Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Feb

Le chat qui lisait à l'envers

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller
















"Le chat qui lisait à l'envers" de Lilian Jackson Braun


Poche - 221 pages - 6,08 euros

Note : 08/10

Résumé :

Pour Jim Qwilleran, ancien chroniqueur criminel, un poste de rédacteur artistique est une véritable gageure étant donné qu'il ne connaît rien à la question. Très rapidement, il se rend compte que son véritable travail consiste à contrebalancer celui d'un féroce critique d'art, attaché au même journal et détesté de tout le monde. Pourtant la maison de celui-ci est un véritable musée, sa table celle d'un fin gourmet et l'homme lui-même est brillant et satirique. Il possède aussi un chat siamois aristocratique, Kao K'o Kung - Koko pour Qwilleran - qui apprécie les vieux maîtres et sait lire à l'envers les manchettes de journaux. Dans le monde apparemment paisible des beaux-arts, trois morts brutales se produisent et c'est grâce au flair de Koko...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Jim Qwilleran, qui vient de subir un revers de fortune dans sa carrière journalistique, se voit postuler au Daily Fluxion, pour un poste où il sera chargé de dresser le portrait d’artistes.

Bien que ne connaissant rien au milieu de l’art, Jim se laisse tenter, d’autant plus qu’il est particulièrement curieux de connaître George Bonifield Mountclemens III, le critique d’art du journal qui semble s’être mis à dos tous les artistes de la ville.

Les choses s’emballent lorsque Earl Lambreth, propriétaire d’une galerie et époux de Zoé artiste peintre, est retrouvé mort poignardé.

Très intéressé par l’affaire et par la veuve, Jim tente discrètement de découvrir ce qu’il s’est passé.

Et pour cela il sera aidé par le plus improbable des collègues…… le chat siamois de Mountclemens, Kao K’o Kung, qui a plus d’un tour dans sa moustache.

Je me suis régalée à la lecture de ce livre.

Si l’enquête policière en elle-même n’est pas une intrigue particulièrement difficile, le livre dans sa globalité est un pur régal. Très facile et très rapide à lire, c’est une petite bouffée de fraîcheur et d’humour.

L’auteur décrit le chat siamois avec une telle finesse et un tel amour des chats que j’avais l’impression de l’entendre ronronner auprès de moi. Et Dieu sait que pourtant, les Siamois ne sont vraiment pas mes chats préférés, mais on ne peut faire autrement que d’apprécier Koko qui sort vraiment de l’ordinaire.

Une série de livre que je vais continuer avec plaisir.

Commenter cet article
C
Pareil pour moi, je vient d ailleurs acheter le chat qui voyait rouge :)( et je viens de m appercevoir que ce n est pas  le 2 ! mais le 22 grrr)
Répondre
H
J'ai une amie qui m'en a donné un c'est "Le chat qui braquait la banque"
D
Pour en avoir terminé la lecture la semaine dernière, je suis tout à fait d'accord avec toi Hydro, j'ai passé un très bon moment de lecture ! J'ai été agréablement surprise ! J'ai beaucoup aimé la relation qui s'instaurait entre Jim Qwilleran et Koko ! Et comme toi, je pense que je lirai les autres histoires. (et en plus, y'en a pas mal.....)
Répondre
K
J'ai lu récemment une mauvaise critique qui me refroidissait à l'idée de sortir ce livre de mon étagère, mais tu me redonnes envie!
Répondre
H
Ha  bon ?  J'ai trouvé ça très sympa moi, j'espère que ça te plaira aussi lol

Archives

À propos