Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Jan

Le tailleur de pierre

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller

le tailleur de pierre

 

"Le tailleur de pierre" de Camilla Läckberg

 

Broché - 477 pages - 23 euros

 

Note : 08/10

 

Quatrième de couverture :

 

" La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'oeil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant. Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs... " Un pêcheur de Fjâllbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ? Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu'il est bouleversé d'être papa, Patrik Hedstrôm mène l'enquête sur cette horrible affaire.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Patrik est tranquillement à son bureau lorsqu'un coup de fil arrive au commissariat.

L'un des pires coup de fil qu'un policier puisse recevoir.

 

Le corps d'une petite fille morte noyée vient d'être retrouvée par un pêcheur à Fjällbacka. En remontant ses casiers, le pauvre homme a eu la mauvaise surprise d'y trouver en plus de ses crustacés, le corps d'une enfant.

 

Dépêché sur les lieux, Patrik et Martin commencent leur enquête.

Il est déjà horrible de devoir enquêter sur la mort d'un enfant, mais pour Patrik qui vient tout juste de devenir papa, les choses sont encore plus difficiles à avaler.

 

Et elles ne font que se compliquer lorsqu'il reconnait le corps de la petite fille;

 

Il s'agit de la fille aînée de Charlotte, la meilleure amie de sa femme !

 

 

MON AVIS :

 

Sans aucun doute, "Le tailleur de pierre" est jusqu'à présent le meilleur volume de la série.

 

Dès les premières pages, l'auteur m'a embarqué dans son enfer et je ne demandais pas mieux que de m'y glisser.

De connaître toutes les petites (et grosses) horreurs qu'elle aurait à me révéler.

 

Deux histoires sont racontées dans ce livre.

Une qui se déroule de nos jours avec l'affreuse mort de Sara.

 

Et une autre qui commence au début des années 20.

 

S'il est bien évident que les deux histoires sont là pour une bonne raison, j'avoue que je n'ai pas vu venir les détails et l'aboutissement.

Lentement les choses se sont mises en place pour cette partie ci de l'histoire et petit à petit l'horreur faisait face.

 

Et question horreur, la partie se déroulant de nos jours n'est pas en reste.

 

Fjällbacka est un petit village, mais c'est à croire qu'il est peuplé de monstres !

 

Dès le début de l'enquête, pratiquement toutes les pistes mènent vers des suspects possibles, même si parfois ils sont trop évident, mais surtout toutes les pistes révèlent de terribles et lourds secrets.

 

Sous les yeux, au nez et à la barbe de tout le monde, il se passe des choses atroces.

 

Comment sont fait les monstres ? Comment devient-on un monstre ? Si Camilla Läckberg ne détient pas toutes les réponses, elle en livre quelques unes dans son roman et ce n'est pas bien joli à lire.

 

Mais elle a si bien ficelé son histoire, que je ne pouvais plus sortir de ma lecture.

Je me suis prise au jeu des questions, j'ai suivi avec avidité le déroulement de l'enquête et la vie des personnages.

 

L'écriture est terriblement prenante et le livre se dévore.

 

En dehors de l'enquête, les personnages habituels avancent chacun de leur côté.

Ainsi Martin va enfin se mettre en ménage.

Gösta est toujours aussi fainéant et abruti.

Mellberg apprend une nouvelle bouleversante, mais sur le plan professionnel, ce type est toujours aussi mauvais. Je ne comprend toujours pas ce qu'il fait à cette place.

Ernst est un gros naze qui ne fiche rien. Si ce n'est des bêtises.

On apprend qu'il cache des affaires dont il aurait dû s'occuper et que l'effet boule de neige est en train de le rattraper.

 

Erica est en pleine dépression post-natale.

Elle qui croyait vivre l'osmose parfaite avec sa petite fille, se retrouve épuisée, sans cesse au bord des larmes et pète un plomb à la moindre occasion.

Oubliés les clichés sur la mère parfaite, Lâckberg les balance en moins de deux et nous présente une mère qui s'arrache les cheveux et semble à 2 doigts de la dépression.

Pour le coup, elle est plus proche du cliché inverse.

 

Et l'épisode de la belle mère ne fait rien pour arranger les choses.

 

Une chose m'a cependant dérangée dans ce livre. C'est la facilité avec laquelle les mères de nouveaux nés les laissent sans surveillance dehors lorsqu'ils dorment sous prétexte de ne pas les réveiller.

J'ai trouvé ça hallucinant.

 

Quant à la fin, concernant Anna, la soeur d'Erica, elle est très brutale mais prévisible. Tout au long du livre les rares passages sur elle est Lucas ont laissé entrevoir le drame qui allait se dérouler.

 

Ce qui ajoute encore à mon envie d'en savoir plus.

Vivement la suite.

 

 

Commenter cet article

Choupynette 16/01/2011 11:52



ok, donc, il faut que je note le premier de la série! ;)



hydromielle 18/01/2011 08:54



Je pense que c'est mieux en effet



Choupynette 16/01/2011 10:24



c'est un problème de lire un roman de la série, sans avoir lu les autres??



hydromielle 16/01/2011 11:29



Oui et non. Non dans le sens où toutes les enquêtes se terminent à chaque fois. Mais oui dans le sens où tu suis les mêmes personnages et qu'ils influencent
l'histoire.



Archives

À propos