Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Mar

Le bouclier du tonnerre

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy



"Le bouclier du tonnerre" de David Gemmell
Cycle "Troie" - tome 2


Broché - 451 pages - 28 euros

Note : 09/10


Quatrième de couverture :

La guerre menace. Tous les rois de la Grande Verte se rassemblent, chacun dissimulant de sinistres plans de conquête et de pillage. Dans ce maelstrôm de traîtrise, trois voyageurs vont faire osciller la balance : Pira, une prêtresse fugitive cachant un terrible secret ; Calliadès, un guerrier aux idéaux élevés et à l'épée redoutable ; et son meilleur ami, Banoclès, qui se taillera une légende dans les combats à venir. Ensemble, ils voyagent jusqu'à la fabuleuse cité de Troie, où les ténèbres viendront bientôt éclipser pour des siècles les triomphes et les tragédies des mortels ordinaires. Car l'époque glorieuse de l'âge de bronze n'est pas taillée pour les hommes, mais pour les héros !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Après la débâcle de l'attaque contre Troie, le roi Priam a laissé la vie sauve aux guerriers mycéniens, les renvoyant chez eux, avec pour unique demande de torturer et de tuer eux-même, Kolanos, leur général traître.

Dès leur retour à Mycène, le roi Agamemnon refusant de croire à la trahison de Kolanos et fou de rage d'avoir raté son invasion, a ordonné la mort de tous les survivants. Beaucoup sont morts.
Mais certains ont réussi à se sauver.

Notamment Calliadès et Banoclès deux amis.
Le bateau pirate sur lequel ils voyagent éperonne une petite embarcation sur laquelle se trouve une femme.
Les pirates la violent, la battent et une fois à terre, ils s'apprêtent à la tuer lorsqu'elle réussi à égorger l'un de ses bourreaux.
Calliadès dont la soeur est morte après avoir été violée et frappée, décide d'apporter son aide à la jeune femme.
Calliadès, Banoclès et Piria - la jeune femme - se dirigent vers la plage où ils aperçoivent un autre bateau qui pourra, ils l'espèrent les aider à quitter cette île.
Lorsque Calliadès reconnaît Ulysse, il sait que tout va se jouer en un instant.
Soit le "roi-laid" acceptera de les aider, soit il les laissera aux pirates.
Ou pire, il reconnaîtra en Calliadès et Banoclès d'anciens soldats mycéniens.

Mais ce n'est pas les deux hommes qu'Ulysse reconnaît.
C'est Piria. Ou plutôt Calliope.
Calliope est la fille de Pélée, le roi de Thessalie. Elle est la soeur d'Achille.
Mais surtout, Calliope est une prêtresse de Théra.
Elle devrait se trouver sur l'île. Jamais aucune femme ne quitte cette île, sans s'exposer à de graves représailles.
Sauf Andromaque qui elle, a été "arrachée" à l'île pour devenir l'épouse d'Hector.

De son côté, alors qu'il venait d'annoncer son futur mariage avec Halyssia (la veuve de son père), Helicon est poignardé par Attalus/Carpophorus, qui est aussitôt frappé à mort par les gardes et amis d'Helicon.
Juste avant de mourir, il avoue à Helicon le nom de l'homme qui l'avait engagé pour assassiner son père.
Et le choc de la révélation est lourde pour Helicon.
Touché deux fois, il se remet très vite de sa première blessure, mais la seconde est gravement infectée et Helicon glisse doucement et inexorablement vers la mort.
Andromaque le veille nuit et jour, lui apporte les meilleurs soins possibles, mais rien n'y fait, Helicon va mourir.

Avant tout, pour lire cette trilogie, il faut vraiment mettre de côté ce que l'on peut connaître de la légende de Troie et des personnages principaux.

Déjà dans le premier tome, David Gemmell annonçait la couleur : il réinventait l'histoire de Troie.
Une fois cette idée bien en tête et le premier mouvement de surprise, c'est une plongée directe dans l'antiquité grec et la mythologie.

Dans cette version de l'histoire, Ulysse reste un conteur hors du commun, mais particulièrement laid et sanguinaire.
Longtemps resté neutre, il se trouve obligé de prendre partie pour l'un des deux camps et dès lors, se comporte aussi sauvagement que les autres. Ulysse le conteur s'est alors transformé en Ulysse le stratège, le pillard, l'homme de guerre.

Pâris et Hélène se connaissent depuis toujours et sont maintenant mariés !
Ménélas le frère d'Agamemnon, a tué le roi de Sparte, pris son trône, s'est proclamé roi et exige maintenant la présence d'Hélène à ses côtés afin de légitimer son trône. En tant que fils de l'ancien roi et princesse de Sparte, elle sera utile à Ménélas.
Et pour Agamemnon, c'est une raison supplémentaire d'attaquer Troie : reprendre Hélène et la marier à son frère.

Une autre chose également m'a beaucoup surprise : le cheval de Troie.
Tout le monde sait de quoi il s'agit, cette histoire est connue, or là, c'est tout à fait autre chose. Le cheval de Troie est une formation militaire .......... appartenant ........... à Troie.
La première fois qu'il en a été question, j'avoue avoir eu un moment de flottement.

Dans le premier volume, je m'étais tout particulièrement attachée à Helicon, personnage principal.
Absent durant tout le début du livre et très peu présent par la suite, il m'a beaucoup manqué dans ce livre.
Un passage lui est consacré, qui a pourtant une très grande importance puisqu'il sera déterminant dans la part que prendra Ulysse dans la future guerre contre Troie et qu'il aura également une incidence très importante pour le reste de l'histoire.
Mais c'est tout de même trop court. J'ai regretté qu'il ne soit pas plus présent.
Et j'ai éprouvé beaucoup de regret face à la situation que ces deux amis de toujours vont devoir subir.
Les sentiments contradictoires et déchirants qu'ils ressentent sont très lourds. Une parole malheureuse d'Helicon alors qu'il était plus ou moins dans le coma, la fierté d'Ulysse qui a agit par amour, la haine et la méchanceté de Priam, tout ceci aura contribué à une situation malheureuse qui opposera deux hommes qui jusqu'à présent étaient comme père et fils.

Les stratégies politiques et économiques sont bien déployées, les alliances évoluent.
La trahison, la peur et la guerre sont les maîtres mots de ce roman.

Une fois de plus, David Gemmell a démontré toute l'ampleur de son talent.
Il faut une sacrée assurance pour s'attaquer à un tel mythe, le revisiter mais surtout réussir à en faire un cycle aussi bon.

Le pari n'était pas évident, mais Gemmell a su le relever et le gagner haut la main.
Il nous offre là un très grand livre, une très grande histoire.

Qui d'ailleurs pourrait très facilement trouver sa place dans l'historique plutôt que dans la fantasy car que ce soit dans le premier tome ou dans celui ci, il n'est absolument pas question de magie.





Commenter cet article

Loup blanc 07/03/2009 20:34

Bonjour Hydromielle,C'est l'un des rares Gemmell que je n'ai pas lu.Va falloir que je rectifie cet oubli...A tchao

hydromielle 07/03/2009 23:18


Vade retro !!! Comment peux tu ne pas avoir encore lu les 2 premiers tomes ?


Archives

À propos