Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Apr

Nulle autre que toi

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères

Nulle autre que toi

"Nulle autre que toi" de Susan Elizabeth Phillipes

"Les Chicago stars" - Tome 1

Poche - 504 pages - 7, 40 euros

Note : 09/10

Quatrième de couverture :

"Vous n'aimez pas le football, mademoiselle Somerville ? C'est bien dommage, car votre père vous a légué son équipe". Phoebe n'en revient pas. Elle, patronne des Chicago Stars ! Avec pour mission de gagner le prochain championnat, si elle veut toucher sa part d'héritage ! Ultime pied-de-nez de son père qui l'a toujours méprisée. Ce défi, Phoebe entend bien le relever, même si elle doit s'imposer à ces gaillards machos, à commencer par leur entraîneur, Dan Calebow. Le plus teigneux de tous.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Phoebe a toujours eu des rapports extrêmement conflictuels avec son père. La cohabitation était très difficile, son père ne cessant de la rabaisser et de lui dire qu'elle était sa plus grosse déception dans la vie.

Aussi dès ses 18 ans Phoebe s'est-elle sauvée de la maison.

Comme pour donner raison à son père, elle s'est mise en ménage avec un homme de 40 ans plus vieux qu'elle, a posé pour des peintures et des photos de nues et ne fréquentait que le milieu homosexuel pour, à la mort d'Arturo Flores, passer de lit en lit.

Elle ne voyait plus son père et ne s'en portait pas plus mal. Elle savait ne rien devoir attendre de lui et ne regrettait qu'une chose : ne pas s'entendre avec sa toute jeune demi-soeur Molly.

C'est par pur esprit de rébellion qu'elle assiste à l'enterrement de celui qui fut son père. Mais c'est bien malgré elle qu'elle y met un foin pas possible.

L'enterrement tout juste terminé, elle pense déjà à repartir à New York lorsque l'avocat de son père demande à la recevoir.

Bert Somerville, même une fois en terre lui pourri la vie. Phoebe qui pensait ne rien hériter et en était plutôt soulagée, se voit à la tête de l'équipe de football que possédait Bert. Les Chicago Stars.

Elle qui déteste ce satané football qui lui a pourri la vie va devoir s'occuper de l'équipe. Mais elle ne pliera pas. Elle s'en moque. Elle se moque des dernières volontés de son père. Et elle se moque de cet héritage. Phoebe choisit de retourner chez elle à Manhattan.

Mais c'est sans compter sur Dan Calebow, le coach de l'équipe qui refuse de laisser cette bimbo lui gâcher l'existence ainsi que celle de ses joueurs.

MON AVIS :

Houououououououououou je crois que je me suis trouvée un nouvel auteur chouchou.

Bon je ne vais pas non plus crier au génie trop rapidement, on ne sait jamais. Mais clairement avoir réussi à me tenir en haleine sur une romance de plus de 500 pages, bravo et encore bravo.

La galerie de personnages créée par Susan Elizabeth Phillips est juste parfaite.

Les personnages secondaires sont géniaux.

Je me suis attachée à Molly dès le début. La jeune fille m'a tout de suite inspiré un fort sentiment d'empathie, une envie de m'asseoir à côté d'elle, un bon paquet de chips entre nous et de papoter jusque tard dans la nuit pour essayer de lui expliquer les choses, de lui faire comprendre qu'elle devait au moins tenter le coup avec sa soeur, écouter ce qu'elle avait à lui dire, lui expliquer elle même ses ressentiments. Molly donne envie de la protéger.

Ron (Ronald McDermitt) est vraiment très intéressant. Sans doute le personnage secondaire le plus important dans tous les sens du terme. Il est important pour l'histoire mais également important dans la vie de Phoebe. Ainsi que dans celle de l'équipe. Présenté au départ par Dan comme un petit péteux bon à rien, il se révèle dès la première rencontre avec le lecteur tout le contraire. Il est attachant, intelligent, malin, gentil et sincère. Phoebe ne s'y trompe pas et s'en fait un ami tout de suite. Et la suite prouvera qu'elle aura eu raison. Il a juste besoin d'être un peu soutenu pour laisser enfin sortir le meilleur de lui même.

Passons rapidement sur Reed qui n'est qu'une petite merde !

Et rapidement aussi sur Bert Somerville qui n'était qu'un immonde salop prétentieux et misogyne.

Dois-je parler de Pooh ? Nan parce que voilà quoi : c'est quoi cette chose ? Je suis comme Dan moi, j'aime les VRAIS chiens. Pas les caniches. Et encore moins les caniches avec des noeuds dans les cheveux ! Au secours !

Et nous en arrivons aux personnages principaux :

Dan Calebow : Miam miam. Bon d'accord, "miam miam" n'est absolument pas un avis dit "littéraire" recevable. Mais je m'en fiche. C'est mon blog, mon billet, mon avis. Et moi je dis qu'il est miam miam. Pour commencer il est blond, donc tout est dit. Il est musclé. Il ressemble à un Dieu Grec (ça c'est mon interprétation du bonhomme), il est marrant. Il est gentil. Il est sauvage. Il est dominant (mais pas trop, juste comme il faut). Il a un sourire à tomber par terre. Il est sérieux. Il est fort. Il est colérique. C'est un meneur d'hommes. Il pète un câble pour un rien. Mais jamais méchamment. Il est capable de fondre pour un regard. Il est jaloux. C'est un bon coach. Il a le sens de l'humour. Il peut être un rock. Il peut être tout doux. Dan c'est un homme, un vrai.

Mais c'est aussi un homme qui a pas mal vécu, qui a été très célèbre lorsqu'il était joueur et qui a brûlé la vie par les deux bouts en profitant de tout ce qui était à sa portée. Puis il a grandi, il a vieilli et il a voulu autre chose. Dan c'est le genre de type qui a eu tout ce qu'il voulait à porter de main. Qui l'a toujours d'ailleurs. Mais qui n'a pas pris la grosse tête. Il a su faire de sa vie quelque chose de bien et il attend beaucoup encore. Tout en donnant beaucoup lui même.

Et puis il y a Phoebe Somerville : alors là, c'était pas gagné entre elle et moi. Elle a plutôt mal commencé la Phoebe. La blonde évaporée par excellence. Le caniche pourri. Les tenues pourries. Le cerveau pourri aussi. La nana qui ne fait que des faux pas et ne dis que des conneries. Mais qu'est ce qu'elle a pu m'agacer celle ci ! Un truc de ouf.

Et puis petit à petit on apprend qui était vraiment son père. Ce qu'elle a dû subir à cause de lui comme humiliation. Sans même parler de son terrible secret qui m'a vraiment secoué.

J'ai aimé ses efforts pour se rapprocher de sa soeur et sa volonté de ne pas se laisser mener par le bout du nez.

Mais tout du long, je n'ai tout de même pas compris pourquoi elle passait son temps à conforter les gens dans la mauvaise opinion qu'ils avaient d'elle. Certes c'était une sorte de barrière, mais tout de même, il y a des limites à tout. Pourquoi ne parle t-elle pas plus tôt ? Elle aurait pu éviter bons nombres de situations tordues. Et douloureuses. Mais d'un autre côté il n'y aurait pas eu d'histoire.

Phoebe en fait c'est une contradiction permanente. Elle même s'énerve de ses réactions mais n'en continue pas moins de faire n'importe quoi.

Elle est terriblement agaçante. Mais terriblement attachante. C'est sans aucun doute pour moi, le personnage qui a le plus évolué tout au long de ce roman.

Et puis enfin il y l'histoire : J'adore les romances de chez Milady, mais là vraiment c'est autre chose.

Il y a une vraie longue et bonne histoire.

Je ne veux pas non plus mal m'exprimer, j'aime vraiment beaucoup les autres histoires que j'ai lu, mais là c'est vraiment différent.

Le tout est plus profond. Sans doute parce que plus long.

Il y a une vraie histoire derrière l'histoire d'amour. Les personnages secondaires sont nombreux et apportent autant de pistes différentes à lire, ce qui permet de ne pas constamment être centré sur Dan et Phoebe.

Il y a le passé des protagonistes bien sûr, mais le tout est posé sur un fond bien solide qui est le football. Bon je ne comprends déjà rien au football français, alors le football américain c'est juste de la SF pour moi. Mais l'auteur semble bien s'y connaitre, elle prend le temps d'expliquer les différents classements, les matchs, l'importance de telle ou telle chose, on sent bien que ça repose sur quelque chose de profond et non sur une vague idée.

Le tout est plus complexe, plus complet, les personnages sont solides et bien détaillés.

Et surtout leurs évolutions est douce, progressive. On les suit petit pas après petit pas.

Quant à l'écriture de l'auteur je l'ai trouvé très légère, fluide et surtout très drôle.

J'ai vraiment hâte de lire la suite.

Commenter cet article

Tam-Tam 24/04/2013 11:27

J'adore que tu adores!
je savais que Phoebe saurait te séduire ^^
Mais c'est vrai qu'elle était mal barrée au début hein?

J'espère que le cast te plait!
genre c'est la journée Chicago Stars!!

hydromielle 24/04/2013 18:31

Le cast est super tu veux dire ! Pour les autres je ne sais pas s'ils sont "ressemblant", mais ils sont très beaux ;-)
Pour Dan et Phoebe c'est juste TROP ça quoi.
Faut que je trouve le moyen de mettre le lien de ta page dans mon billet ;-)

Archives

À propos