Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Jul

Les fiancés du Texas

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères





"Les fiancés du Texas" de Diana Palmer

Poche - 215 pages - 3,85 euros

Note : 03/10

Harlequin collection Horizon

Quatrième de couverture :

Décidée à conquérir à tout prix Leo Hart, le cow-boy taciturne qu'elle aime en secret depuis l'adolescence, Janie demande conseil à son amie Marilee, rompue à l'art de la séduction. Mais quand elle comprend que derrière cette "alliée" se cache sa principale rivale, elle sait qu'elle n'a plus le choix ; elle doit très vite trouver le moyen de percer les sentiments de Leo sans pour autant dévoiler les siens.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Léo Hart dirige seul le ranch Circle H.
Ses frères Simon, Callaghan, Corrigan et Rey dirigent chacun le leur, mais ont choisis de se laisser enfermer dans le mariage.
Léo ne peut comprendre ce qui les a poussé à une telle extrémité. Mais il l'accepte (Léo est grand Seigneur).

Les femmes pour lui, ne sont que de simples conquêtes occasionnelles. Il  refuse d'envisager ne serait-ce que la simple idée du mariage (Léo est semble t-il allergique).

Ayant une très haute opinion de lui même, Léo est un éleveur excellent, un ami sur lequel on peut compter, un homme riche que les femmes de Jacobsville rêvent toutes de mettre dans leur lit et d'épouser, il est intelligent et ne se laisse abuser par personne (Léo est trop top).

Janie Brewster est la fille d'un des meilleurs amis de Léo, éleveur lui aussi. Issue d'une riche famille, Janie est depuis longtemps amoureuse de Léo, mais celui ci ne la voit pas. Pour lui, Janie âgée de 21 ans n'est qu'une gamine (il a 14 ans de plus qu'elle). Une petite péronelle qui s'obstine à avoir un comportement étrange..... en effet, pourquoi s'obstine t-elle à lui faire la cuisine alors qu'elle n'est absolument pas douée pour ça ? Pourquoi s'obstine t-elle à essayer de monter un cheval lorsqu'elle vide les étriers 1 fois sur deux ? Pourquoi s'obstine t-elle a essayer de jouer les cow boys alors qu'elle ne sait pas tenir un lasso ? (Léo est idiot).

Marilee Morgan, la meilleure amie de Janie fait pourtant tout ce qu'elle peut pour aider ses deux amis à se rapprocher. Elle conseille Janie en lui disant de continuer à prendre des cours de cuisine avec la gouvernante de sa maison. Elle lui conseille également de ne plus porter de jolies tenues féminines en présence de Léo, mais plutôt des bottes, des jeans et d'informes chemises. Et surtout, de montrer à Léo qu'elle s'y connait dans le métier de l'élevage d'animaux. Léo ne pourra que craquer devant Janie lorsqu'il réalisera à quel point elle sait, elle aussi gérer une ferme (Janie n'a qu'un point chiche dans la tête pour gober ça).

Mais ce que Janie ignore, c'est qu'en fait de meilleure amie, Marilee n'a de cesse de la débiner devant Léo.
Marilee veut Léo et elle ne reculera devant rien pour arriver à ses fins (Marilee est une garce).

Non contente de conseiller un comportement aberrant à Janie, elle continue de lui faire croire que Léo commence à penser à elle différemment. Qu'elle, en tant que meilleure amie, raconte beaucoup de bonnes choses à Léo sur Janie (Janie et Marilee sont-elles encore à l'école primaire ?).

Marilee ira même jusqu'à lancer en ville une fausse rumeur, s'assurant qu'elle arrivera jusqu'aux oreilles de Léo : Janie a été raconter partout que Léo l'avait demandé en mariage.
Outré, le jeune homme dit des horreurs sur Janie qui se trouve.........juste derrière lui et entend tout (Léo prend t-il la peine de vérifier ces rumeurs ? ).

Arrive le bal des éleveurs qui a lieu tous les ans à Jacobsville et qui est très attendu.
Afin de bien montrer à Janie qu'il se fiche royalement d'elle et qu'il est bien plus intelligent, il s'y rend avec ..... Marilee (oui effectivement Léo est très intelligent).
Janie elle, est accompagnée d'un ami d'enfance Harley.

Bien décidée à ne pas se laisser humilier, Janie compte bien s'amuser avec Harley et faire fi de la présence de Léo. Mais lorsqu'elle voit se dernier avec Marilee, elle comprend que celle qui se faisait passer pour sa meilleure amie est en réalité, celle qui a intrigué pour se trouver au bras de Léo (oui Janie est visiblement très perspicace pour déduire tout ceci d'un simple regard).

Au cours du bal, Léo comprend le véritable rôle joué par Marilee dans toute cette histoire. Il prend enfin conscience du double jeu de celle qu'il prenait pour une amie (Marilee) et des mensonges que cette dernière a fait courir. Incapable de supporter de s'être trompé à ce point sur Marilee, Léo se saoule au whisky (Léo est un abruti).

En une fraction de seconde, alors que rien n'a été dit, Marilee comprend que Léo et Janie ont vu clair dans son jeu.
En pleure, la jeune femme demande à Léo de bien vouloir lui pardonner. Ce que ce dernier lui refuse (Léo n'aime pas avoir été berné). Marilee vient de perdre l'homme qu'elle aime mais aussi sa meilleure amie. Elle décide de quitter la ville (Oui c'est ça Marilee, casse toi).

Tenaillé par une pointe de jalousie dont il ne comprend pas l'origine (Léo est vraiment un idiot), Léo prend Janie par le bras et la traîne dehors (Léo a des vieux restes d'homme des cavernes). Là il lui demande ce qu'elle fait avec cet andouille d'Harvey et lui demande des explications (Léo semble avoir oublié le début de l'histoire), mais Janie est en colère, elle est blessée et refuse de répondre à Léo, elle ne cédera pas à son charme. C'est terminé !

Dépitée, Janie se fait une raison, Léo n'est pas pour elle.
Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, elle apprend que son père est pratiquement ruiné.
Depuis la mort - douteuse - de son taureau reproducteur, Fred n'a plus les moyens de payer les études de sa fille.
Aussi cette dernière décide t-elle de se trouver un job pour venir en aide à son père.
Elle se fait engager au Shea's comme serveuse. Repère de cow boy, ce bar-restaurant n'est pas toujours très bien fréquenté, mais Harvey vient souvent voir Janie et veille sur elle, sans compter le patron et le vigile qui tous deux, ont décidé de prendre la frêle jeune fille sous leur aile et de la protèger (Janie en a de la chance).

Lorsqu'il apprend que Janie travaille là bas, Léo fonce directement sur place et attrape Janie par le bras, lui ordonnant de le suivre. Jamais il n'acceptera qu'elle travaille au Shea's (je n'ai pas du lire correctement le livre car je n'avais pas compris que Léo avait un droit de regard sur la vie de la jeune fille !). Mais Janie lui tient tête et refuse de le suivre. Elle aime son travail et restera là. D'ailleurs, pour qui se prend t-il à lui donner des ordres ? (Janie est une vraie rebelle).

Parallèlement à toutes ces histoires de la plus haute importance, Léo mène sa propre enquête et découvre que d'autres taureaux reproducteurs sont morts dans d'étranges conditions. Et il en arrive à la brillante conclusions que les frères Clark venaient à chaque fois de se faire renvoyer du ranch où comme par hazar un taureau mourrait (Léo est le fils caché de Columbo).

Apprenant que Jack Clark se rend souvent au Shea's, il décide de monter un plan. Avec l'accord de Fred le père de Janie, de Janie elle-même et de Cash Grier (l'adjoint du commissaire) Janie devra tenter de le faire avouer, tout en lui servant un verre de bière, que c'est bien lui qui a tué les taureaux dans les différents ranchs (il est bien connu qu'un criminel avouera tout à la serveuse).
Mais l'opération tourne mal et  Jack devine rien qu'en regardant Janie qu'une machination vise à le faire arrêter (wouahou, Jack est encore plus balèze de Léo pour deviner les choses).
Ni une ni deux, Jack attrape Janie et la menace d'un couteau.....
Léo déboule au Shea's et ne peut supporter de voir Janie ainsi menacée. D'autant que la lame s'enfonce dans la gorge de Janie (mon Dieu, mon Dieu nonononononon).
Alors que tous les clients du Shea's sont tétanisés, Léo se jette sur Jack, Janie tombe et s'assomme contre le pied d'un flipper (ne pas se faire égorger mais assommer par un flipper c'est vachement moins glamour).
Juste avant de sombrer dans l'inconscience, Janie aperçoit Cash qui s'envole dans les airs (non je n'ai rien fumé) et d'un jeu de jambes magistral désarme Jack et le maîtrise (plus tard, Cash avouera que Chuck Norris lui a donné des cours !!).

Fou de panique, Léo prend conscience que Janie n'est plus une enfant (diantre, s'il faut se retrouver avec une lame sous la gorge pour devenir une femme, ça va pas être facile) et qu'il a bien failli la perdre.
Comprenant qu'il se cachait à lui même l'amour qu'il portait à la jeune fille, il décide sur le champ de l'épouser (sic!).

Brûlant d'un désir incroyable pour Janie (c'est bien connu, les bagarres, ça excite), n'ayant en tête que l'envie de la posséder, il préfère tout de même l'épouser avant (Léo aurait-il appris en même temps quelques règles de savoir vivre ?).
Ayant des relations un peu partout et étant un homme riche, Léo réussi à obtenir une dispense pour la publication des bancs. Les examens médicaux sont fait à la vitesse de l'éclair et Léo achètent sans sourciller la plus belle bague de fiançaille et les plus belles alliances de la bijouterie (si c'est pas la classe ça....).

En moins d'une semaine tout est prêt. Ne reste plus qu'à annoncer la nouvelle aux familles respectives.
A cet effet, Léo organise un repas dans son ranch.
Mais ses frères et ses belles soeurs, comprennent tout de suite qu'un mariage est dans l'air (cette famille est doué d'une intuition plutôt bluffante je trouve).
Or Léo ayant toujours clamé haut et fort que jamais il ne prendrait femme et surtout qu'il ne supportait pas Janie, sa famille l'accuse d'avoir frappé la jeune femme et de vouloir réparer sa faute. Ou pire, l'aurait-il violé ? Janie est-elle enceinte ? (ha non, en fait cette famille est juste débile).

Mais tout est bien qui fini bien. Le mariage a enfin lieu, et finalement Janie épouse l'homme dont elle est amoureuse depuis toujours.
Léo n'y tenant plus, alors que ces invités font la fête, prend Janie dans ses bras et l'emporte dans sa chambre où enfin, il pourra donner libre cours à ses envies bestiales auxquelles répondra avec plaisir (si j'ose dire) Janie.

Outre le fait d'avoir lu avec "Les fiancés du Texas", l'un des plus ridicules romans, je suis extrêmement déçue d'apprendre que celui ci fait en quelque sorte, suite à "Pour l'amour d'un cow boy" du même auteur et qui raconte le mariage de Gallaghan le frère aîné de Léo.

L'histoire d'amour en elle-même est particulièrement risible et convenue, mais le tout passe encore, si l'on sait à quoi s'attendre.

Le pompon revient surtout à l'histoire qui se déroule en même temps, à savoir "l'assassinat "des taureaux et la résolution de l'enquête.

Cette enquête se soldant par la bagarre la plus pourrie de tout les temps !

"... prompt comme l'éclair, il sortit de la poche de son jean un couteau à cran d'arrêt et feignit d'égorger la jeune femme.
- N'avancez pas ou je la tue, hurla-t-il à Dave Slyder et à son collègue.
"Mon Dieu, implora en elle-même Janie, au bord de l'évanouissement, faites que Léo, Harley ou Cash Grier vienne à mon secours !"
Du coin de l'oeil, elle vit Nick décrocher le téléphone qui était suspendu à l'une des cloisons de la cuisine et composer un numéro.
- Je.. j'étouffe, balbutia-t-elle en sentant la lame que brandissait Clark s'enfoncer dans sa chair et lui bloquer la respiration.
Persuadée qu'elle allait mourir asphyxiée et qu'aucun des clients du Shea's ne pourrait  la sauver, elle ferma les yeux pour réciter une ultime prière en entendit la porte du bar voler en éclats.
-Merci Seigneur, murmura-t-elle lorsque Léo et Harley s'élancèrent comme un seul homme vers Jack Clark et lui arrachèrent son couteau des mains.
Les jambes flageolantes, elle se laissa glisser à terre puis heurta le pied d'un flipper et sombra dans l'inconscience.
Quand elle revient à elle 5 minutes plus tard, Cash Grier était en train de virevolter dans les airs avec une agilité que lui aurait enviée Bruce Lee. D'un simple coup de pied, il projeta à l'autre extrémité de la salle le tesson à bouteille dont s'était emparé Jack Clark et ceintura ce dernier sous les yeux ébahis des cow boys, qui regroupés autour des flippers, devaient avoir l'impression d'assister à un remake de La fureur du dragon.
- Tu es blessée mon ange ? s'inquiéta Léo à la vue des gouttes de sang qui perlaient aux lèvres de la jeune femme et qui pointillaient de rouge son joli front bombé.
- Oui, mais ce n'est pas grave, le rassura-t-elle. Je me suis juste cognée en tombant.
- Quelle ordure, ce Clark ! Si Harley ne m'avait pas aidé à le désarmer, il n'aurait pas hésité à t'égorger.
- Heureusement que vous êtes arrivés, tous les deux, j'ai cru qu'il allait me trancher la carotide et me...
- Il faudrait que l'une des personnes ici présentes se rende chez le juge Burr Wiley et témoigne de ce qui vient de se passer, coupa Cash Grier de sa voix sépulcrale. Qui accepte de se dévouer ?
- Moi, répondit Harley. Je vais porter plainte contre cette crapule de Clark et ensuite, j'irais vous rejoindre au commissariat.
- Pourriez-vous l'accompagner monsieur Hart ? demanda Cash
- Non marmonna Léo. Melle Brewster est blessée et a besoin qu'on s'occupe d'elle.
- Je vous retrouverai un jour, bande de traîtres ! hurla Jack Clark dès que le lieutenant eut réussi à le menotter. Et ce jour là, vous regretterez de m'avoir vendu à la police."

Ce que l'on apprend également c'est que le fameux Cash Grier est un agent secret.
Oui, oui, rien de moins.
Un des personnages du livre l'a reconnu. Il s'était trouvé avec lui dans un avion au dessus d'un pays en guerre. Certes Cash Grier était armé jusqu'aux dents, il avait une cagoule et un casque, mais il l'a reconnu. Son attitude l'a trahit !
Trop fort !

Mais le mieux, le top du top, reste la description d'un baiser entre Janie et Léo :

"... Fasciné par le regard dont elle le gratifiait, l'esprit trop confus pour briser le sortilège, il la serra contre lui à la broyer et captura avec douceur les lèvres qu'elle lui offrait. Chaudes, humides, savoureuses telle la pulpe d'un fruit gorgé de soleil, celles-ci résistèrent quelques secondes à l'injonction, puis s'animèrent sous la caresse et émirent une faible plainte, à peine un murmure, qui, loin de tirer Léo du gouffre de volupté où il avait sombré, décupla son ivresse.
Après avoir laissé le baiser s'épanouir, feu et velours mêlés, il promena une main impatiente sur le dos de Janie, suivit de l'index la courbe tendre de ses hanches et s'attarda au creux de ses reins."

Si ce livre n'est pas de la grande littérature, il n'en est pas moins un bon moment de rire.
Et un bon livre "vide tête".


Commenter cet article

Virginie 05/08/2009 19:57

J'adooooooooooooore!!! Surtout le style, la comparaison avec Bruce Lee, et tout, super original, et absolument pas kitsch du tout!!!

hydromielle 06/08/2009 09:10


De la grande classe madââââme


Choupynette 04/08/2009 11:43

Voilà pourquoi il ne faut pas lire les billets des copines au boulot... on passe pour une idiote en riant bêtement.... Je vois que toi aussi tu as souffert... Moi, pareil! j'ai puboié mon billet ce matin, et je dois dire que ça m'a fait du bien de raconter ce que j'ai vécu à la lecture de ce torchon..!!!!! :)))

hydromielle 04/08/2009 21:06


On s'amuse bien au moins


Karine :) 01/08/2009 01:00

Oh my god... les citations sont à mourir de rire!!! Mes Harlequin m'attendent tout près... je finis le livre en cours et je m'y mets!

hydromielle 01/08/2009 10:16


J'attends tes comptes rendus parce qu'à mon avis, je vais bien me poiler


FaFa (Livresque) 31/07/2009 21:41

J'adooore ta bannière : Harlequin, champion de l'amour ! Moi aussi je m'y suis mise au nom de l'amouuurrr  ! Collection passion, ça dépote !

hydromielle 31/07/2009 23:32


Tu peux la prendre si tu veux la bannière.
Je voulais ça en hommage à Dany Boon


Enekia 31/07/2009 11:57

Merci pour cette bonne tranche de rire!! Je vais finir par croire que la sécu devrait nous rembourser un ou deux harlequins par an pour nous redonner le moral :pEn tout cas j'ai adoré la scène de baston, un grand moment d'anthologie... je ne regarderais plus jamais bruce lee de la même façon !!

hydromielle 31/07/2009 23:31


Ha oui un remboursement par la sécu ce serait pas mal


Archives

À propos