Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Dec

Le cimetière du diable

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantastique

Le cimetière du diable

 

"Le cimetière du diable" de Anonyme

 

Troisième volet

 

Broché - 452 pages - 21,30 euros

 

Note : 7,5/10

 

Quatrième de couverture :

 

Vous n'avez pas lu Le Livre sans nom ? Vous êtes donc encore de ce monde, et c'est tant mieux. Parce que vous allez pouvoir assister à un spectacle sans précédent, mettant en scène Judy Garland, James Brown, les Blues Brothers, Kurt Cobain, Elvis Presley, Janis Joplin, Freddie Mercury, Michael Jackson... et le Bourbon Kid. Les héros du Livre sans nom se retrouvent en effet dans un hôtel perdu au milieu du désert pour assister à un concours de chant au nom prometteur : « Back From The Dead ». Imaginez un Dix petits nègres rock revu et corrigé par Quentin Tarantino... Vous y êtes ? C'est encore mieux !

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Santa Mondega à Halloween ça craint.

C'est toujours plein de morts. Mais des vrais.

 

Alors cette année, certains des habitants ont sautés sur une occasion inespérée de quitter la ville.

Histoire de passer Halloween tranquille.

 

En remplissant un questionnaire d'une agence de rencontre sur internet, les meilleurs parti de chaque ville et village de la région se sont vus offrir un séjour dans un prestigieux hôtel 5 étoiles : l'hôtel Pasadena.

 

Si Sanchez trouve étrange qu'à Santa Mondega il y ai deux gagnants, c'est surtout parce que la seconde personne est Annabel de Frugyn, connue aussi sous le nom de la Dame Mystique. Sorte de voyante de la ville.

Sanchez aurait préféré être seul, d'autant qu'Annabel semble bien décidée à lui coller aux basques.

 

Sur place comme chaque année, un concours est organisé.

Le "Back from the dead". Un concours de chanteurs imitateurs dont le premier prix est un chèque d'un million de dollars et un contrat.

Les candidats n'ont qu'un impératif : imiter un chanteur mort.

 

Jusque là, tout va bien.

Mais c'est au moment de signer le contrat que les choses vont se corser.

Car le gagnant ignore complètement le réel contenu du contrat.

 

 

MON AVIS :

 

Je devrais pourtant le savoir : ne jamais laisser trop de temps entre chaque tome d'une série.

Mais c'est plus fort que moi, je n'aime pas lire à la suite.

Sauf que pour le coup, j'oublie certaines choses.

 

Là j'avais oublié Elvis.

 

Je me réjouissais de retrouver le Bourbon Kid mais il est un peu en retrait dans ce volume.

Grand dommage. C'est que je l'aime beaucoup moi ce tueur psychopathe.

 

Egal à lui même et tuant plus vite que son ombre, il nous montre ici un petit côté "gentil" et protecteur.

 

Mais le personnage central est plutôt Sanchez. Le patron du "Tapioca" de Santa Mondega.

Et lui il m'a carrément saoulé cette fois ci.

Certes, s'il n'avait pas été là, rien ou presque ne ce serait passé et surtout je n'aurais sans doute pas autant rigolé.

Mais il m'agace à un point....

Toujours aussi lâche, il est maintenant de plus en plus con. Oui oui, j'ai bien écris "con".

Parce que bon, arrive un moment ça va bien quoi.

 

Je me suis plus attachée à Elvis, son acolyte bien malgré lui, qu'à Sanchez.

 

L'intrigue est sympa, mais ce sont surtout les situations plus ubuesques les unes que les autres qui m'ont beaucoup plu.

Les situations plus qu'improbables et les quiproquos sont légions et forment un tout qui donnent "Le cimetière du diable", un livre plutôt pas mal.

 

L'écriture est toujours aussi agréable et l'auteur n'hésite pas à dégommer tout ce qui bouge.

 

Il ne fait pas bon s'attacher à quelqu'un ici, il risque de passer l'arme à gauche d'une page à l'autre.

 

Si j'ai aimé cette lecture, je ressens tout de même un poil de déception.

Est-ce parce que sorti de Santa Mondega tout ceci n'est plus pareil ?

Est-ce parce que le Bourbon Kid n'est pas aux premières loges ?

Est-ce parce que sorti de Santa Mondega le Bourbon Kid perd de son attraction ?

Je l'ignore.

Tout ce que j'espère c'est que dans le prochain opus, il retrouve tout son "charme".

Commenter cet article

Archives

À propos