Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 Jul

Rose

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures francophones

rose

 

"Rose" de Tatiana de Rosnay

 

Broché - 247 pages - 19 euros

 

Note : 07/10

 

Quatrième de couverture :

 

Paris, sosu le Second Empire.

Les ambitieux travaux d'Haussmann réduisent des quartiers entiers en poussières et génèrent des milliers d'expropriations douloureuses.

Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg.

Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie.

Liée par une promesse faite à son mari, elle ne peut se résoudre à partir.

Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Rose Bazelet vit à Paris dans un très ancien bâtiment.

Bâtiment qui appartient à la famille de son époux depuis bien des générations.

Elle même y a passé plus de la moitié de sa vie.

Près de 30 ans en tant qu'épouse, puis plus de 10 ans en tant que veuve.

 

Deux boutiques en bas du bâtiment, appartiennent également à la famille Bazelet.

Dont une boutique de fleurs tenue par une jeune femme, Alexandrine, qui deviendra son amie la plus proche après la mort d'Armand.

 

Alors que Paris s'effondre sous les coups de pioche, Rose pense que sa demeure sera épargnée.

Elle est située dans un très bel endroit, près d'une église. Personne n'osera s'attaquer à cet endroit.

 

Et puis elle l'a promis à Armand, jamais elle ne quittera volontairement ou non cette demeure.

 

Aussi lorsqu'arrive le courrier fatidique lui annonçant que sa maison ne sera pas épargnée, Rose sent tout son monde s'écrouler.

Son passé, ses souvenirs. Toute sa vie est ici. Pour elle, Armand est toujours là.

 

Si la décision du Préfet est prise, celle de Rose l'est également.

Elle ne baissera pas les bras.

 

 

 

MON AVIS :

 

L'auteur nous entraîne une fois de plus sur un de ses terrains favoris : la pierre, les maisons, les souvenirs qu'elles renferment, les secrets de famille.

 

Sujet que Tatiana de Rosnay maîtrise très bien.

Sa plume et ses mots glissent sur le papier et se laissent lire avec plaisir.

 

Il s'agit ici du roman épistolaire, mais pas dans le sens habituel de la chose.

Ce n'est pas un échange de lettres entre deux personnes, mais plutôt une personne qui écrit à son défunt mari.

Une sorte de journal intime.

 

Rose commence ses lettres lorsqu'arrive LA fameuse lettre.

 

Nous suivons presque au jour le jour ce que vit Rose.

Mais c'est surtout un grand bon dans le passé de Rose que nous faisons.

 

Sa rencontre avec Armand.

Sa relation avec sa mère et son frère.

Puis avec Maman Odette, la mère d'Armand avec qui le courant passera tout de suite.

 

Viendra ensuite la venue au monde des enfants du couple.

Puis de l'horrible tragédie.

Qui avance doucement vers un douloureux secret.

 

Rose livre ses sentiments sur tout, mais avant tout sur ce qu'elle ressentait pour son époux.

Ce qu'elle continue de ressentir pour lui bien qu'il soit mort.

Son amour va bien au delà de l'absence. Même après toutes ces années.

 

Tout ceci m'a beaucoup touché, cette histoire est vraiment très émouvante.

Rose qui a première vue semble être une petite vieille bien gentille, cache de grandes douleurs mais aussi une grande force.

 

En revanche, même si les choses sont bien décrites, j'avoue ne pas avoir été beaucoup touchée par toutes ces destructions et reconstructions.

 

Ayant toujours connue Paris telle qu'elle est maintenant, je n'ai absolument aucune idée de ce que la ville pouvait être avant.

J'aime ma ville de naissance comme elle est maintenant.

 

Et je n'ai pas d'attachement particulier pour une maison ou un bâtiment.

Peut être n'ai je pas encore trouvé de maison qui me parle ?

 

Une fois de plus, un très joli roman de Tatiana de Rosnay.

A lire.

 

Commenter cet article
K
<br /> <br /> Je n'ai jamais eu envie de lire cet auteur... bizarre quand on songe au succès fou qu'avait eu l'un de ses livres il y a quelques années (et là, je cherche le nom, désespérément... et je ne<br /> trouve pas... Ah oui, Elle s'appelait Sarah, ce qui me fait toujours penser à la chanson... qui va peut-être remplacer "it's a small world" dans ma tête, no thanks to you).   Sur ce<br /> commentaire complètement hors-sujet, je te souhaite une bonne journée!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ne pas se forcer c'est le secret d'une bonne lecture je pense <br /> <br /> <br /> Et merci de m'avoir remis en tête la chanson de "It's a small world" <br /> <br /> <br /> <br />
S
<br /> <br /> J'avais beaucoup aimé ce roman !!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Et ben moi je dis : tout pareil !!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Ce roman de Tatiana DE ROSNAY m'a l'air bien intéressant, je note !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Comme tous ses romans <br /> <br /> <br /> <br />

Archives

À propos