Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 Sep

Le comte de Monte-Cristo 2

Publié par hydromielle  - Catégories :  #classique

Le comte de Monte Cristo 2

 

"Le comte de Monte-Cristo" d'Alexandre Dumas

Tome 2

 

Poche - 1454 pages - 7,30 euro

 

Note : 09/10

 

Quatrième de couverture :

 

La maison était triste parce qu'elle avait des remords ; elle avait des remords parce qu'elle cachait un crime.

"Oh ! qui dit que c'est un crime ? reprit Villefort, tentant un dernier effort;

- Comment ! un enfant enterré vivant dans un jardin, ce n'ets pas un crime ? s'écria Monte-Cristo. Comment appelez-vous donc cette action là, monsoeur le procureur du roi ?

- Mais qui dit qu'il a été enterré vivant ?

- Pourquoi l'enterrer là, s'il était mort ? Ce jardin n'a jamais été un cimetière.

-Que fait-on aux infanticides dans ce pays-ci ? demanda naïvement le major Cavalcanti.

- Oh ! mon Dieu ! on leur coupe tout bonnement le cou, répondit Danglars.

- Ah ! on leur coupe le cou, fit Cavalcanti.

- Je le crois... N'est-ce pas, monsieur de Villefort ? demanda Monte-Cristo

- Oui, monsieur le compte", répondit celui-ci avec un accent qui n'avait plus ien d'humain.

 

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Enfin le dénouement de l'histoire.

Et mon Dieu quel dénouement !

 

Sur deux très gros tomes, Alexandre Dumas a su parfaitement bien balader son lecteur.

Le captiver, le passionner.

 

Le Comte de Monte-Cristo sera sans conteste l'un de mes plus beaux souvenirs de lecture.

 

L'écriture et l'histoire en elle-même sont tellement passionnante qu'il est réellement difficile de fermer le livre pour passer à d'autres activités.

Je n'avais qu'une idée en tête : retrouver Monte-Cristo.

 

Si le premier volume pose les bases, nous présente les personnages, leurs perfidies, l'emprisonnement d'Edmond Dantes puis son évasion et les débuts de son arrivée à Paris, le second volume est encore plus fort, plus puissant.

 

Toute la vengeance et le machiavélisme de Monte-Cristo peuvent enfin s'épanouir.

D'aucun pourrait se dire qu'il est devenu à son tour le méchant de l'histoire. Mais pas à un seul moment je n'ai pensé ça.

 

Je n'ai cessé tout au contraire, d'admirer son jeu. Ses manipulations et ses plans sont admirables.

J'ai approuvé tout ce qu'il faisait.

 

Sa vengeance est diabolique et ho combien savoureuse.

J'ai adoré voir tous ces hommes tomber. Souffrir.

Et le moment où chacun se rend compte du "pourquoi"............... que de grandes moments.

 

Les retrouvailles entre Mercedes et Edmond sont empruntent de tant de tendresse, d'amour et de regrets, que je les ai trouvé très belle.

L'histoire n'aurait pas été ce qu'elle est s'ils avaient pu être ensemble, mais justement, à ce moment là de l'histoire, je n'ai pu m'empêcher de me dire "ha si seulement............". Ce que visiblement pensent aussi les deux personnages.

 

Mercedes qui dès le départ fût la seule à reconnaitre dans Monte-Cristo l'homme qu'elle a tant aimé et qui n'a pourtant rien dit. Qui a laissé les choses venir.

 

Mais sa force et son courage lorsque la vie de son fils est en danger, puis ce qu'elle fait, ce qu'elle risque pour les sauver l'un est l'autre est vraiment représentatif du personnage tel qu'il a été brossé dès le début de l'histoire.

 

La rencontre entre Albert et Monte-Cristo lors du duel est également une très belle forme de courage venant d'Albert.

 

Le Comte de Monte-Cristo n'est pas seulement l'histoire d'odieux personnages.

Ce roman nous présente aussi de très belles personnes.

 

Ainsi, tout comme Monte-Cristo j'ai beaucoup aimé Maximilien Morrel et Valentine

Ainsi que le grand père de cette dernière qui offre une belle leçon de courage et de non renoncement.

 

Du côté des "méchants", il y a des personnages plus passionnants que d'autres.

Villefort le procureur du roi est sans doute celui qui m'a le plus interpellé.

C'est, à mes yeux le plus monstrueux (quoique Morcef soit un sacré salopard aussi).

Rien ne serait arrivé sans sa trahison du début de l'histoire.

Et pour le coup, c'est celui qui souffrira le plus.

Non seulement la vengeance de Monte-Cristo s'abattra lourdement sur lui, mais son épouse ne le rate pas non plus.

Dieu quelle garce ! Elle aura bien menée son affaire.

La fin de Villefort est limite trop douce pour lui à mon sens. Il aurai mérité bien pire puisque finalement, il s'en sort d'une certaine façon. Devenir fou lui permettra d'oublier tout ça.

 

Si l'histoire de France et plus précisément le bonapartiste tient un grand rôle dans le premier tome, ce n'est plus le cas dans le second. Il n'y est pratiquement plus fait allusion.

Le roman se concentrant vraiment sur les divers personnages et la vengeance.

 

A lire absolument !!!!

 

challenge nécro    chateau11

Commenter cet article

Emmanuel 03/10/2011 10:24



Je suis du même avis : le Comte de Monte-Cristo est un grand roman que l'on n'oublie pas. Je trouve par contre étrange que tu aies publié une critique pour chaque tome ! Il est de notoriété
publique que le Comte de Monte-Cristo a été intialement publié par épisodes, et que les redécoupages ultérieurs ne sont qu'affaire d'édition, c'est à dire d'ergonomie et de sous !



hydromielle 03/10/2011 17:24



Tout simplement parce que j'ai acheté l'histoire en 2 tomes.


Que je ne lis jamais plusieurs tomes d'une même histoire à la suite.


Et donc...... je fais un billet pour chaque livre lu. En temps et en heure.


Là il s'est passé un bon mois entre ma lecture du 1er et celle du 2ème.



valeriane 28/09/2011 21:39



Au plaisir de lire tes chroniques!



hydromielle 28/09/2011 23:18



Merci c'est gentil



valeriane 27/09/2011 22:18



Tu as lu toute la "série"? (20 ans après et les trois tomes du Vicomte de Bragelonne)


Ils sont sur ma PAL... ;-)



hydromielle 28/09/2011 05:57



Non non, pas encore. Je n'ai lu que "Les 3 mousquetaires". Mais je compte bien lire les suites. Ainsi que les autres livres de Dumas. M'attend déjà bien
sagement "La reine Margot'



valeriane 27/09/2011 20:38



J'ai découvert ce livre lors du cours que j'avais en "littérature de masse" en.... pfiu ça doit faire 10 ans je pense ;-)


J'ai garde vraiment un terriblement bon souvenir!! Ca m'a donné de découvrir mieux Dumas (j'ai ensuite lu les 3 mousquetaires -par contre... je me rends compte que je n'en ai pas lu depuis
trèèèès longtemps, alors qu'il y en a sur ma PAL).


Relire des chroniques comme ça, ça re-donne envie de s'y replonger!



hydromielle 27/09/2011 22:10



Moi c'est l'inverse, j'ai commencé par "Les 3 mousquetaires" et je compte bien lire d'autres livres de Dumas



maijo 24/09/2011 17:48



J'ai dû le lire au lycée, celui-ci, autant dire il y a une éternité. Tu réveilles plein de bons souvenirs, en fait



hydromielle 24/09/2011 21:24



C'est une si belle lecture



Archives

À propos