Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Apr

Quand tu es parti

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères

« Quand tu es parti » de Maggie O’Farrell

Poche - 364 pages - 8,08 euros

Note : 08/10

Résumé :

Hospitalisée dans un coma profond, Alice se souvient : de l'amour fou avec John, un journaliste, fils d'un juif intégriste qui l'a renié ; de l'étrange enfant, puis de l'adolescente fragile et rebelle qu'elle a été ; de l'affection de sa grand-mère Elspeth et des heurts avec sa mère, Ann, beauté froide et énigmatique. Et tandis que toute la famille guette le moindre signe d'espoir, la genèse du drame affleure.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alice a deux soeurs, Kirsty qui est la plus vieille et Beth, la plus jeune. Des trois filles, c'est Alice qui a le caractère le plus affirmé. Très différente de ses soeurs, tant physiquement que moralement, elle est têtue, sauvage et ado rebelle, ses relations avec sa mère, Ann, sont très conflictuelles.

Ses relations avec les autres sont toujours plus ou moins empruntent de retenues, Alice est un coeur qui ne se donne pas facilement.

Elle rencontre pourtant l'amour auprès de John. L'amour un peu comme au cinéma, pratiquement dès le premier regard ces deux là savent ! Ils savent qu'ils s'aiment à la folie. Leur relation va pourtant très mal démarrer. John est juif et son père voit d'un très mauvais oeil la relation que son fils entretien avec une "goy". Il en viendra d'ailleurs même à poser à son fils l'ultimatum : c'est Alice ou lui.

John choisi Alice. Ils se marient et vivent leur amour toujours plus fort au fil du temps.

Puis arrive le drame. La catastrophe qui va plonger Alice dans un abîme de souffrance et de peine. John meurt dans un attentat.

A peine un an après le drame, alors qu'elle commence à peine à sortir la tête de l'eau, Alice décide sur un coup de tête, de partir à Edimbourg pour rendre visite à sa famille. Ses soeurs viennent la rejoindre à la gare et toutes les trois papottent autour d'un verre lorsqu'Alice décide de se rendre aux toilettes. Sortant de là en état de choc, Alice prend son sac et sans explication, quitte la gare et la ville pour retourner à Londres. Ses soeurs ne comprennent pas se revirement soudain.

Mais le pire reste à venir. De retour à Londres, Alice commet une chose insensée.... elle se jette sous les roues d'une voiture....

C'est autour d'une Alice dans le coma que Maggie O'Farrell nous raconte une histoire. L'histoire d'Alice, mais aussi l'histoire de sa famille, de son mari.

L'amour qui la liait à John. La tendresse de sa grand mère paternel. L'école. Ses petits copains. Son boulot.

Le livre est fait de petits moments de vie à différentes époques. Ce qui peut d'un premier abord surprendre et dérouter le lecteur car non seulement ce sont des passages différents de la vie d'Alice mais dans un déroulement anarchique. Rien ne se suit.

La vie d'Alice nous est livrée pèle mêle avec ses souvenirs qui partent dans tous les sens.

J'ai beaucoup aimé cette lecture. Découvrir au fur et à mesure ce qui a fait la vie d'Alice, les secrets de famille, son rapport à la vie.

Je me suis beaucoup attachée à ce personnage que l'auteur à su me rendre sympathique. En revanche, je n'ai pas aimé du tout Ann, sa mère. J'ai trouvé cette femme très égoïste et centrée uniquement sur sa petite personne. Enfermée dans ses secrets et despotique avec sa fille. Voir carrément hystérique parfois.

Un roman qui m'a beaucoup touché, d'une écriture très agréable et que je vous recommande.

Commenter cet article
A
Je viens de la finir et c'est un coup de coeur :)
Répondre
H

Il est vraiment chouette hein


D
Merci Hydro !! T'es trop gentille !
Répondre
C
alouter a ma LaL
Répondre
P
j'ai trouvé l'histoire trop brouillon, je n'ai ps accrché.
Répondre
D
Ben au départ il m'avait pas trop tenté mais finalement en lisant ton résumé et ton avis, maintenant ça me donne envie !! Comme quoi, rien n'est définitif...
Répondre
H
A l'occasion d'une brocante, si je le trouve je te le prend.

Archives

À propos