Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 Oct

Le dernier gardien des rêves

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy


















"Le dernier gardien des rêves" de John C. Wright

Poche - 410 pages - 6,50 euros

Note : 04/10

Quatrième de couverture :

Il existe un passage entre le monde de l'éveil, gouverné par la science, et celui du rêve, où règne la magie. Cette porte, située dans une demeure appelée le Bastion de l'Éternité, est surveillée depuis des siècles par les membres de la famille Waylock. Génération après génération, ils sont chargés de monter la garde en prévision d'une intrusion des forces maléfiques qui convoitent la Terre. Le jeune Galen est le dernier d'entre eux. Persuadé de l'imminence de l'invasion, confronté à l'incompréhension de ses contemporains, pour lesquels sa mission relève de la simple légende, il va choisir d'engager seul la lutte. Une décision qu'il pourrait payer de sa propre existence...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Elevé par son grand père, Lemuel Waylock, Galen vit dans un monde de mythes et de légendes.

Chaque génération de Waylock a pour mission de surveiller le monde des rêves afin d'empêcher les créatures démoniaques vivant de l'autre côté, de se matérialiser dans notre monde.

Peter, le fils de Lemuel, n'a jamais cru à toutes ces fadaises et a renoncer à son soit disant rôle de gardien.

En revanche, son fils Galen, y croit dur comme fer. Et avec l'aide de son grand père, toutes les nuits, ils surveillent.

Or une nuit, Galen entend sonner le glas, accompagner de signes révélateurs.
Ils arrivent.
Ils vont envahir le monde de l'éveil et en prendre possession.

Lemuel, voulant protéger son petit fils et estimant également qu'il est encore trop jeune, lui interdit formellement de retourner à travers le rêve vers le monde des ténèbres. Il s'en occupera lui même.

Mais interdire une chose à un ado, c'est tout aussi bien le pousser directement à la faire.

Sur de lui et de sa force, Galen s'enfonce dans le rêve et part à la recherche d'Azraël son ancêtre, banni et enfermer dans une cage. Persuadé de pouvoir lui soutirer son aide, Galen se fait piéger par Azraël qui prend possession de son corps pour retourner dans le monde de l'éveil et y faire venir ses amis des ténèbres.

Mais investir le monde de l'éveil ne sera pas si facile que cela.
Peter le père de Galen fini par se souvenir de certaines choses que son père lui a appris et prend finalement conscience que le vieil homme n'était pas si fou que ça et qu'il disait la vérité.

Dans sa campagne contre les forces du mal, il sera aidé par un jeune couple, Choucas et Wendy.
Wendy qui est un peu particulière. Persuadée d'être une fée et de savoir voler, elle croit aussi aux contes de fées et ne s'étonne de rien.

Aidés de Lancelot et d'un ancien président des Etats Unis, le petit groupe va devoir affronter Azraël ainsi que ses cohortes du mal, pleines de créatures aussi affreuses qu'étranges, telles que des phoques endossant des peaux humaines pour mieux nous piéger (sic !) un être des ténèbres fait de restes humains (re-sic !) et j'en passe.

Je pense qu'en fait, la fantasy urbaine n'est tout simplement pas ma tasse de thé.
Mis à part un seul roman qui m'ait vraiment beaucoup plu (Enchantement d'Orson Scott Card), tous les autres romans de fantasy urbaine que j'ai lu, m'ont laissé indifférente pour ne pas dire qu'ils m'ont ennuyés.

Ici je me suis littéralement perdue tout au long du livre. Des personnages dans tous les sens et dans une incohérence parfaite au milieu d'une histoire qui n'en ai pas une et qui ne veut rien dire.

Grotesque et ridicule, sont je pense les premiers mots qui me viennent à l'esprit pour parler de ce livre.

Des personnages de légendes en veux-tu en voilà, le méchant vilain pas beau, des lépreux, des pierres qui bougent..... bref, j'ai plutôt eu l'impression que l'auteur n'avait aucune véritable idée de ce qu'il allait bien pouvoir écrire dans son livre et qu'en désespoir de cause, il avait pris tout ce qu'il pouvait trouver un peu partout dans ce qui avait été préalablement écrit par d'autres et qu'il avait mélanger le tout pour pondre.......... cette chose inutile.

Ce qui relève un peu le ridicule du livre, c'est lorsque Azraël débarque dans le monde de l'éveil et qu'il cherche à comprendre comment fonctionne le monde moderne. Là oui, c'est plutôt amusant.

Mais c'est bien la seule chose qui rachète ces 410 pages qui ne servent strictement à rien.
Et je ne lirais pas la suite.
Commenter cet article

loup blanc 16/10/2008 13:28

Merci Hydromielle...  un de moins !

hydromielle 16/10/2008 20:12


A ton service lol


SBM 15/10/2008 23:11

Je suis entièrement d'accord avec toi : je n'ai absolument rien compris à ce livre !

hydromielle 16/10/2008 11:38


Ca me rassure, je ne suis donc pas la seule !


Archives

À propos