Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 Jun

L'abîme

Publié par hydromielle  - Catégories :  #classique

L'abîme

 

"L'abîme" de Charles Dickens et Wilkie Collins

 

Poche - 212 pages - 7,20 euros

 

Note : 04/10

 

Quatrième de couverture :

 

Walter Wilding, riche négociant en vin, mène une vie heureuse auprès de sa mère, à qui il doit sa fortune et sa réussite sociale. A la mort de celle-ci, la découverte d'un terrible secret va bouleverser son existence : il n'est pas son vrai fils ! Rangé par la culpabilité d'avoir usurpé l'identité - et l'héritage - d'un autre, Walter décide de se lancer à la recherche de ce mystérieux double. Mais qui est donc le véritable Walter Wilding ?

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Walter Widing a toujours su qu'il venait d'un orphelinat.

Ce qu'il savait de sa vie, c'est sa propre mère qui le lui avait raconté.

 

Cette dernière avait été obligée de l'abandonner et de le confier à l'Hospice des Enfants Trouvés.

Puis quelques années plus tard, son niveau de vie le lui permettant, elle était revenue pour y reprendre son fils naturel.

 

Depuis, la mère et l'enfant ont toujours été très proche.

Les liens entre eux étaient très fort.

 

Rattrapée par l'âge, la mère de Walter est maintenant décédée, mais ce dernier continu d'honorer sa mémoire.

 

Le voici à la tête de sa propre entreprise avec son associé et ami - George Vendale - et plein d'idées pour faire prospérer celle ci.

Notamment celle d'être plus proche de ses employés.

A cet effet, il décide d'engager une femme de charge. Après plusieurs entretiens son choix se porte sur Madame Goldstraw, charmante femme d'une cinquantaine d'années.

 

Mais ce choix sera lourd de conséquence....

Madame Goldstraw, dès son premier jour de travail reconnait la femme sur l'un des portraits accrochés dans la maison.

Elle confie alors son désarrois à Walter et la terrible méprise dont elle a été à l'origine à l'Hospice des Enfants Trouvés.

 

Walter n'est pas le vrai Walter Wilding !

 

MON AVIS :

 

J'avoue qu'entre Wilkie Collins et moi ce n'est pas le grand amour.

Loin de là.

Mais je me suis dis que couplé avec Charles Dickens, le livre devrait être plutôt bon.

 

D'autant qu'au dos du livre il est écrit que c'est un chef d'oeuvre encore méconnu.

En ce qui me concerne, il aurait tout aussi bien pu le rester.

 

J'entends d'ici les hurlements des fans..... pardonnez moi, mais je ne vais pas mentir sur ce que je ressens.

 

Or ce que j'ai ressenti est un ennui profond.

 

L'histoire est plate.

Facile. Très facile.

J'ai eu le sentiment qu'elle était écrite plutôt pour des élèves ou des personnes apprenant à lire.

 

Les choses vont très vite, sont toutes prévisibles. Il n'y a pas de surprise.

Pas même de frémissement.

 

Même remis dans le contexte de l'époque ce roman me donne l'impression de n'avoir rien pour lui.

 

Le côté  "énigmes et mystères" de Collins est facilement discernable de la partie écrite par Dickens.

Pour Dickens c'est plutôt les personnages sombres.

On retrouve d'ailleurs le pauvre enfant, l'orphelinat, le côté miséreux.

 

La seule surprise du livre serait plutôt le fait que le personnage principal n'est pas, contrairement à ce que l'on pense au début de la lecture, Walter Wilding, puisque finalement celui ci disparaît rapidement, mais plutôt George Vendale.

 

Cela dit, Vendale n'a pas plus d'épaisseur que les autres personnages du livre.

Plutôt naïf, limite benêt il n'est pas le moins du monde attachant.

 

Une lecture bien décevante.

 

 

englishclassicsmaxicopie1.jpeg

 

 

Challenge%20Dickens[1]

 

 

 

Commenter cet article

juliette 03/07/2010 13:56



Faut jamais hésiter à déboulonner les géants! Ca fait du bien!



hydromielle 04/07/2010 18:12



C'est pas tant le fait que ce soit des géants, c'est plutôt le fait que je n'aime pas.



Theoma 03/07/2010 09:56



Aïe ! Mince alors ! Il est dans la PAL... alors comme qui dirait... qui lira verra :)



hydromielle 04/07/2010 21:35







Archives

À propos