Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 May

Les liaisons dangereuses

Publié par hydromielle  - Catégories :  #classique

Les liaisons dangereuses

 

"Les liaisons dangereuses" de Pierre de Choderlos de Laclos

 

Poche - 554 pages - 5 euros

 

Note : 08/10

 

Quatrième de couverture :

 

Au petit jeu du libertinage, l'adorable Valmont et la délicieuse Madame de Merteuil se livrent à une compétition amicale et néanmoins acharnée : c'est à celui qui aura le plus de succès galants, et le moins de scrupules. Peu importent les sentiments, seule la jouissance compte. Les conquêtes se succèdent de part et d'autre, jusqu'à ce que Valmont rencontre la vertu incarnée : la présidente de Tourvel. Elle est belle, douce, mariée et chaste : en un mot, intouchable. Voilà une proie de choix pour Valmont : saura-t-il relever ce défi sans tomber dans les pièges de l'amour ? De lettre en lettre, les héros dévoilent leurs aventures, échangent leurs impressions et nous entraînent dans un tourbillon de plaisirs qui semble n'avoir pas de fin.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil sont amis et amants à l'occasion.

Les moeurs et la vertu n'étant absolument pas ce qui les caractérisent, ils se retrouvent très bien sur ces plans là.

 

Pour l'instant, la Marquise garde une grande rancune au Comte de Gercourt dont elle vient d'apprendre le futur mariage.

 

En effet, celui ci devrait bientôt épouser une jeune beauté du nom de Cécile Volanges.

 

Hors de question pour elle de ne pas de venger de cet homme qui lui a fait affront.

Elle ourdit pour ce faire, un complot vraiment ignoble.

 

Elle écrit à son grand ami Valmont et lui demande de séduire puis de perdre la jeune Cécile, afin, le moment venu, de pouvoir s'en vanter auprès de Gercourt.

 

De son côté, Valmont vient de faire, chez sa tante, la connaissance de la Présidente de Tourvel.

Femme mariée, amoureuse de son époux et vertueuse, celle ci refuse toutes les avances de Valmont.

 

Il ne lui en faut pas moins pour voir là un défi et tenter coûte que coûte de la mettre dans son lit.

 

 

 

MON AVIS :

 

Roman épistolaire et libertin d'une époque révolue, mais qui nous parle tout de même.

 

On assiste là à la méchanceté et au machiavélisme à l'état pur.

 

Les deux personnages principaux de ce livre, le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil sont aussi pervertis et écoeurant l'un que l'autre.

 

J'ai assisté, impuissante, au fil des pages à leurs intrigues abominables.

A leurs cruautés et à leurs noirceurs.

 

Ces deux là sont immondes et l'auteur a tellement bien réussi à les rendre vivants et puissants que j'en arrivais à leur souhaiter tout le mal du monde.

 

Tout en étant fascinés par le comportement qu'ils avaient.

 

Je ne sais lequel des deux est le pire.

Est-ce la Marquise, qui est l'instigatrice de la perte de la petite Volanges ?

Valmont ne l'aurait-il pas tout de même regarder si elle ne le lui avait pas demandé ?

 

Et lui....... qui décide de précipiter la Présidente dans une chute dont elle ne se relèvera sans doute pas après toutes ces années de sérieux.

Cette femme qui jamais n'avait pensé à mal à eu pour seul tord de refuser ses avances.

Dès cet instant, elle était perdue.

Valmont s'étant bien juré de l'avoir il n'a pas hésité une seule seconde sur les moyens à utiliser.

 

Au fil des pages, j'ai vu les plans que le duo infernal construisait. Me disant que ce n'était pas possible, que ces femmes et ces hommes ne pouvaient pas être aussi naïfs et se laisser berner à ce point !

Mais c'est sans compter sur la duplicité dont peut faire preuve l'être humain.

 

Aucun des deux n'éprouvent le moindre scrupule pour ce qu'ils font, pour les moyens employés et n'hésitent pas à écraser et détruire.

 

Il ne fait pas bon croiser le chemin de Valmont et Merteuil.

 

Tout n'est qu'hypocrisie dans ce roman.

Les sentiments changent du jour au lendemain. On se jure amour toujours et constance de sentiments pour mieux trahir et passer à un(e) autre.

Qui croire ? Que croire ?

La manipulation règne en maître.

 

Rien n'est vrai, tout n'est que mensonge.

Aucun amour, aucune amitié.

Tout est prétexte à la manipulation ou au chantage.

La perfidie est omniprésente et je ne peux que m'incliner finalement devant ce que Valmont et Merteuil ont élevé au rang d'art.

 

L'auteur réussi si bien ces personnages que l'on aimerait les voir souffrir. Les voir mourir. Payer pour ce qu'ils font.

Mais il les réussi si bien justement que l'on ne peut s'empêcher par moment de se demander s'ils n'auraient pas pu être "sauvés" l'un et l'autre, s'ils n'avaient ourdis tout ces pièges ensemble et n'avaient, finalement enchéris l'un sur l'autre.

 

Car Valmont n'a t'il vraiment aucun sentiment pour la Présidente de Tourvel ? Ne se sent-il pas obligé de la repousser et de se servir d'elle dès lors que Merteuil se moque de lui ?

 

Et Merteuil ? N'éprouve t'elle vraiment aucun sentiment pour personne ?

 

Les personnages secondaires sont également très intéressants bien que nettement moins développés, le gros du roman reposant sur nos deux intrigants.

 

L'écriture de Choderlos de Laclos est magnifique.

Chaque lettre est passionnante, énervante et pousse à vouloir continuer pour en apprendre plus.

Savoir jusqu'où tout cela va nous mener.

 

La fin, le lecteur s'y attend plus ou moins.

Les choses seront-elles découvertes ? Les méchants punis ? Les gentils perdus ?

Ces questions je me les suis posée tout au long de ma lecture.

 

Et bien que j'en attendais certaines réponses j'ai tout de même été un peu surprise par le comportement de certains personnages.

 

Ce roman pourtant déjà assez épais, ne l'est pas assez à mon goût. J'en aurais voulu plus.

Les lettres se lisent vite. Trop vite.

Je me suis retrouvée à la fin avant d'avoir eu le temps de m'y préparer vraiment.

 

J'avoue un bon coup de coeur pour ce roman que je recommande chaudement même si l'on n'aime pas le style épistolaire.

Tout y est rendu de façon à ce que la lecture soit fluide et passionnante.

 

Ce n'est pas une compilation de lettre que l'on a l'impression de lire, mais véritablement une histoire avec des dialogues.

Du moins c'est comme ça que je l'ai ressenti.

 

 

Commenter cet article

Cess 25/09/2011 01:19



Découvert l'année dernière, j'ai adoré. 
Par contre, contrairement à toi, j'ai "adoré" les personnages de Valont et Merteuil. Ils sont tellement forts, tellement machiavéliques. Ils étaient fait l'un pour l'autre.
Moi les personnages comme Cécile ou la présidente m'ont beaucoup plus rapidement lassés.

En tous cas, on peut donc en conclure que quel que soit le ressenti, Laclos arrive à nous faire vivre pleins d'émotions :D  



hydromielle 25/09/2011 11:19



En fait je crois qu'on les aime tellement ils sont détestables. Enfin je ne sais pas comment exprimer la chose finalement.


Mais oui, ce roman est vraiment génial



lauraoza 12/07/2011 11:02



J'ai adoré ce roman, tout autant que le film de Frears qui le met magnifiquement en images et dont j'ai fais une comparaison sur mon blog :
http://lauraoza.blogspot.com/2011/05/les-liaisons-dangereuses-de-laclos.html


Les sentiments sont vraiment bien transcrit et l'écriture y est sublime. Ces deux manipulateurs là m'ont vraiment coupé le souffle. Ils sont grandioses et possèdent une classe qu'on ne trouve pas
ailleurs.


Bien sûr, à ce jeu-là tout le monde est perdant, mais quel jeu divertissant hein ! :)



hydromielle 13/07/2011 14:56



J'aimerais beaucoup voir le film



Choupynette 11/05/2011 17:44



" pas assez épais à mon goût"... bon. Il FAUT que je le lise ce roman!!!! il remonte dans les priorités.  ;)



hydromielle 12/05/2011 18:20



Oui remonte, remonte



Theoma 09/05/2011 14:24



n'est-est pas diabolique ???



hydromielle 09/05/2011 18:18



Carrément !



Stephie 09/05/2011 12:00



Je suis ravie que tu aies aimé. Ce livre est un chef d'oeuvre du genre 



hydromielle 09/05/2011 18:17







Archives

À propos