Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Apr

Terre des oublis

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Lectures asiatiques
























Terre des oublis de Duong Thu Huong

Poche - 699 pages - 8,50 euros

Note : 06/10

Quatrième de couverture :

Alors qu'elle rentre d'une journée en forêt, Miên, une jeune femme vietnamienne, se heurte à un attroupement : l'homme qu'elle avait épousé quatorze ans auparavant et qu'on croyait mort en héros est revenu. Entre-temps Miên s'est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu'elle aime et avec qui elle a un enfant. Mais Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme. Sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari.~


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Dans un petit village de montagne, au Vietnam, Miên, son époux Hoan et leur jeune fils, mènent une vie paisible.

Miên et Hoan sont très amoureux et heureux ensemble.

Hoan gagne très bien sa vie, ce qui lui a permis de construire la plus belle maison du village et d'offrir les plus belles choses à son épouse.

Mais ce joli tableau va très vite s'assombrir lorsque Bôn est de retour au village.

Qui est Bôn ? Un revenant ! Un mort ! Le premier mari de Miên.

Parti pour la guerre peu de temps après son mariage avec Miên, il a été déclaré mort il y a de cela de nombreuses années déjà et tout en continuant d'honorer sa mémoire, Miên a fini par refaire sa vie et se remarier.

Le retour de Bôn pose un gros problème et une question de moralité.

Miên est-elle l'épouse de Bôn ou celle d'Hoan ?

Doit-elle rester avec son époux actuel et continuer sa vie ou bien tout abandonner pour retourner vivre avec Bôn, un homme qu'elle n'aime plus et s'astreindre à une vie de pauvreté ?

J'aime beaucoup la littérature asiatique. Jusqu'à présent je n'avais lu que des romans japonais ou chinois, "Terre des oublis" est donc mon premier roman vietnamien.

Mais dans les trois nationalités ont retrouve la même constante pour l'écriture poétique, pour les détails qui donnent vraiment une impression de douceur. Une sensation de pouvoir vraiment toucher ou voir les choses.

Je n'ai malheureusement que peu de choses gentilles à dire sur ce roman.

Cette relation triangulaire ne m'a vraiment pas captivée.

J'ai trouvé que Miên avait renoncé très (trop ?) rapidement à sa vie. Je sais qu'en Asie les mentalités et les choses morales ou pas, ne sont pas les mêmes que pour nous, mais tout de même, j'ai trouvé ce sacrifice inutile.

Et pour quoi ? Pour qui plutôt ? Un homme qu'elle n'aime pas et que l'auteur décrit de telle manière que de toute façon, il est pratiquement détestable.
Je peux comprendre sa colère, sa peine après toutes ses années d'errance. Mais comment peut-il s'attendre à ce que tout redevienne comme avant après plus de 10 ans ?
Cet homme est dépeint comme une personne cruelle, égoïste, malade et pitoyable.
Plein d'obsession totalement irréaliste, il n'a que deux idées en tête : que Miên l'aime à nouveau et qu'elle lui donne un enfant.
J'ai trouvé également que c'était un homme lâche, qui ne se battait pas vraiment en définitive.
Qui se laissait de plus écraser par sa soeur et ses enfants.
Qui passait également son temps à demander de l'argent aux autres. Qui n'avait pas beaucoup de fierté lorsqu'il prenait l'argent qu'Hoan avait donné à Miên.

Quant à Hoan, l'auteur en fait un homme amoureux fou mais qui laisse partir sa femme........ sans se battre !
Tout le temps que va durer leur séparation, il ne cessera de dire qu'il aime Miên, mais n'en ira pas moins voir des prostitués et ne fera pas grand chose, voir rien du tout, pour récupérer sa femme.
Ce n'est qu'à l'extrême limite qu'il se remue un peu.

Miên elle, est décrite comme une femme d'une grande fierté, qui passe de l'opulence à la pauvreté sans broncher.
Qui va du lit d'un homme dont elle est amoureuse, à celui d'un homme qu'elle trouve repoussant.
Les conventions d'accord, mais ça va bien 5 minutes.
Elle est fière et forte, certes.
Mais pour ma part, j'ai trouvé également que c'était une idiote qui avait fait un choix stupide.

En résumé, un livre qui ne m'a vraiment rien apporté.
Une histoire que je n'ai pas appréciée plus que ça.
Des personnages à qui je ne me suis pas attachée.
Et un livre beaucoup, beaucoup trop long.

Reste une écriture très belle et des images fortes.

Commenter cet article

celou21 16/03/2011 21:37



Dans ce livre, il ne se passe pas grand chose mais ce que j'ai aimé c'est la description des lieux, des personnages. Mais je suis d'accord avec toi il y a quelques longueurs parfois (en
particulier lorsque Bon est dans la forêt...). J'aime cependant la richesse de la langue employée par l'auteur!


Je te laisse le lien de mon blog où se trouve l'article ;)  celou21.unblog.fr



hydromielle 16/03/2011 22:03



Merci je vais aller voir



Mlle Curieuse 08/02/2009 22:02

Je crois que les avis sont assez similaires sur ce roman.J'ai moi aussi été assez agacé par la lenteur du récit et la tournure que prenais la vie de Miên. Elle n'a mené aucun combat pour préserver son bonheur. 

hydromielle 09/02/2009 08:40


Elle est restée trop passive ce qui n'en a pas fait un personnage très sympathique je trouve.


Aileean 23/04/2008 21:21

Eh bien, dire que j'ai failli l'acheter plusieurs fois... Finalement, je crois que je vais m'en passer...

hydromielle 25/04/2008 09:09


Autant l'éviter oui. Et puis comme ça, tu pourras acheter un autre livre à la place lol


florinette 22/04/2008 11:31

Il y a des longueurs, mais l'écriture est tellement belle que je me suis laissée emporter par l'histoire, par contre je te conseille "Itinéraire d'enfance" qui est différent et tout aussi bien écrit ! ;-)

hydromielle 23/04/2008 11:28


Merci. Je le note dans un petit coin de ma petite tête lol


Karine 17/04/2008 00:05

Plus je vois de billets, plus je me demande pourquoi j'ai acheté ce livre!  en tout cas, je n'ai vraiment pas le goût de le lire ces temps-ci!

hydromielle 17/04/2008 09:01



J'aime la littérature asiatique et le résumé est alléchant et je m'attendais vraiment à quelque chose d'autre et de mieux. Du coup, je suis déçue moi aussi.



Archives

À propos