Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Jan

Contes zen

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères



"Contes zen" de Henri Brunel

Librio - 95 pages - 2 euros

Note : 04/10


Quatrième de couverture
:

" A quoi sert de courir le monde ? dit le maître zen. Ce que vous poursuivez avec tant d'ardeur et de zèle est déjà là. C'est en vous que se trouve la nature du Bouddha. "
 Henri Brunel a puisé dans la littérature zen ces contes gais et colorés, qu'il a réécrits pour les adapter à notre sensibilité.
Par la grâce d'un petit lapin blanc, d'un miroir magique ou d'un noble samouraï, ces histoires entrebâillent la porte du merveilleux.
Avec un sens aigu de l'humour et du paradoxe, elles nous font goûter la saveur et la liberté du Zen, nous transmettent une pensée millénaire et néanmoins incroyablement moderne.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

En ce temps là, Heian Kyo, ce qui signifie "capitale de la paix et de la tranquillité", était un lieu enchanteur, où résidait Sa Majesté l'empereur.
Nobles seigneurs vêtus de rouge, tunique cerise, pantalon pourpre, nobles dames en habits étourdissants, aux couleurs sans cesse nouvelles, rivalisaient dans les joutes d'amour et les jeux de l'esprit.
Les fêtes somptueuses se succédaient au hasard des palais, des villas, ornés de magnifiques statues.
Les musiciens accompagnaient au bord du lac des Huits Vertus les amants du clair de lune.
Les temples étaient construits en bois précieux, parés de nacre, incrustés de pierres précieuses, et les cérémonies rituelles donnaient lieu à des fastes sans égal dans tout l'empire.

L'empereur Saga était un homme âgé, un peu las de ces réjouisances perpétuelles.
Un chagrin secret le rongeait. Il n'avait pas de fils. Souvent  il s'absentait de la cour, et il se rendait avec quelques serviteurs fidèles et discrets chez un ermite, un moine zen.
Celui ci vivait non loin de la capitale, dans une simple cabane de branchage, près d'une pagode en ruine.
Assis sur un tronc d'arbre, Saga observait le moine prier, méditer, couper du bois et la hache étinceler au rythme de ses coups de soleil.
"Je te regarde vivre depuis plusieurs années, Ryoben, tu es actif, énergique, généreux et sage. Je vieillis, je n'ai pas de fils. Veux tu me succéder, veux tu être empereur ?".

A cette demande stupéfiante, le moine ne répondit mot.

"Imagine, Ryoben, les plaisirs, la richesse, le pouvoir absolu, le droit de vie ou de mort sur tout ce qui respire dans ce pays. Tu pourrais faire construire ici un palais, ou un temple aux cent pagodes, faire connaître le zen, étendre ton influence. N'es tu pas tenté ?".

Alors Ryoben posa sa hache, remit de l'ordre dans ses vêtements et dit :

"Je vais aller au bord de la rivière et laver mes oreilles souillées par vos paroles".

Il se rendit à la rivière où il rencontra un paysan qui venait souvent y faire boire sa vache.

- "Tu te laves les oreilles, à cette heure du jour ?
- Oui, mes oreilles ont été souillées par les paroles de l'empereur. Il m'a proposé de lui succéder et de monter sur le trône.
- Je comprends que tu te laves ! dit le paysan et dans ces conditions je ne laisserai pas ma vache boire cette eau souillée."

Voici, dans tout ce petit livre de nouvelles, celle que j'ai le plus apprécié.

Et encore, il m'a fallu bien chercher.

Non pas que les nouvelles soient mauvaises, mais disons plutôt que j'ai eu l'impression de ne lire que des histoires "non finies" ou "sans aucun sens". Incompréhensible.

Ou bien est ce le zen qui est au delà de ma portée.
Je l'ignore.

Toujours est-il que ce livre m'est largement passé au dessus de la tête et que je suis bien contente qu'il n'y ai eu qu'un petit nombre de pages.



Commenter cet article

chiffonnette 06/02/2009 21:36

Et bien au moins je ne céderai pas à la tentation!! :-)

hydromielle 07/02/2009 21:30


Non et puis tu feras des économies en plus


Florinette 02/02/2009 18:30

Et repasse !! Bonne soirée Hydromielle !

hydromielle 03/02/2009 08:33





Ankya 01/02/2009 17:43

En général les contes zen sont frustrants au début (pas de fin comme tu dis), mais ils sont fait pour laisser réfléchir, méditer sur la question.Bonne fin de weekend :)

hydromielle 01/02/2009 20:51


Ha ça !
Pour se triturer les méninges, c'est parfait


Archives

À propos