Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
01 Oct

La mort s'invite à Pemberley

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller

la mort s'invite à pemberley

 

"La mort s'invite à Pemberley" de P.D. James

 

Broché - 380 pages - 22 euros

 

Note : 06/10

 

Quatrième de couverture :

 

Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur  toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Darcy et Elizabeth coulent des jours heureux à Pemberley avec leurs deux jeunes fils. Georgiana, la soeur de Darcy vit également au domaine, et Jane et Bingley ne sont pas loin.

 

Les deux soeurs se voient très souvent et s'entendent toujours à merveille.

Seule ombre au tableau : Lydia et son époux Wickham. Ces derniers sont interdits de séjour à Pemberley et seule Lydia est conviée chez les Bingley. Ou plutôt s'invite chez les Bingley.

 

Pour l'heure, Jane et son époux viennent d'arriver à Pemberley pour aider Elizabeth à préparer le bal de Lady Anne.

Elizabeth tient à maintenir la tradition de ce bal et tous les ans elle l'organise tout en continuant de lui donner le nom de sa belle mère qu'elle n'a jamais connu.

 

La soirée se déroule tranquillement au son du piano et de la voix de Georgiana et rien ne semble pouvoir venir troubler la quiétude des lieux.

 

Mais un attelage arrive à grands fracas dans la cour de Pemberley et la vie de toutes les personnes présentes va s'en trouver bouleversée.

 

Lydia s'écroule en voulant descendre et tient des propos incohérents comme quoi son époux serait mort dans les bois, tué par son ami le capitaine Denny.

 

 

MON AVIS :

 

Il me semble bien que c'est là mon premier roman de P.D. James.

Je connais bien entendu le nom de cet auteur, mais je n'ai pas souvenir d'avoir déjà lu quoique ce soit d'elle.

 

Après avoir lu la catastrophe qu'est "Les filles de Mr Darcy", j'avoue que j'avais un peu peur d'un nouveau roman reprenant les personnages d'"Orgeuil et Préjugés".

 

Bonne surprise pourtant. Contrairement à Elizabeth Aston qui (pour moi du moins) a massacrée les personnages de Jane Austen et pondue un livre qui doit la faire se retourner dans sa tombe, P.D James a très bien su y faire.

 

Ce n'est pas Austen, c'est certain. Mais ce n'est pas non plus ce qu'on lui demande.

Son Elizabeth est beaucoup plus effacée que celle d'Austen, son Darcy moins......... Darcy. Mais ils s'en approchent cependant beaucoup.

 

P.D. James a surtout du talent.

Elle sait très bien recréer l'ambiance de l'époque.

L'auteur manie très bien les mots et l'écriture, ses descriptions sont telles que je me voyais très bien à Pemberley, me baladant dans le parc du domaine.

 

Par contre je n'ai pas trouvé un personnage précisément qui me soit plus proche que les autres.

Je n'ai pas eu l'impression que Darcy ni même Wickham soit le personnage principal, mais plutôt qu'ils étaient tous à égalité.

Je ne me suis pas attaché à l'un d'eux plus qu'à un autre.

 

M'attendant à un polar, j'avoue que par contre de ce côté ci, j'ai été plutôt déçue.

L'intrigue est assez moyenne, le roman tournant plutôt autour des personnages et de leurs relations qu'autour du meurtre.

 

J'avoue que je n'avais pas du tout vu venir la solution de l'énigme mais je la trouve tirée par les cheveux. Pas réellement crédible, le genre de solution que l'on sort du placard parce que ma foi, il en faut bien une de solution.

 

Autre soucis, la lenteur.

Pas de rebondissements, pas de suspens, de révélations, ni rien de ce qui fait habituellement un bon roman policier.

 

Malgré tout, ça fonctionne quand même. J'ai passé un bon moment de lecture et ne me suis pas ennuyée.

Disons simplement que je n'aurais pas classé ce roman dans la catégorie polar.

 

Les sentiments que j'en retire sont : c'est bien mais c'est lent.

Un roman que l'on a envie de lire sous un plaid avec un bon thé.

Plutôt agréable en fait.

Commenter cet article

Juliann 22/11/2014 10:37

Oui j'ai pensé à peu pres la même chose. C'est parfois lent comme rythme, et aucun personnage qui se démarque plus d'un autre... c'est bien dommage

Archives

À propos