Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jan

Le treizième conte

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures étrangères



"Le treizième conte" de Diane Setterfield

Poche- 567 pages - 7,70 euros

Note : 08/10

Quatrième de couverture :

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida. Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Margaret Lea travaille dans une librairie avec son père.
Une librairie pas vraiment comme les autres. Elle ne contient pratiquement que de vieux livres, des livres parfois très rares.

Mais ce qui fait la particularité de cette librairie, c'est en fait, ses propriétaires.
Deux amoureux, deux passionnés des livres et de lecture.
Margaret et son père vivent une relation presque fusionnelle avec les livres.
Surtout Margaret.

Biographe occasionnelle, Margaret ne vit que pour les livres.
Les pages, les histoires, les mots sont pour elle une véritable passion.
Elle ne compte plus les nuits blanches et les repas sautés lorsqu'elle est plongée dans un livre.

Lorsqu'elle reçoit un courrier d'une certaine Vida Winter qui lui propose d'écrire sa biographie, Margaret est pour le moins surprise.
Pour commencer, elle n'a jamais rien lu de cette femme. Contrairement à son père, grand fan.
Mais surtout, elle est très surprise par cette demande, car jusqu'ici, Vida Winter a toujours refusé que l'on écrive sur elle. 
Cette femme entretien le mystère sur sa personne.
Et ne répond jamais la même chose aux questions des journalistes.

Alors pourquoi vouloir tout d'un coup que l'on écrive une biographie ?
Comment connaît-elle Margaret ?
Et pourquoi lui demander à elle ?
D'ailleurs, va t-elle seulement lui raconter la vérité ou bien va t-elle une fois de plus, mentir et utiliser Margaret pour des raisons publicitaires ?

La première réaction de Margaret est de refuser.
Mais, poussée par la curiosité, elle décide tout de même de faire des recherches sur Vida Winter.
Et ce qu'elle découvre la trouble. Cette femme terriblement mystérieuse, semble avoir jeter un voile opaque sur sa vie.
D'où sort-elle ? Pourquoi son nom n'apparaît qu'à partir d'une certaine date ? Qu'elle est sa véritable identité ?

Toujours désireuse d'en apprendre plus, Margaret achète un livre de l'auteur. Puis deux. Puis trois. Et de fil en aiguille, toutes ses oeuvres.

Fascinée et curieuse, Margaret décide d'accepter et se rend dans la propriété de Vida Winter.
Là où tout va basculer.

Car ce que va y découvrir Margaret ne sera pas sans conséquences.
Sur la vie de bien des personnes.

Il était une fois.....
Le livre aurait pu commencer comme ça.... comme un conte.
Mais c'est bien plus qu'un simple conte qu'a écrit Diane Setterfielfd.

Elle a un pouvoir magique. Le pouvoir des mots.
Celui de trouver les bons, au bon moment.
Le pouvoir de les manier et d'en faire des phrases magnifiques.
Le pouvoir de décrire la passion, l'amour, des livres et de la lecture.
Cette relation incroyable qui existe entre une personne et son (ses) livre(s).

Et puis vient l'histoire en elle même.

Un monde dans le monde.
Une histoire dans l'histoire.
De quoi se perdre. Avec délice.

Plus d'une fois je me suis surprise en fait, à mélanger l'identité de Margaret Lea à celle de Diane Setterfield, n'en faisant qu'une seule et même personne.

L'auteur nous ouvre la porte sur plusieurs choses.

Notamment le monde des jumeaux.
De cette force incroyable qui relie deux personnes (en l'occurrence deux personnes du même sexe).
De cette bulle, ce champ de force qui ne laisse entrer personne d'autre.

Le monde d'un frère et d'une soeur, liés par une relation très particulière.

Un monde où règne une grande part de folie humaine.

Un monde étrange. En retrait.

Basé sur les allers-retours dans le passé et le présent, le livre pourrait être brouillon ou embrouillé, mais non.
Tout est clair et limpide.

Les histoires de Vida et Margaret se déroulent, les fils se tissent, s'éloignent pour mieux se retrouver, se nouer et se marier à merveille.
Et un point commun entre elle deux. Les livres. Toujours les livres. L'amour de la lecture.
Et cette passion pour un même livre "Jane Eyre".

Que décidemment, il faut absolument que je lise moi même.

L'atmosphère générale qui se dégage du livre est vraiment très particulière.
Lourde de tension, mais absolument pas désagréable.

Une atmosphère qui donne envie de tourner encore et encore les pages de ce roman, afin de savoir.
De trouver des réponses en même temps que Margaret.

J'étais littéralement dévorer de curiosité, de passion, d'impatience, de cette envie de savoir de quoi avait été faite la vie de Vida Winter.
Qui elle était vraiment. Ce qui avait fait d'elle cette femme secrète.

Une atmosphère faites de secrets et de fantômes.

Une histoire dans laquelle je me suis glissée avec délice et que j'ai vraiment beaucoup apprécié.

Commenter cet article

anjelica 02/02/2009 22:05

Et bien, il va falloir que je m'adapte à mon statut de vilain petit canard

hydromielle 03/02/2009 08:34


Mais non, mais non..


Sandra 29/01/2009 10:29

Ce livre est un véritable coup de coeur pour tous les passionnés de lecture ! Il ne laisse pas indifférents.

hydromielle 30/01/2009 08:42


Un bon livre à offrir pour faire plaisir je pense.


Florinette 28/01/2009 18:12

Chouette ce livre est dans ma PAL, je m'en régal d'avance !!!

hydromielle 30/01/2009 08:41


Et moi j'ai hate de lire ton avis dessus


Laurence 27/01/2009 22:33

Je ne vais pas être originale : je l'ai lu, l'ai apprécié au point de le recommander et il m'a donné envie de relire Jane Eyre (lu vers l'âge de 14-15 ans, pfff, ça date) !!! L'atmosphère, les histoires entremêlées, ...J'ai adoré l'ordonnance du médecin : "Lire 10 pages de Sherlock Holmes 2 fois par jour" !

hydromielle 28/01/2009 10:34


Ha oui ! J'avais oublié l'ordonnance ! Pas mal en effet


Brize 26/01/2009 19:21

Bon souvenir de lecture pour moi aussi !

hydromielle 27/01/2009 08:37


L'auteur a su toucher vraiment beaucoup de monde avec son roman.


Archives

À propos