Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Nov

PRIX GONCOURT 2006

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Divers

LES BIENVEILANTES de Jonathan Littel

 

" En fait, j'aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n'est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret; grâce à Dieu, je n'ai jamais eu besoin, comme certains de mes anciens collègues, d'écrire mes Mémoires à fin de justification, car je n'ai rien à justifier, ni dans un but lucratif, car je gagne assez bien ma vie comme ça. Je ne regrette rien: j'ai fait mon travail, voilà tout; quant à mes histoires de famille, que je raconterai peut-être aussi, elles ne concernent que moi; et pour le reste, vers la fin, j'ai sans doute forcé la limite, mais là je n'étais plus tout à fait moi-même, je vacillais, le monde entier basculait, je ne fus pas le seul à perdre la tête, reconnaissez-le. Malgré mes travers, et ils ont été nombreux, je suis resté de ceux qui pensent que les seules choses indispensables à la vie humaine sont l'air, le manger, le boire et l'excrétion, et la recherche de la vérité. Le reste est facultatif." Avec cette somme qui s'inscrit aussi bien sous l'égide d'Eschyle que dans la lignée de Vie et destin de Vassili Grossman ou des Damnés de Visconti, Jonathan Littell nous fait revivre les horreurs de la Seconde Guerre mondiale du côté des bourreaux, tout en nous montrant un homme comme rarement on l'avait fait: l'épopée d'un être emporté dans la traversée de lui-même et de l'Histoire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ecrit en français et déjà couronné du Grand prix du roman de l'Académie française, le premier roman de Jonathan Littel, "Les Bienveillantes" a reçu le prix Goncourt 2006.

 

 

 

Enorme succès d'édition – le livre a franchi les 200.000 ventes depuis sa sortie fin août-, le roman a déjà été réimprimé quatre fois. L’éditeur, Gallimard, a même été contraint de trouver d'urgence du papier.

 

 

 

Le livre n'avait pourtant rien d'un best-seller programmé et trois éditeurs l'avaient même refusé. Si l’auteur, 39 ans, est le fils de Robert Littell, as de la littérature d'espionnage, il était jusqu’alors inconnu du public. Sans compter que cet ovni sulfureux de 900 pages aborde un sujet difficile, sous un angle rarement exploité : les confessions d'un ancien officier SS.

 

 

 

Le héros Max Aue, intellectuel et ancien SS, y raconte à la première personne comment il est devenu un monstre, participant méthodiquement à l'extermination des juifs. Littell, né dans une famille juive d'origine polonaise combine dans son livre, souvent violent et obscène, les dimensions psychologique et administrative du nazisme, avec ses rouages et ses exécutants.

 

 

 

Le phénomène Littell dépasse d'ores et déjà les frontières françaises et le livre pourrait rapidement devenir un best-seller mondial.

 

(Source Le Figaro)

Commenter cet article

alexandre 09/11/2006 14:41

 

S’il fallait lire un auteur étranger qui a choisi le français comme langue de fiction, ce n’est sûrement  Jonathan Littel mais Bernardo Toro qu’il faudrait lire. Son roman Contretemps est sans doute l’un des plus puissants récits sur l’exil qu’il nous ait été donné de lire.  Comme Littel l’auteur a choisi le français comme langue de fiction. Mais la comparaison s’arrête là, car ici aucune redondance, aucune lourdeur, tout y est fin, précis, sensible, concentré et pourtant sans concession.
Un adolescent de dix-sept ans quitte le Chili de Pinochet pour recommencer une nouvelle vie à Paris. Seul, sans ressources, il retrouve un jour Laura, la femme d’un dirigeant d’extrême gauche. Une relation se noue entre ces deux personnages que tout oppose : elle, repliée sur ses souvenirs dans un pays qu’elle n’a pas choisi ; lui, pressé de tirer un trait sur son passé. Ce roman est à mon humble avis l’un des meilleurs livres de l’année 2006.

kalistina 09/11/2006 00:08

Je ne doute pas du talent de l'auteur, mais j'avoue que le sujet ne me donne pas envie pour l'instant, j'imagine que ça doit être un livre vraiment dur.

hydromielle 09/11/2006 08:28

Perso il ne me tente pas non plus. Et puis c'est un pavé de 900 pages.....

Loba 06/11/2006 20:32

je ne suis pas du tout surprise!!!
tealamenthe très cools tes amis

hydromielle 07/11/2006 09:20

J'ai des amies qui l'ont lu et on été véritablement enchantées par ce livre.

TEALAMENTHE 06/11/2006 17:53

Des amis venus manger à la maison samedi soir me l'ont offert !!Plutôt sympa non ?? il m'ont offert un livre plutôt qu'un bouquet de fleur. Je trouve ça pas mal, original et surtout ils me connaissent bien !!Par contre, 900 pages à dévorer, ça va prendre du temps !!

hydromielle 07/11/2006 09:19

Oui c'est vrai que c'est plutôt sympa comme idée. Je trouve ça très chouette même. Par contre, c'est clair que 900 pages, c'est plutôt un pavé.. Bonne lecture

Archives

À propos