Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 Jul

La maison aux fenêtres de papier

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantastique



"La maison aux fenêtres de papier" de Thomas Day

Poche - 302 pages - 7 euros

Note : 6,5/10

Quatrième de couverture :

Nagasaki Oni et Hiroshima Oni, deux chefs de clans yakuzas, deux démons que tout oppose comme les deux faces d'une même pièce, se livrent une lutte fratricide depuis leur naissance en août 1945. Tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins : que ce soit l'Oni No Shi, l'épée mythique, tueuse de démons, les armes automatiques les plus perfectionnées ou la belle Sadako, femme-panthère devenue maîtresse dans l'art de tuer. Deux conceptions du monde s'affrontent et ce combat ne pourra se résoudre que dans la violence et dans le sang.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Il y a longtemps, très longtemps, a été forgé une épée, l'Oni No Shi.
Cette épée n'est pas comme les autres. Elle seule à la pouvoir de tueur les démons.

De nos jours, au Japon :
Hiroshima-Oni et Nagasaki-Oni, deux frères démons, règnent sur les yakuzas.
Frères, mais pas amis. Ces deux là règne chacun sur une partie du pays.

Ce jour là, Sadako la femme-panthère, attend l'arrivée de Boss Nagasaki. Son maître. Mais aussi "l'homme" qu'elle aime.
Elle sait depuis toujours comment cette relation finira. Elle devra tuer Nagasaki, avec la bénédiction de ce dernier.
Mais elle ne pensait pas que ce moment était enfin arrivé.
Pour Boss Nagasaki, le temps des hommes est venu.
 
Il lui donne l'Oni No Shi, la seule arme capable de le détruire et lui ordonne de se servir de tout ce qu'il lui a appris afin de le tuer en combat singulier.
Mais Sadako n'est pas prête. Elle ne s'en sent pas capable. Pas maintenant, c'est bien trop tôt.
Alors pour la "motiver", Nagasaki lui avoue que le fils qu'ils ont eu ensemble et qu'il lui a enlevé dès la naissance, se trouve chez son frère, Hiroshima.

Après un combat difficile mais rapide, Sadako tue Nagasaki et prend ainsi sa place à la tête de son empire et de ses yakuzas.

Wei, le fidèle lieutenant de Nagasaki, sera là pour l'aider.

Ce que veut Sadako, c'est reprendre son fils.
Et pour y parvenir, elle utilisera tout ce qu'elle possède.
La force, le pouvoir, les armes, les yakuzas et l'Oni No Shi.

Entre fantastique, mythologie et présent, ce livre nous raconte l'histoire de deux frères démons qui se partagent le Japon.
Bien que sanglant tout les deux, l'un semble penser que le temps des démons est révolu, alors que l'autre se voit déjà dominer le Japon, puis le monde.

Je ne crois pas avoir déjà lu quoique ce soit de Thomas Day, mais à l'occasion, je retenterais bien l'expérience.

J'ai aimé sa façon d'écrire, allant à l'essentiel.
Et puis, j'aime le fantastique, le côté démoniaque, le sang, la bagarre.... alors pour le coup, j'ai été servi.

J'ai trouvé qu'il avait bien dosé toutes ses scènes.
Sans jamais en faire trop. Juste ce qu'il faut.
Pour parfois même donner envie d'en avoir plus.

Les scènes de batailles sont sanglantes, mais rapides.
Pas de déballage sur 10 pages qui ne servent à rien. L'auteur vise un point et s'y tient.
Ce qui laisse un petit goût de frustration. Mais pas désagréable.

Tout le livre est bâti sur le même schéma, du coup, rien ne traîne en longueur et il n'y a pas de passages inutiles.

Les détails sur les us et coutumes des yakuzas sont nombreux et très intéressants.
La complexité ainsi que la puissance de ce milieu est bien rendu.
Le tout livré avec les mots qui conviennent.

De quoi me donner envie d'en apprendre un peu plus.

Je tiens à remercier Ys pour ce cadeau, j'ai passé un bon moment de lecture.
Vous pouvez retrouver son avis ici.


Commenter cet article

Ys 11/07/2009 20:27

Si c'était le premier Thomas Day, je ne t'ai pas préservée : très fort tout de suite. Remarque, il fait rarement dans la dentelle. J'ai bien aimé ce Japon-là et cette écriture efficace. Mais alors que tout le monde fait toujours trop long en fantasy, je trouve que lui, il pourrait rajouter 50 pages à tous ses livres !

hydromielle 12/07/2009 11:17



Moi j'aime le sang et les bagarres
J'ai parfois été frustrée avec ce livre car certaines scènes auraient bien mérité un peu plus de sang
Psychopathe un jour, psychopathe toujours
ENCORE MERCI



GeishaNellie 11/07/2009 18:59

Ce livre me tente bien, cela fait longtemps que je n'ai pas lu de fantastique.

hydromielle 12/07/2009 11:15



Tente le coup, il est pas mal



Celsmoon 11/07/2009 18:55

Là tu me donnes envie :)

hydromielle 12/07/2009 11:15



Gniark, gniark



Virginie 11/07/2009 18:41

Ah ça y est on reprend le bon fil;o)Je le note, parce que fantastique, démon, bagarre, et Japon, ça ne peut qu'être du bon

hydromielle 12/07/2009 11:14


Oui il est très sympa.


Archives

À propos