Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
03 Sep

Les carnets de Douglas

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures francophones

les carnetsde douglas

 

"Les carnets de Douglas" de Christine Eddie

 

Poche - 199 pages -

 

Note : 08/10

 

Quatrième de couverture :

 

Le même jour, deux adolescents parviennent à fuir un destin qui les aurait emmurés. Ils se retrouvent, deux ans plus tard, à Rivière-aux-Oies, un village beaucoup trop discret pour figurer sur une carte. Au coeur de la nature généreuse et sauvage, ils s'aiment, à l'abri des rugissements du 21ème siècle. Jusqu'à ce que la vie, comme d'habitude, fasse des siennes. Fondu au blanc.

 

Les années passent, Rivière-aux-Oies se métamorphose avec, en arrière-plan, une révolution à peine tranquille et le saccage des bétonnières. Une famille singulière s'improvise, malgré les ragots et en dépit des blessures. Dans la maison du docteur, les liens se tissent avec tendresse. Un médecin au coeur rafistolé, une institutrice au nom imprononçable et une enfant surgie des bois vont peut-être permettre à Douglas d'entendre enfin la réponse du vent.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Romain est né au coeur d'une famille qui ne voulait pas de lui.

D'une vie qui ne voulait pas de lui.

Son père et à la tête d'une colossale fortune et Romain pourrait tout simplement laisser passer le temps.

Mais il n'est pas comme ça.

Il veut vivre. Pleinement. Comme il l'entend.

Alors il se sauve. Et c'est à peine si ses parents le recherchent.

On s'inquiète bien un peu au bout d'un moment mais la découverte d'un corps (bien que méconnaissable) soulage tout le monde chez les Brady.

On enterre le fils et on continu comme avant. Avec un sentiment de soulagement.

 

Elena Tavernier est une petite fille que la vie n'a pas épargnée.

Son père boit. Beaucoup. Trop.

Et fini par éclater la tête de sa mère.

Depuis Elena vit dans la crainte. Tous les jours, tout le temps.

Elle n'en peut plus de cette vie.

Et une nuit, la nuit de trop, elle se sauve pour tenter de se construire ailleurs. N'importe où.

 

Et c'est tout à fait par hasard que ces deux là se trouvent dans le même coin quelques années plus tard.

Romain vit dans les bois où il s'est construit une jolie cabane. Il est heureux avec la nature et les animaux.

Pour vivre il chasse, pêche et va parfois dans les villages pour vendre les peaux ou les animaux qu'il a tués.

Et parfois il joue de la musique. Romain est particulièrement doué en musique. Même les oiseaux l'écoutent.

 

Eléna elle est recueillie par une vieille femme, sorte de pharmacienne qui vit au village de Rivière-aux-Oies.

Tout de suite la vieille femme se prend d'affection pour Eléna et lui apprend tout ce qu'elle sait sur les herbes et comment soigner.

C'est ainsi qu'Eléna va chercher les plantes dans les bois.

 

Et c'est par accident que Douglas et Eléna se rencontrent.

 

 

MON AVIS :

 

Mince alors, qu'est ce que c'est beau.

Si triste et si plein d'espoir.

 

Christine Eddie nous raconte une histoire d'amour qui est tout sauf banale.

Deux personnes écorchées par la vie, ne demandant rien , n'attendant rien vont se croiser et s'apprivoiser.

 

C'est tout à fait le mot qui convient : apprivoiser

Ce sera long. Parfois douloureux. Parfois triste.

Et puis un éclat de rire va résonner dans la forêt.

Un prénom sera donné. Des histoires seront racontées.

 

Petit à petit Douglas et Eléna vont s'avancer l'un vers l'autre.

De cette étrange amitié va naître l'amour mais ce sera long.

Eléna va très vite comprendre ce sentiment qu'elle ressent et vouloir le vivre à fond.

En revanche Douglas souhaitera freiner. Il est amoureux, mais il ne veut rien gâcher.

Douglas a toujours été persuadé qu'il portait la poisse et que tout ce qu'il aimait et touchait finissait par mourir, se flétrir, faner.

 

Leur histoire sera belle et pure. Fraiche. Douce et mélodieuse.

Une cabane dans les bois et l'amour, voilà tout ce dont ils ont besoin.

 

Et puis de cet amour nait une jolie petite fleur : Rose.

 

Et Douglas avait raison.

 

Son comportement, ce qu'il fait après la naissance de Rose est terriblement difficile.

Au départ j'ai pensé de lui que c'était un lâche.

Mais finalement l'auteur nous présente les choses d'une autre façon et j'y vois plutôt l'amour d'un homme et d'un père qui ne sait pas quoi faire pour bien faire.

Il fait un choix. Est-ce le meilleur ? En tout les cas il le pense.

Et par le biais de ce choix, il change de façon définitive la vie d'autres personnes. Pour le meilleur.

 

J'ai ensuite eu peur qu'il perde l'esprit. Mais non. Après tout, chacun réagit différemment devant une même épreuve.

 

Dans la seconde partie de l'histoire, Douglas n'est plus présent physiquement, mais il continu tout de même à faire partie du récit par le biais de ces carnets qu'il envoi à Rose.

Et j'ai vraiment adoré la symbolique des carnets de Douglas. C'est vraiment une très belle idée.

 

Ce livre est une histoire d'amour mais pas que.

C'est aussi une jolie histoire sur l'amitié. Sur le respect.

Sur plusieurs sortes d'amour et pas uniquement l'amour d'un homme et d'une femme.

C'est également le changement de ce petit village tranquille qui se transforme avec l'arrivée des machines et les constructions.

C'est l'évolution des gens, des mentalités.

Et c'est aussi une belle histoire de la forêt. C'est l'amour de la liberté, des choses simples.

 

J'ai beaucoup aimé ce roman et surtout l'écriture.

Elle est douce, tranquille (alors que les choses racontées ne le sont pas toujours). Elle est vive et virevoltante parfois.

Elle coule comme la rivière à côté de la cabane.

 

Mon-Quebec-en-septembre

Commenter cet article

aBeiLLe 22/09/2012 18:10


Un de mes roman québécois favoris! Il est superbe! ♥

hydromielle 22/09/2012 20:09



Vraiment très très beau



Suzanne 14/09/2012 15:24


Très beau billet d'un excellent roman. J'ose te conseiller «Parapluies» de la même auteure. À lire et relire.


Belle journée

hydromielle 15/09/2012 01:31



Merci beaucoup, je note le titre. J'ai vraiment beaucoup aimé celui ci



Kincaid 06/09/2012 18:54


J'aime beaucoup la couverture !

hydromielle 07/09/2012 07:59



Oui elle donne une impression de douceur je trouve



Archives

À propos