Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 Jul

Lettre au père

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères

lettre au père

 

"Lettre au père" de Franz Kafka

 

Poche - 98 pages - 2 euros

 

Note : 8,5/10

 

Quatrième de couverture :

 

« Très cher père, Tu m'as demandé récemment pourquoi je prétends avoir peur de toi. Comme d'habitude, je n'ai rien su te répondre... » Réel et fiction ne font qu'un dans la lettre désespérée que Kafka adresse à son père. Il tente, en vain, de comprendre leur relation qui mêle admiration et répulsion, peur et amour, respect et mépris. Réquisitoire jamais remis à son destinataire, tentative obstinée pour comprendre, la Lettre au père est au centre de l'oeuvre de Kafka.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Mon exemplaire en fait, je l'ai rapporté de Prague. Du musée Kafka plus précisément.

Je ne connaissais cet auteur que de nom.

Nom qui pour moi était synonyme de prise de tête d'après ce que tout le monde en disait.

 

Malgré tout, j'avais vraiment très envie et était très curieuse de découvrir cet auteur. Je ne sais pas trop bien pourquoi en fait.

La visite du musée m'a passionné. Vraiment.

Du coup, en sortant j'ai acheté ce livre. Le plus petit. N'osant pas me lancer dans quelque chose de plus gros.

 

Sans doute que "Lettre au père" n'a rien à voir avec les autres romans de Kafka.

Sans doute que "Lettre au père" est d'une lecture plus facile.

Parce que vraiment, je n'ai rien vu là dedans de "prise de tête".

 

Tout au contraire.

J'ai pris un immense plaisir à cette lecture.

Les mots qu'il utilise sont des mots simples mais qui touchent à chaque fois.

Des phrases que nous pourrions tous utiliser et qui vont droit au but.

 

Dans cette lettre, Franz adulte nous parle de son père. De sa relation avec lui.

De leur famille. De sa mère et de ses soeurs.

Il nous parle de lui petit. De la façon dont il voyait son père.

Ce géant intouchable, qui pouvait tout aussi bien faire peur que susciter un amour fou.

 

La relation entre le père et le fils semble avoir été tendue, malaisée.

L'éducation du père pleine de contradiction : fais ce que je dis et pas ce que je fais.

 

L'admiration de Franz pour son père ne fait aucun doute. Malgré les reproches, ou les non-dits, Franz aime son père et l'admire.

 

D'ailleurs dans sa lettre, Franz ne fait pas que des reproches à son père. Il lui dit aussi qu'il l'aime, qu'il le respecte. Et même qu'il prend tous les tords à son compte.

 

J'ai surtout eu l'impression qu'il cherchait des réponses qu'il n'aurait jamais.

 

A travers cette lettre, il nous raconte également sa vie.

Comment elle se déroulait à la maison. Au magasin de son père.

Sa relation avec sa mère. Avec ses soeurs.

Il nous parle aussi de ses attentes, ses envies, ses choix, ses rêves.

Son rapport  biaisé avec la religion.

Sa quête (vaine) du mariage.

 

Toujours persuadé d'être mauvais en tout, il réalise pourtant de brillantes études. Et réussi toujours avec surprise.

 

Et sa recherche constante de l'approbation (conscience ou non) de son père.

 

J'ai eu le sentiment d'un grand manque de communication entre le père et le fils. Mais on ne parlait pas à l'époque comme on le fait aujourd'hui.

Un homme se devait d'être fière et droit. De ne pas montrer ses sentiments.

 

Etre un Kafka n'était pas chose aisée.

 

Ce texte est fort. Poignant.

Je n'ai pas senti de haine du fils envers le père.

Mais beaucoup de regrets oui.

 

Son père n'a jamais lu cette lettre.

S'il l'avait fait, cela aurait-il pu changer quelque chose ?

J'en doute.

 

Sans cette éducation Franz Kafka aurait-il été l'homme qu'il est devenu ?

Nous ne le saurons jamais.

 

J'ai été très touchée par ce texte.

Par cette écriture.

Par cette portion de journal intime finalement.

 

J'aimerais beaucoup découvrir un roman de cet auteur.

Peut être vais-je me lancer dans "Le procès" un de ces jours.

 

 

Commenter cet article
K
<br /> <br /> Un auteur incontournable ! pour ma aprt, je me relance dans "La métamorphose" !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ha ben par contre, c'est le seul dont la 4ème de couverture ne me tente pas du tout <br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Son père aimait peut-être son fils mais pas pour ce qu'il était vraiment et il ne l'a jamais compris ou accepté tel qu'il était. D'où le sentiment de manque de reconnaissance de Kafka. Mais ce<br /> qui m'a surtout énervé dans ce livre c'est espèce de molesse et de déprime qui est présente dans toute sa lettre. A la fin j'en avais vraiment marre de l'entendre se plaindre comme ça. Mais<br /> peut-être aussi que ce n'était pas le bon moment pour moi de lire ce livre et que du coup j'étais moins patiente ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> C'est vraiment intéressant de voir comme un livre peut être perçu de manière différente par 2 personnes. J'aime bien ce genre d'échanges<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> J'ai également acheté ce livre après ma visite du musée Kafka à Prague. Je n'avais pas trop apprécié La Métamorphose mais j'avais trouvé le musée très intéressant. Comme toute la construction psychologique<br /> de l'auteur (et donc de ses romans) tournait autour de son rapport avec son père, je me suis dite que c'était vraiment le livre à lire pour mieux comprendre son oeuvre. Mais en fait, plus je<br /> lisais cette lettre et plus Kafka, m'a exaspéré. J'avais envie de le<br /> secouer un bon coup et de lui dire d'arrêter de ressasser sans cesse ces souvenirs d'un père qui ne l'aime pas et de plutôt aller de l'avant et profiter de son succès. Bref, encore une déception<br /> avec Kafka :-(<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ha bon tu as ressenti que son père ne l'aimait pas ? Moi j'ai plutôt eu l'impression qu'il  ne savait pas dire ou montrer ce genre de choses en fait<br /> mais qu'il tenait à son fils.<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> Non désolé...<br /> <br /> <br /> par contre, je te conseille le film de Soderbergh inspiré de la vie et l'oeuvre Kafka:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Kafka_(film,_1991) qui tente de construire un monde "à la Kafka". Ce n'est pas un très grand film mais il a<br /> du charme et une ambiance assez curieuse, assez onirique. La ville est montrée d'une manière très étrange, expressionniste ils disent sur Wikipedia...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Ha super, merci beaucoup pour cette info<br /> <br /> <br /> <br />
G
<br /> <br /> J'ai moins aimé que toi, avouons le!<br /> <br /> <br /> http://nourrituresentoutgenre.blogspot.com/2011/03/lettre-au-pere-franz-kafka.html<br /> <br /> <br /> Le Procès je n'ai pas tenté pour la raison que tu évoques de la prise de tête mais j'ai beaucoup aimé la Métamorphose qui m'a beaucoup impressionné dans ma jeunesse et qui m'a beaucoup plus<br /> intéressé que cette Lettre au Père qui a un côté trop personnel à mon goût! (mais le but n'était pas de la publier au monde entier non plus)<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Et Le château ? Tu l'as lu ? Il me tente également.<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

À propos