Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 Jan

Nécropolis

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller

"Nécorpolis" de Herbert Lieberman

Poche - 505 pages - 7,55 euros

Note : 06/10

Résumé :

Paul Konig est le médecin-chef de l'Institut médico-légal de New York. Avec plus de quarante ans d'expérience, c'est une sommité au diagnostic parfait ; son jugement fait loi et tous le respectent. L'implacable médecin n'a qu'une faille : le naufrage de sa vie de famille. Sa femme, morte d'un cancer, sa fille disparue et qu'il sait en danger. Noyant sa peine dans un travail acharné, Konig doit résoudre une affaire peu ordinaire : un véritable cimetière a été retrouvé sur les berges du fleuve. La marée a tout brassé et pêle-mêle se trouvent bras, jambes, doigts, orteils et débris anatomiques. Combien de corps, hommes ou femmes, jeunes ou vieux, comment sont-ils morts et pourquoi sont-ils là ? Hanté par la disparition de sa fille, Konig aux doigts de fée reconstitue patiemment les corps mutilés.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Paul Konig, médecin légiste proche de la retraite et veuf, rencontre de nombreux soucis, tant dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle.

En effet, un de ses collègues à la dent longue. Très longue. Et tente tout ce qu’il peut en coups bas et plans foireux, pour prendre la place de Paul qui est à la tête du service.

De plus, Paul doit faire face à la disparition de sa fille, cette dernière ayant quittée le domicile familial il y a quelques mois.

De temps en temps, elle téléphone à son père, mais ne parle pas, elle reste juste en ligne, sachant pertinemment que cette ligne est sur écoute et que son père tente tout pour la retrouver.

Professionnellement, Paul se trouve confronter à une étrange affaire. De nombreux morceaux de cadavres viennent d’être rejetés par la rivière. Des morceaux de jambes, de bras, des pieds sans doigts de pieds… mais surtout pas de têtes….

Un livre très noir, où tout n’est que mort, trahison, jalousie, tristesse……. Pas une once d’espoir.

Paul est un personnage particulièrement désagréable, je ne me suis pas du tout attachée à lui, ni à l’histoire. Cet homme est désagréable au possible avec ses collègues policiers qui font ce qu’ils peuvent pour l’aider, que ce soit dans les enquêtes pour meurtres ou dans l’enquête pour rechercher sa fille.

Au fil des pages, plus j’en apprenais sur lui, plus il m’était désagréable. Il était un père déplorable, très exigent avec son enfant, pas de tendresse, ce qui fait que je n’ai pas su suivre sa « douleur » de père qui cherche à tout prix son enfant, je n’ai pas cru à sa peine.

J’avais hâte de finir ce livre tant il ne m’intéressait pas le moins du monde. De plus je n’ai pas non plus apprécié la façon d’écrire de l’auteur.

 

 

 

Commenter cet article
A
J'avais tenté de lire Lieberman il y a quelques années... c'était Le concierge. J'avais abandonné après une centaine de pages... J'aime bien les romans noirs ou policiers mais je pense que j'ai du mal avec cet auteur-là... trop "cru" peut-être?
Répondre
D
Brrrrrrrrrrrrr ! Qu'est ce que ça a l'air noir mais d'un noir !!! Ce livre m'avait vaguement tenté en lisant le résumé mais après ton commentaire, j'ai plus du tout envie de le lire !!
Répondre
J
C'est horrible, j'allais justement me procurer un Lieberman, mais t'as cassé ma motivation ;) Merci de cette mise en garde!
Répondre
H
Oupssssssssss, tente quand même le coup, on sait jamais.
F
Moi déjà rien que la couverture je dis gloups !!
Répondre
H
Ha j'aime bien moi...lol mais je dois avoir été une grande tueuse psychopate dans une autre vie lol

Archives

À propos