Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Jul

Dark Moon

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy
















"Dark Moon" de David Gemmell

Broché - 347 pages - 20 euros

Note : 08/10

Quatrième de couverture :

Des anciens peuples, seuls les humains ont survécu. Les paisibles Eldarins, les sages Oltors et les monstrueux Daroths ne sont plus qu'un souvenir, disparus de la surface du monde après une guerre sanglante. Mais les humains ont la mémoire courte... Mille ans plus tard, alors que quatre duchés se livrent une guerre fratricide pour s'emparer d'une perle aux pouvoirs magiques, par une nuit où la lune est plus noire que le ciel, l'impensable survient. Au beau milieu du Désert du Nord, une cité gigantesque surgit de nulle part. Les Daroths sont de retour, et personne ne peut les arrêter. Le sort du monde repose désormais sur les épaules de quatre héros. Duvodas, le guérisseur, dernier dépositaire du savoir des Eldarins ; Karis, la belle stratège qui compte autant de victoires que d'amants ; et le jeune Tarentio, le plus dangereux spadassin à avoir foulé le sol. Car Tarentio cache en son sein un être pire encore que les Daroths : Dace, le quatrième héros...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Il y a maintenant bien longtemps, plusieurs races vivaient sur terre. Dont trois races "magiques".
- Les Oltors, un peuple sage, refusant la violence et choisissant de faire et de voir le bien partout.
- Les Eldarins, pacifiques et ayant des pouvoirs magiques.
- Et les Daroths, des monstres maléfiques, se nourrissant du cadavre des hommes, détruisant tout sur leur passage. Et pire que tout, possédant l'immortalité.
Extrêmement difficile à tuer, ils revenaient à la vie dans des cosses, sortes de cocons.

Après qu'ils aient anéantis les Olthors, les Eldarins ont décidés de les faire disparaître.

Mais pour respecter leur neutralité et leur rejet de la violence, ils ne les ont pas tués, mais les ont fait passer dans une autre dimension.

Bien des années plus tard, la cupidité des hommes va les faire revenir.

En ayant volé une perle et en voulant, par magie, en percer les secrets, l'un des ducs a fait ressurgir les antiques cités des Daroths.

Les monstres assassins déferlent sur les villages et massacrent les hommes.

Pour se dresser face à ces immortels, les armées humaines ne feront pas le poids.

Mais elles seront aidées par des hommes d'exceptions :
- Duvodas, un musicien et guérisseur possédant la magie. Ayant été élevé par un Eldarin, il ne connaît par la haine et la méchanceté.
- Karis, une guerrière hors paire, fin stratège que les hommes admirent et respectent.
- Tarentio, terrible et invincible, qui garde un lourd secret. Il vit avec son double, Dace, un tueur redoutable qui prend le dessus sur sa personnalité dès qu'il est question de bataille.

La guerre des races s'annonce terrible.

Une fois de plus, David Gemmell m'entraîne dans son monde.
C'est toujours un plaisir de le lire.

Ma passion pour l'auteur et les histoires qu'il me fait vivre ne se dément pas.

Mais j'avoue que pour ce roman, j'ai souvent basculé d'un sentiment à un autre.
Des passages trop courts sur les Oltors et les Eldarins.
La sensation de lire encore et toujours la même chose sur les différents personnages qu'il nous présente. Toujours des personnages solitaires et torturés.
D'un autre côté, ce sont ceux là qui font les vrais héros.

La toujours très présente guerre du bien contre le mal.
Mais où commence le mal lorsque l'on ne connaît pas le bien.
Dans quelle mesure peut-on juger les actions des autres et les comparer à notre propre culture ?

Gemmell a inventé pour ce livre une race vraiment terrible, les Daroths, assassins et mangeurs d'hommes, quasiment impossible à tuer tellement ils ont la peau dure et revenant à la vie de toute façon. Une totale vision d'horreur.

Encore un bon Gemmell.
Cependant ce n'est pas celui que j'ai préféré, je crois que j'ai surtout eu du mal avec la fin. La façon dont les Daroths "changent" m'a semblé trop facile.
Commenter cet article
D
Enfin une bonne nouvelle !!!
Répondre
H
<br /> Hi hi<br /> <br /> <br />
D
Je ne dirai qu'un mot : WAHOU !!!Il me le faut celui-là !!! M'a l'air très très bien...
Répondre
H
<br /> Voui voui il est très bien.<br /> Et en plus, il ne fait pas partie d'un cycle.<br /> <br /> <br />

Archives

À propos