Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 Apr

Les guerriers de l'hiver

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy
























"Les guerriers de l'hiver"
Cycle de Drenaï


Broché - 341 pages - 19 euros

Note : 09/10

Quatrième de couverture :

La prophétie était sans équivoque. A la mort des trois rois, le monde serait plongé dans le chaos, et tous les démons bannis au cours des âges réapparaîtraient pour que règnent les ténèbres. Deux rois sont déjà morts et le troisième, encore dans le ventre de la jeune reine de Ventria est sur le point de naître. Malgré sa grossesse avancée, la reine a pu s'enfuir. Mais elle n'a fait que retarder l'inévitable. Car nul ne peut plus s'opposer aux armées démoniaques qui la pourchassent. A moins que trois guerriers ne viennent changer la donne. Trois héros de drenaïs : Nogusta, le maître épéiste, Kebra l'archer légendaire et Bison, le colosse au grand cœur. Le sort de l'empire repose sur leurs talents. Pourront-ils sauver le futur roi dans ce monde en prise à la tourmente ? Il y a quarante ans, sans doute, mais aujourd'hui, à l'hiver de leur vie...~


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le vieux roi est mort.

Le jeune, victime d'une trahison a vu son armée détruite par des officiers renégats et il a été torturé par celui qu'il pensait être son ami magicien.

Hors celui-ci n'a plus rien de commun avec le magicien bon est gentil qu'il était. Atteint d'un cancer et refusant de mourir, il a eu recours à la magie pour sauver sa peau.

Erreur !! En faisant cela, il n'a pas su maîtriser ce qu'il avait entre les mains et à laisser la porte ouverte aux démons.

Un en particulier. Un démon particulièrement puissant qui veut sa revanche.

Pour cela il prend possession du corps du magicien, torture et tue le jeune roi.

La prophétie est déjà bien lancée.

Le démon a réussi à faire revenir sur terre quelques unes de ses armées. 
Notamment les Krayakins, des vampires craignant le bois et l'eau.

Une autre sorte de démons prend possession de l'âme des hommes et les forces à s'entretuer.

Pour mener à bien la prophétie, il ne reste plus qu'à tuer un roi.

Ce roi cependant n'est pas encore né. Mais ça ne saurait tarder.

Le démon lance à la poursuite de la mère enceinte, ses armées d'hommes et de Krayakins afin de la retrouver et de tuer le bébé, futur et dernier des trois rois.

Mais c'est sans compter sur trois vieux guerriers dont le sens de l'honneur et du devoir est plus fort que la peur de mourir.

Ils escorteront, protégeront et se battront pour que survivent la mère et le futur roi à venir. Même s'ils doivent y laisser leur vie.

Voici un Gemmell qui n'est pas comme les autres.

Certes son écriture est bien reconnaissable, sa façon de raconter une histoire, comme si elle était vraie, comme s'il s'agissait d'un souvenir et non d'une invention.

Certes, on retrouve certains de ses thèmes de prédilections.

Mais d'un autre côté, ce livre ne ressemble pas aux précédents.

Pour une fois, il ne s'agit pas d'un jeune homme sorti de nulle part, qui ne connait rien à la guerre et se lance par honneur dans la bataille, pour une juste cause.

Là, il est question de héros aguerris. D'hommes ayant fait toute leur carrière dans l'armée.
Toujours des hommes d'honneur oui, c'est vrai.
Mais des hommes vieux, que l'on vient d'envoyer à la retraite.
Des hommes qui n'ont connus que les entraînements, la guerre, l'obéissance.

Les voici rendus à la vie civile, ce qui ne leur plait pas plus que ça.
Heureusement, leur chemin va croiser celui de la reine.
Et changer leur destin. Et/ou inversement.

Ce tome est celui qui contient le plus de fantasy et de fantastique de tout le cycle de Drenaï.

Les dialogues entre les trois vieux compères sont truffés d'humour, de respect et d'amitié. Des valeurs chères à l'auteur.

Ce livre change également dans le fond de l'histoire.
Pour une fois, pas une seule référence n'est faite aux autres tomes.
Exit les héros comme Waylander, Druss ou Kenata.
Exit les vieilles histoires sur les grandes batailles.

Un souffle nouveau et frais empli se livre. Cette fois ci, il s'agit des Drenaïs et des Ventriens.
Les tomes se suivent mais ne se ressemblent pas.
Et celui ci encore moins que les autres.

Ainsi ce clos magistralement le cycle de Drenaï qui n'a pas une seule fois démérité et se termine avec l'un des meilleurs volumes de cette fabuleuse saga.

Je me sens un peu orpheline de quitter les terres Drenaï.

Mais je me réjouie à l'avance d'entrer dans le monde de "Rigante", ce qui ne saurait tarder.


Commenter cet article

Dragonne 05/05/2008 17:26

C'est toujours un plaisir de lire tes articles et il faut vraiment parfois que je réfreine mes envies compulsives car je suis parfois à la limite de me précipiter dans une librairie pour acheter tous ces livres que tu nous présentes...

hydromielle 05/05/2008 20:08


C'est gentil tout plein ce que tu me dis là.


Archives

À propos