Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 Sep

Sans un mot

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Policier-Thriller
















"Sans un mot" d'Harlan Coben

Broché - France Loisirs - 544 pages - 17,50 euros

Note : 6,5/10

Quatrième de couverture :

"Boucle-la et tu risques rien". Voilà le message inquiétant que Mike et Tia découvrent dans l’ordinateur de leur fils de seize ans, Adam, pour qui ils s’inquiètent depuis le suicide de son meilleur ami. Quand il s’avère que celui-ci n’était pas seul le soir de sa mort, et alors que ses parents s’interrogent sur leur fils, Adam disparaît sans un mot...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spencer Hill, le meilleur ami d'Adam Baye s'est suicidé. Le corps de l'adolescent a été retrouvé sur le toit du lycée. Suicide par un mélange de médicaments et d'alcool.
Depuis, Adam semble perturbé, plus secret.
Ses parents, Tia et Mike s'inquiètent  pour lui. Le comportement de leur fils a beaucoup changé.
Aussi sa mère, avec l'aide d'un collègue de bureau, place un mouchard dans l'ordinateur d'Adam.
Et la lecture de certains mails est révélatrice.
Adam a visiblement de problèmes. Des problèmes graves. Sa vie semble en danger.
Et lorsqu'il disparaît, ses parents et sa petite soeur, Jill sont paniqués.

Les Lorimann sont les plus proches voisins des Baye.
Lucas, le fils de Susan et Dante est atteint d'une maladie grave, mortelle. Et seule une greffe pourrait lui sauver la vie.
Le médecin de Lucas, le docteur Ilene Goldfarb n'est autre que l'associé de Mike Baye.
Et lorsque cette dernière cherche le meilleur donneur possible pour Lucas, le ciel tombe sur la tête de toute la famille Loriman.

Marianne est une femme malheureuse. Qui se cherche. Qui se torture avec ses actes passés. Qui s'en veut de ne pas être à la hauteur. De toujours tout fiche en l'air.
Lorsqu'elle rencontre un couple dans un bar, avec lequel elle sympathise et prend un verre, elle est loin d'imaginer que ce sera son dernier.

Reba Cordova fait ses courses au centre commercial juste avant d'aller chercher ses enfants, lorsqu'elle est enlevée sur le parking.

La famille Hill s'effondre depuis le décès de Spencer.
Le couple tente de tenir le coup, vaille que vaille. Pour eux, mais aussi pour les jumeaux.
Mais l'éloignement et la culpabilité sont inévitables.
Alors que Ron pense être responsable car les médicaments étaient les siens, Betsy de son côté, refuse de "faire son deuil". Expression qu'elle déteste par dessus tout.

Yasmin Novak vit seule avec son père, Guy.
Sa mère les a abandonné lorsqu'elle était encore une toute petite fille, refusant cette vie qui n'était pas pour elle.
A l'école, Yasmin vit un véritable enfer. Son instituteur, Monsieur Lewiston a tenu de propos horrible en classe. Il a laissé entendre que Yasmin était aussi poilue qu'un animal.
Depuis, toute l'école se moque d'elle. Certaines petites pestes ont même ouvert un site internet où elles se moquent ouvertement d'elle, photos à l'appui.
Seule Jill Baye, sa meilleure amie reste auprès d'elle.

Ce sont toutes ces vies, tous ces destins, qui a priori n'ont rien, ou peu en commun, qui vont se croiser dans le nouveau roman d'Harlan Coben.

Et par des chemins tortueux, tous vont se retrouver liés. Pour le meilleur ou pour le pire.

L'écriture est toujours aussi plaisante et les pages défilent.

Cependant, le coeur de l'intrigue est moins prenant, moins passionnant que dans les précédents romans.

Dès le début, il est clair que tout n'est pas dit. Qu'il y a anguille sous roche.

Les traits sont malheureusement un peu trop grossiers je trouve.

Même si le rythme est soutenu, je ne me suis pas sentie à fond dans l'histoire.

Un peu comme si c'était trop simple pour une fois.

Comme toujours, il y a les éternels rebondissements dont l'auteur est si friand et qu'il sait parfaitement bien utiliser. Mais j'ai eu le sentiment qu'il n'avait pas exploité correctement son idée.
Disons que tout ceci aurait facilement pu être bien plus tordu, plus compliqué.

Et a contrario, les scènes tordues, le sont à mon avis un peu trop. Je pense notamment à l'une des révélations finales qui frôlent le foutage de gueule !

Un livre plutôt pas mal, mais certes pas le meilleur de l'auteur.

Je pense que ce qui m'a le plus fais réfléchir dans ce roman, ce n'est pas l'intrigue, mais la question majeure et qui revient sans cesse : est ce que je connais bien mon enfant ? De quoi est il capable ? Pourrais je violer sa vie privée si je me posais des question sur sa sécurité ?

Commenter cet article

AnneLaure 15/12/2008 19:07

Je l'ai lu dernièrement et la même question me taraude même si je n'ai pas encore d'enfant ...Ce n'est pas non plus le meilleur de Coben à mes yeux

hydromielle 16/12/2008 08:39


On est bien d'accord lol


Laetitia la liseuse 29/09/2008 12:27

Un livre que je vais sûrement lire. J'aime ses histoires même si je suis de moins en moins enthousiaste. Je trouve que tout ça s'essoufle un peu. c'est son dernier roman ?

hydromielle 29/09/2008 13:04


Oui c'est le dernier en date. Il était en avant première chez France Loisirs.


Archives

À propos