Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 Nov

La grotte de cristal

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy


















"La grotte de cristal" de Mary Stewart

"Le cycle de Merlin" - tome 1

Poche - 658 pages - 7,50 euros

Note : 08/10

Quatrième de couverture :

De son enfance de bâtard jusqu'à son rôle capital dans la naissance du futur roi Arthur, voici l'histoire de Merlin telle que jamais elle ne fut contée : par lui-même. Vieil homme au crépuscule de sa vie, le magicien se remémore son étrange jeunesse à la cour de son grand-père, la découverte terrifiante autant que fascinante de ses pouvoirs magiques, et sa rencontre explosive avec Uther Pendragon, bientôt père d'Arthur. A travers les yeux du plus célèbre des magiciens, c'est toute l'histoire mi-réelle mi-mythique d'une ère d'invasions, de guerres et de conquêtes qui s'offre à nous.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A Maridunim vit, dans le château de son grand père le roi, le jeune Myrddin Emrys (Merlin), âgé de 6 ans.

Sa mère, Niniane, la fille du roi, n'est pas une femme très bavarde, ni très expansive, mais à sa manière, elle aime vraiment beaucoup sont fils. C'est juste que son coeur et son esprit semblent perpétuellement ailleurs. Et n'attend qu'une chose, que son père l'autorise à se retirer au couvent de Saint Pierre, ce que le vieil homme lui a toujours refusé jusqu'à présent.

Et c'est souvent Moravik, la dame de compagnie de cette dernière qui s'occupe de Merlin.

Ce dernier est détesté de son grand père en raison de sa bâtardise.
En effet, sa mère qui s'est retrouvée enceinte, a toujours refusé de donner le nom du père de l'enfant et a toujours repoussé les demandes de mariage que certains princes lui ont faites. Ce qui rend encore plus fou de rage le grand père de Merlin.

Niniane n'est pas la seule enfant du roi. Il a également deux fils.
Dyved son fils aîné qui vient de mourir et Camlach qui vient de rentrer au château. Et qui de fait, se trouve être l'héritier du trône.

Si Camlach ne fera jamais de mal à sa soeur qu'il semble aimer tendrement. Il n'en est pas exactement de même pour Merlin. En effet, l'enfant bien que bâtard, pourrait le déranger pour l'accession au trône.

Bien loin de toutes ses préoccupations, en raison de son âge, mais aussi de son peu d'intérêt pour la chose, Merlin pense plutôt à traîner dans les souterrains du château ou dans les bois qu'il parcours avec son cheval.

C'est lors d'une de ces balades qu'il tombe sur une grotte mystérieuse.
Vide pour le moment, il est évident que cette grotte est habitée. Les restes d'un feu, quelques rares meubles, des manuscrits, un miroir et ...... des chauves souris....

Lorsque l'ermite revient à son domicile, il se lie d'amitié avec Merlin.
Dès lors, Galapas et Merlin se verront tous les jours.
Et Galapas se chargera de l'instruire. Oh certes, Merlin dispose de précepteurs au château.
Mais ce que lui apprend Galapas est bien différent. Il lui apprend entre autre à se servir des herbes pour soigner, à étudier les choses en profondeur et à faire confiance aux "rêves", aux "visions" dont Merlin semble doté.

J'aurais pu penser "bon, encore un livre sur la légende Arthurienne". Bien que fan, je pensais en avoir fais le tour.

Mais j'ai été très rapidement conquise par ce livre.
Par le côté original de la narration en premier lieu.
Ici, c'est Merlin lui même qui se raconte. Et ce, depuis sa plus tendre enfance.

On y découvre un petit garçon, méprisé par son grand père, mais aimé de sa mère.
Un petit garçon timide et qui doit sans cesse essuyer les brimades des autres gamins qui ne cessent de le traiter de bâtard.
Un gosse qui aime flâner et découvrir des choses.

L'auteur précise bien qu'elle n'écrit pas là un livre ayant une valeur historique, mais plutôt un roman de fiction. Une version et une vision personnelle. Qui me plait bien.

Merlin grandit tout au long de ce tome pour devenir un jeune homme.
Le secret de sa naissance est dévoilé et sa double ascendance royale ne fait plus aucun doute.

La rencontre avec Uther Pendragon fait des étincelles et ouvre la porte sur ce qui sera plus tard, "la légende d'Arthur".

Dans ce livre, le jeune Merlin effacé et brimé se transforme en érudit.
En architecte. En tacticien. Voir presque en politicien.

La part de magie et de pouvoir qu'il est sensé posséder est assez peu présente finalement. Ses visions sont peu fréquentes.

Sans redondances ni digressions, Mary Stewart dépeint une Grande Bretagne très belle, pleine d'hommes prêt à mourir pour la protéger et la garder unifier.

Contrairement à d'autres livres, dans celui ci, point de détails trop sanglants. De batailles, de guerres. Bien sur il en est question. Mais la violence n'est pas "étalée".

Même lorsqu'elle est nécessaire vers la fin du volume, c'est sans excès que l'auteur nous la livre.

Plus de 650 pages mais pas un seul temps mort. Pas d'ennui, mais une profonde envie de continuer. De savoir.

Mary Stewart a fait de son Merlin un personnage attachant que l'on a envie de suivre.


Commenter cet article

Laetitia la liseuse 12/11/2008 15:18

c'est noté ! J'aime tout ce qui se rapporte aux légendes arthuriennes. Merlin n'a pas fini de faire parler de lui on dirait !

hydromielle 12/11/2008 18:33


Et promis, c'est vraiment original comme point de vue.


Archives

À propos