Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Sep

Les visages

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller

les visages

 

"Les visages" de Jesse Kellerman

 

Poche - 474 pages - 7,80 euros

 

Note : 07/10

 

Quatrième de couverture :

 

La plus grande oeuvre d'art jamais créée dort dans les cartons d'un appartement miteux.
Ethan Muller, un galeriste new-yorkais, décide aussitôt d'exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé d'innocents portraits d'enfants. Le succès est immédiat, e monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaitre certains visages : ceux d'enfants victimes de meurtres irrésolus...

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Ethan Muller est propriétaire d'une galerie d'art à New York et représente quelques artistes.

Les affaires marchent plutôt pas mal pour lui et sa réussite il ne la doit qu'à lui même et non à son nom prestigieux et à la fortune de sa famille.

 

D'ailleurs il n'entretient pas de relations avec ses 2 demi-frères et n'a pas vu sa demi-soeur depuis plus d'un an.

Sa mère est décédée des suites d'une longue maladie et il ne parle plus à son père depuis très longtemps.

 

Les seuls "relations familiales" qu'il a sont avec Tony le meilleur ami de son père.

Et disons le clairement, l'homme qui lui a servi de père tout au long de sa vie.

 

C'est d'ailleurs suite à un appel de Tony que la vie d'Ethan va basculer.

Ce dernier souhaite qu'il vienne le rejoindre séance tenante dans l'un des appartements de la cité des tours Muller (qui comme le nom l'indique, appartiennent à son père).

Le gardien a fait appel à Tony car le loyer d'un des appartements n'était plus payé depuis plusieurs semaines.

Et ce qu'à découvert Tony à l'intérieur va fortement intéresser Ethan.

 

Tout d'abord réticent, Ethan fini par se déplacer et ce qu'il trouve dépasse l'entendement.

Des tas des cartons plein de dessins. Des dizaines, des centaines, des milliers de dessins magnifiquement réussis.

Parfois étranges, mais toujours magnifiques.

 

En y regardant de plus près, ils se rendent compte que les dessins sont numérotés (en effet il y en a plusieurs milliers) mais surtout qu'ils se suivent tous. Comme une immense carte. Chaque bord d'un dessin correspond parfaitement au suivant.

 

Après quelques vagues recherches sur le locataire de l'appartement qui a disparu et dont ils ne connaissent que le nom, Ethan décide d'exposer dans sa galerie le panneau central de l'oeuvre de Victor Crack.

 

Le résultat ne se fait pas attendre. C'est tout de suite le succès.

Ethan est aux anges.

 

Mais bien vite, une ombre se glisse dans ce joli tableau.

Lee McGarth, un ancien policier vient de prendre contact avec Ethan.

Sur les dessins qu'Ethan a affichés et vendus, Lee a reconnu le visage d'enfants morts il y a de cela plusieurs années.

Et dont le ou les meurtriers n'ont jamais été retrouvés.

 

 

MON AVIS :

 

Je ne sais pas vraiment si l'on peut dire de ce roman qu'il s'agit d'un roman policier.

Il y a certes une enquête, mais elle est finalement faites par des particuliers, non par des policiers mais surtout elle n'est pas l'objet principal de ce livre.

 

La trame reste Victor et Ethan.

La vie de ces deux hommes.

 

Le personnage d'Ethan est très attachant, très bien défini.

Sa psychologie est profonde et petit à petit l'auteur nous aide à mieux le comprendre tout en remontant le fil de sa vie.

Ce n'est pas un héros, ce n'est pas un homme parfait.

Je dirais plutôt que c'est un homme en souffrance, qui vit avec ses démons.

 

Quant à la vie de Victor elle est tout simplement incroyable.

Est il un artiste ? Est il un tueur et un violeur d'enfant ? Est il toujours en vie ? Qu'a été sa vie ?

Là aussi petit à petit on découvre la façon dont il a vécu et l'on se sent troublé et plein de questions.

 

Les parties "présente" du livre sont intéressantes.

La vie d'Ethan, ses rapports avec les autres, son rapport avec l'art et sa galerie. Ses amours.

 

Mais ce n'est pas ce qui m'a le plus plu dans ce roman.

 

J'ai été captivé par les parties "passées".

L'arrivée aux Etats Unis de la famille Mueller devenue Muller.

Toutes ces générations qui ont travaillé et bâti un empire.

Leurs façons de vivre.

Et les secrets. Les faux semblants.

Les sacrifices et les enfances mutilés au nom du paraître.

 

C'est ce que j'ai préféré.

Assez rapidement on voit le lien se dessiner vaguement à l'horizon pour finir par nous exploser à la figure.

 

Je l'ai vu venir.

Je l'ai attendu.

Mais je n'ai pu m'empêcher d'être surprise.

 

Jesse Kellerman nous décrit le monde de l'art sans fioritures, avec ce qu'il a de meilleurs et de pire.

Et l'humour, parfois caustique, d'Ethan est très agréable.

 

Il n'en demeure pas moins que je trouve tout de même exagéré le titre de meilleur polar (puisque pour moi il ne s'agit pas d'un polar) et que je reste plutôt sur ma faim une fois le roman terminé.

 

Il n'y a pas vraiment de fin en fait, c'est bien ça le soucis.

 

L'écriture est tout de même très agréable, les personnages sont sympathiques et l'histoire bien prenante.

 

Mais roman serait plus juste que polar.

 

 

Commenter cet article
K
<br /> <br /> In the pile.  Je viens de découvrir qu'il s'agissait de ce roman, en fait, parce qu'il ne s'appelle pas du tout comme ça en VO!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> C'est quoi son nom en VO ?<br /> <br /> <br /> <br />
E
<br /> <br /> Je suis bien d'accord avec toi sur le fait que ce ne soit pas un vrai polar, d'après le compte rendu chez Tamara, l'auteur le dit lui même !<br /> <br /> <br /> Ceci dit, malgré un début que j'ai trouvé un peu lent, j'ai vraiment beaucoup aimé "les visages". Encore une fois, le billet chez Tamara m'a donné envie de découvrir d'autres titres de cet<br /> auteur, je crois que je n'attendrai pas la sortie en français du prochain, il y a au moins 4 dispos en VO !!! (oui je sais tu ne lis pas encore de VO mais ça viendra plus rapidement que tu ne<br /> crois, j'en suis sûre ;-))<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> J'aimerais avoir le même optimisme que toi Mais je m'accroche, je finirais pas y<br /> arriver <br /> <br /> <br /> <br />
Y
<br /> <br /> Ah j'ai beaucoup beaucoup aimé, un polar matiné d'histoire de famille, tout ce que j'aime...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
P
<br /> <br /> Je suis d'accord avec toi, il ne s'agit ni d'un thriller, ni d'un polar. Une fois qu'on accepte ça, il en reste un roman tout à fait appréciable sur le monde des marchands d'art et sur la<br /> constitution d'un empire et d'une famille, traité à coup de petits flashs backs. J'avais bien aimé ceci-dit, c'était une lecture agréable.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Oui c'est agréable. Mais du coup, le roman étant mal "étiquetté" je pense que certaines personnes ont pu être déçue si elles s'attendaient à un bon<br /> policier<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> <br /> je ne connaissais pas du tout !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> <br /> Il est sorti depuis 2009 je crois, mais je suis toujours à la bourre moi <br /> <br /> <br /> <br />

Archives

À propos