De son amour pour sa petite fille de 2 ans qui ne connaîtra pas son papa.

Si au début, cet homme s’avance vers la mort sans peur, au fil du temps, il se prend à changer de sentiment. C’est un homme qui a peur. Un homme qui ne souhaite pas mourir, un homme qui finalement préfère être forçat, ou obtenir une grâce.

Les classiques à la base, c’est loin, très loin d’être mon genre de lecture préféré. Pourtant avec Victor Hugo je ne m’ennuie pas.

Tant pas ses histoires que par son écriture, qui n’a rien d’ampoulé ou de fatiguant à lire, cet auteur me séduit.

Il décrit parfaitement l’époque durant laquelle se déroule cette histoire, mais également les sentiments de cet homme.

Je ne regrette pas d’avoir pris ce petit Librio et n’aurais pas été contre le fait qu’il soit plus long.

 

 

 

Commenter cet article

carine 21/08/2007 16:58

Je l'ai lu, il y a quelques mois et je l'ai trouvé très poignant et touchant. J'ai bien aimé la façon dont sont décrits les sentiments du narrateur, sa peur, son désarroi .. etcCe livre m'a beaucoup ému

hydromielle 21/08/2007 20:16

Il a réussi à tout bien nous décrire sans tomber dans le "trop" ni le voyeurisme.

Nebelheim 21/08/2007 12:34

Je ne l'ai pas encore lu, je pense que c'est une lecture qui peut être éprouvante et angoissante (dans la confrontation à la mort) Enfin il faudra bien que je m'y mette un jour, je suis curieuse de le lire ^^'(Me revoilà donc pour cet autre petit passage. C'est un blog très sympathique, je reviendrais ^^)

hydromielle 21/08/2007 14:12

Ce qui est "bien" avec ce livre, c'est que nous n'accompagnons pas le condamné jusqu'a la mort "physique". Tout est écrit autour du ressenti du condamné depuis la sentance jusqu'à l'approche de la corde. Victor Hugo a très bien écrit le ressenti. En revanche il reste la grande question : pourquoi est-il condamné ?

Messaline 20/07/2007 22:29

De mon coté, je viens de l'acheter. Je n'ai jamais lu Victor Hugo, mis à part les poèmes et quelques pieces de théatre. J'ai pourtant une grande tendresse pour cet auteur qui est né dans ma ville natale, qui est Besançon. Mais je te donnerai mon avis dès que je l'aurai lu.

hydromielle 20/07/2007 23:27

Moi qui ne suis pas portée sur les auteurs classique, j'avoue que lui je l'aime bien et ce petit livre est très chouette

Dragonne 27/11/2006 14:04

Là aussi, ca fait une éternité que j'ai pas lu Victor Hugo. Mis à part les grands classiques et encore parce que j'étais un peu obligée... Collège et lycée obligent.... Mais dans le fond ça m'avait pas déplu ! Pourquoi pas renoué avec lui au travers de ce petit livre....

hydromielle 27/11/2006 16:38

Oui c'est ça qui est bien, remettre le nez dedans en douceur avec un tout petit livre

Archives

À propos