Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 Nov

De soie et de sang

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller



"De soie et de sang" de Qiu Xiaolong

Poche -331 pages - 7 euros

Note : 05/10

Quatrième de couverture :

Impossible d'étouffer l'affaire : la deuxième victime a été trouvée ce matin, en plein centre-ville. Même mise en scène que pour la première : robe de soie rouge, pieds nus, jupe relevée, pas de sous-vêtement. Le tueur signe son œuvre avec audace et la presse s'en régale. C'est ce qui inquiète l'inspecteur Chen : pour s'exposer si dangereusement, le coupable doit avoir un plan diabolique...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'Inspecteur principal Chen Cao a repris des études de littérature qu'il tente de mener à bien tout en continuant son travail de policier à Shanghaï.

Il travaille d'ailleurs actuellement sur une dissertation et n'a guère de temps à consacrer à la police.

Aussi lorsque Zhong Baoguo, du Comité de réforme du système judiciaire lui demande de s'occuper d'une affaire de pots de vin concernant un scandale immobilier et de ce concentrer plus particulièrement sur l'avocat, Jia Ming, Chen commence par refuser.

Il invoque son manque de disponibilité et son inscription à un cours spécial de l'université en littérature classique.

Parallèlement, la première affaire de meurtres en série touche Shanghaï.

Les corps de jeunes filles en qipao rouge, sont retrouvés dans des lieux publics.

C'est à l'Inspecteur Yu Guangming, le collègue de l'Inspecteur Chen qu'est alors confiée l'affaire.

Voici la 5ème aventure de l'Inspecteur principal Chen Cao.
Dès le premier volume, j'ai beaucoup aimé le personnage principal, amoureux de son pays mais refusant de rester coincé dans le passé et s'ouvrant à de nouvelles perspectives d'avenir.

L'écriture également était toute nouvelle.
La façon de voir les choses était radicalement différente.

L'auteur aime son pays mais n'en cache pas les travers ni les dérives.

Résolument différent des livres policiers français, anglais ou américains, les romans de Qiu Xiaolong sont très dépaysants.

L'histoire se passe à la fin des années 90, alors que la Chine commence à s'ouvrir au monde.
Mais reste tout de même un pays et une culture "à part".

Beaucoup de vieilles croyances, d'habitudes, de souffrances, de pauvretés.

On y apprend l'ancienne toute puissance des comités de quartier qui avait un oeil sur tout et tout le monde.
Impossible de faire quoi que ce soit discrètement.
Tout était su et bien souvent dénoncé.

La corruption et la politique sont présentes partout et font partie intégrante de la vie chinoise à tous les niveaux.

L'influence de personne telles que Mao et Confucius est énorme.
Constamment cités dans tous les romans, ils permettent, à défaut de partager les mêmes avis, d'au moins comprendre pourquoi les chinois réagissent de telles ou telles manières.

L'auteur qui a fait de son personnage principal un policier mais également un lettré, ne cesse de le faire parler de poésies ou de citations.
Ce qui, à la longue devient un peu barbant.

Dans ce roman, on découvre en détail le fameux vêtement que porte (portait ?) les chinoises : le qipao.
Une robe magnifique. Mais visiblement chargée de signification.

La place de la nourriture est toujours aussi importante, voir plus.
Parfois à la limite de l'écoeurement.
Mais là, je pense qu'il s'agit de goût personnel.
Ce ne sont pas des mets que les occidentaux affectionnent, loin de là.

Une phrase est très significative de la mentalité et de la vie des chinois d'aujourd'hui je trouve :
"... Shanghaï est connu pour l'efficacité de son administration et de son faible taux de criminalité. Un strict contrôle de la presse évite que les meurtres s'ébruitent..".

Ce livre est loin d'être mon préféré et j'avoue que je ne sais pas encore si je vais continuer la série.

Ce que je trouvais très original au début commence maintenant à m'ennuyer un peu.

Je ne trouve plus autant d'attraits qu'avant aux enquêtes de l'Inspecteur Chen et toute cette mentalité, ces citations commencent à me peser.


Commenter cet article
A
<br /> Je n'en ai lu qu'un mais je m'étais un peu ennuyée donc je n'ai pas récidivé.<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> Et moi je pense que je vais arrêter là <br /> <br /> <br />
C
<br /> ça ne me dit rien :)<br /> <br /> <br />
Répondre
H
<br /> C'est vraiment différent<br /> <br /> <br />

Archives

À propos