Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 Aug

L'éveil des eaux dormantes

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy


















"L'éveil des eaux dormantes" de Robin Hobb
Cycle "Les aventuriers de la mer" - tome 6


Poche - 365 pages - 7,60 euros

Note : 08/10

Quatrième de couverture :

Une vivenef maudite et aveugle ; un équipage composé de coupe-jarrets; un ennemi armé jusqu'aux dents. C'est dans ces conditions pour le moins précaires qu'Ambre, Althéa et Brashen embarquent sur le parangon enfin remis à flots. Le temps presse car la Vivacia doit être arrachée des mains du pirate Kennit avant que celui-ci ne se soit définitivement attaché l'âme de la Vivenef. La situation n'est guère plus reluisante pour les membres de la famille Vestrit restés à Terrilville. Malta s'efforce de faire bonne figure au bal de l'été. Mais le dragon du désert des pluies accapare ses pensées. Et si elle avait un rôle à jouer dans les plans de cet être millénaire ? Petit à petit, le lien qui unit vivenefs et dragons se retisse... Mais dans quel but ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Parangon a été remis à flots et le navire reprend la mer pour partir à la recherche de Vivacia et Hiémain (et accessoirement de Kyle).
Brashen assure de commandement du navire, tandis qu'Althéa en est le lieutenant. Ambre et Jek sont également à bord.
Parangon toujours aussi soupe au lait, est malgré tout heureux de naviguer à  nouveau.
Mais sa cécité lui pose de plus en plus de problème et il demande à Ambre de lui sculpter un nouveau visage avec des yeux. La jeune femme refuse de peur de "l'abimer" car elle ne connaît pas suffisement le bois sorcier pour le travailler.

A Terrilville, la menace gronde.
Cosgo le gouverneur est arrivé avec une flotte de navires chalcédiens qui encerclent le port de la ville.
Serille, qui jusqu'à présent à réussi à "maîtriser" le gouverneur et à lui faire signer des papiers lui octroyant tous les pouvoirs, peine à garder l'autorité. Elle sait bien qu'une fois à terre, Cosgo sera soigné et qu'il risque de reprendre du poil de la bête. Elle a peur de voir sa toute nouvelle position lui échapper. Ses plans en seraient alors réduits à néant.
Mais les manigances ourdis jusqu'à présent semblent pourtant tenir la route et les Marchands de Terrilville sont bien obligés d'accueillir Cosgo qui prétend être venu pour régler les conflits existants.
Mais dans ce cas, pourquoi les navires bloquent-il le port ?

Chez les Vestrit, on se prépare pour le bal de présentation.
Malta va enfin pouvoir être présentée en tant que femme devant toute la ville.
Mais les préoccupations de la jeune fille ont bien changées. Celle qui ne vivait que pour porter la plus belle toilette, celle qui se laissait volontairement courtiser par deux jeunes hommes, celle qui avait fait de la frivolité et de la stupidité un art de vivre a bien mûri.
Malta est toujours terriblement inquiête pour son père. Le gouffre financier dans lequel la famille se trouve la perturbe, mais de façon différente, plutôt que de s'inquiêter pour ses tenues, elle commence à penser règlement de dette, nourriture etc...
Et le coeur d'artichaud qu'elle était jusqu'à présent semble se focaliser plus particulièrement sur un seul des jeunes hommes.

Quant à Kennit, toujours aussi imbu et machiavélique, il ourdi un nouveau plan pour s'assurer la fidélité de Vivacia sans s'encombrer de Hiémain et d'Etta.

Un sixième volume toujours aussi plaisant.
Toujours aussi riche en révélations.
Dans ce nouvel opus, Robin Hobb livre quelques réponses aux nombreuses questions que je me pose depuis le début.

Notamment sur le peuple du Désert des pluies.
Une partie du livre se déroulant là bas, c'est l'occasion d'en apprendre plus sur ce peuple, mais également sur cette mystériseuse cité et les secrets qu'elle possède.
Entre autre la provenance des fûts pour la construction des vivenefs.
J'ai vraiment adoré toute cette partie de l'histoire, c'était très prenant.

Et les chapitres sur les vers prennent enfin un sens plus clairement défini.

Les personnages prennent tous une nouvelle dimension, Malta mûri beaucoup. Quand bien même ce personnage m'était insupportable dans les 5 précédents livres, j'ai trouvé triste qu'elle ai dû passer par toutes ces mauvaises aventures pour grandir un peu.

Reyn prend une place de plus en plus importante dans le récit. Et la découverte de ses sentiments les plus profonds, de sa famille, de sa cité et de ses rêves et vraiment très intéressante.

La tension sans cesse palpable entre Brashen et Althéa est de plus en plus forte.
Je vois bien comment l'histoire va se terminer entre ces deux là, mais ça me plait bien.
D'un autre côté, Robin Hobb n'est pas du genre à ménager ses lecteurs, je ne suis donc pas à l'abris de me tromper en toute beauté.

Et Kennit est de plus en plus détestable. Cet homme est un calculateur de haute voltige. Un monstre d'égoïsme et de prétention. Un manipulateur très doué.  Les plans qu'il a en tête sont tous plus écoeurants les uns que les autres.
Mais la complexité de ce personnage est très bien retranscrite. Autant il est repoussant de méchanceté et d'avidité, autant il peut aussi se laisser aller à des sentiments d'amitié proche d'un certain respect pour Hiémain. A croire que lui même ne sait pas ce qu'il veut.

Commenter cet article

Iani 08/09/2008 19:41

Voila, comme tu l'as déjà remarqué sur mon blog, je l'ai lu et je me suis régalée !

hydromielle 09/09/2008 10:01


Oui en effet, j'ai vu ça sur ton blog hier lol


Iani 22/08/2008 19:48

Je savais que tu allais me ratrapper ! Je reviendrai lire ta critique quand je l'aurai aussi lu ;) Pas envie d'en savoir trop :P

hydromielle 23/08/2008 13:44


Hi hi hi


Archives

À propos