Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Jun

Eloge du silence

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Autres lectures

Eloge du silence

 

"Eloge du silence" de Marc de Smedt

 

Poche - 243 pages - 7,70 euros

 

Quatrième de couverture :

 

Si l'on peut dire avec John Cage qu'il n'existe pas de silence total, on peut affirmer que le silence ne cesse jamais d'impliquer son contraire et que seul le fond sonore de notre environnement nous permet de le reconnaître. Le silence, c'est du temps perforé par des bruits.

 

Le silence est la couleur des évènements : il peut être léger, épais, gris, joyeux, vieux, aérien, triste, désespéré, heureux... Il se teinte de toutes les infinies nuances de nos vies. Sans cesse, si on l'écoute, il nous parle et nous renseigne sur l'état des lieux et des êtres, sur la texture et la qualité des situations rencontrées. Lieu de la conscience profonde, il fonde notre regard et notre écoute.

 

Le silence intérieur : comment dans le tumulte des pensées, fantasmes, images qui nous habite, peut-on arriver à retrouver le silence en soi ? Artistes, poètes, philosophes, mystiques savent depuis toujours que dans l'attention au silence de la pensée s'enracine toute créativité. Que de lui, ainsi que l'exprime un Koan zen, s'élève l'esprit immortel.

 

Dans un monde de plus en plus bruyant, la valeur du silence est à redécouvrir.

 

Nous l'avons peut-être oublié, nous sommes des êtres porteurs de toute la sagesse immémoriale du silence.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Lu dans le cadre d'une lecture commune avec mes copines collègues, j'avoue sans honte, voir même le cri haut et fort : JAMAIS dans une autre situation je n'aurais lu ce bouquin.

 

Mon Dieu quelle horreur.

Cet essai sur le silence n'est vraiment, mais alors vraiment pas du tout une lecture que j'ai apprécié.

 

C'est d'ailleurs limite si je ne l'ai pas lu en diagonale.

 

Il y a bien sur quelques petites phrases, quelques passages qui, à défaut de m'avoir plu, m'ont au moins fait réfléchir.

 

En fait, qu'est ce que le silence ?

Je crois bien n'avoir jamais connu le silence total.

(J'ai perdu il y a quelques années l'audition d'une oreille pendant plusieurs jours mais c'est surtout le manque d'équilibre qui m'a marqué et non une sorte de silence).

Après réflexion je crois bien que ce qui s'en approche le plus c'est lorsque l'on est sous l'eau.

Et encore, même là nous arrivons à percevoir certains sons.

 

En tant que citadine il m'est déjà arrivé en journée de rechercher le silence. Ou plus exactement le calme.

Et en tant que migraineuse il y a des moments où il me faut vraiment mais alors vraiment du silence.

Or même dans ces cas là, il est impossible d'avoir le silence total et absolu.

C'est surtout dans ces moments là que le moindre bruit est entendu et amplifié.

 

Mais pour en revenir à une situation normale, du style besoin de réfléchir, de décompresser, de se calmer ou de s'endormir.... même si l'on a l'impression de silence celle ci est fausse. Il y a toujours un petit bruit chez le voisin, une voiture qui passe dehors ou bien encore le frigo. C'est vrai quoi, mine de rien le frigo ça fait du bruit.

 

Du coup, je me demande comment je vivrais en rase campagne, perdue dans le trou du cul du monde, coupée de tout rien que pour une journée et une nuit.

Pas le moindre bruit. Rien. Que dalle.

 

Si le bruit rend fou (et Dieu sait que c'est le cas), je pense que le silence total et absolu me ferait psychoter grave en fait.

 

L'essai explique qu'il y a des tonnes de silence. Et non pas uniquement le silence "du vide".

 

Il y en a quelques uns que je n'avais pas vraiment "vu" jusqu'ici comme étant du silence en fait : le silence complice entre amis, le silence colérique ou haineux. Le mutisme. Le silence du supérieur qui écoute, le silence qui impose. Le silence qui réfléchi ou le silence gêné. Le silence coupable ou celui de la déception.

 

Le corps, dont finalement le moindre geste est une parole.

 

Mais bon voilà quoi...... même si effectivement j'ai pensé à 2 ou 3 réflexions, je n'ai pas du tout été intéressée par cet essai et me suis profondément ennuyée.

 

J'ai cependant noté une phrase qui m'a beaucoup plu :

"Les autres font ce qu'ils veulent de tes mots tandis que tes silences les affolent".

Frédéric Dard

 

vrai logo

Commenter cet article

Hebelit 29/06/2012 13:03


Ah mais je vois que ça t'a quand même inspiré ! je ne sais même pas comment je vais reussir à faire un billet dessus !

hydromielle 29/06/2012 23:35



Je m'étonne moi même sur ce coup là



Archives

À propos