Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 Jan

Le gambit du magicien

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantasy

undefined

"Le gambit du magicien" de David Eddings
La Belgariade - Tome 3

Poche - 357 pages - 6,37 euros

Note : 8,5/10

Résumé :

Puis le soleil sombra dans les bancs de nuages, le long de l'horizon déchiqueté, et baigna d'une lueur malsaine la sinistre forteresse. Ce fut comme si les murs saignaient, comme si tout le sang versé sur les autels de Torak depuis le commencement des âges éclaboussait d'un coup la cité de la peur. Tous les océans du monde n'auraient pas suffi à la laver. Un cri d'agonie emplit l'espace. Garion épouvanté leva la tête. "C'est la saison de la blessure, dit Belgarath. La saison où jadis l'Orbe a brûlé Torak. Le moment propice aux sacrifices humains." L'Orbe... L'Orbe était là, aux mains du voleur. Garion regarda ses compagnons. Il fallait récupérer la pierre où palpitait la vie. Le sort des royaumes du Ponant en dépendait. Mais le lendemain matin, verraient-ils le soleil se lever ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tandis que Ce'Nedra réalise que Belgarath n'est pas le vieil homme insignifiant qu'elle pensait, Garion lui, prend conscience de sa magie. 

Petit à petit son grand-père et tant Pol lui en apprennent un peu plus sur la sorcellerie et leur passé.

Le petit groupe, toujours à la poursuite de Ctuchik pour lui récupérer l'Orbe doit aller la lui reprendre à Rak Cthil.

Mais ils doivent également en chemin, passer par les cavernes d'Ulgolande pour y chercher de l'aide.

Dans l'immédiat, ils doivent échapper aux murgos qui les poursuivent et se rendre le plus rapidement possible à destination, le temps jouant contre eux.

Afin de réduire le trajet et de semer les murgos, Belgarath décide de les faire passer par Maragor.

Mais cette cité est étrange et dangereuse. Peuplée uniquement de fantômes ayant pour objectif de rendre folle toute personne osant traverser leur territoire.

Pour éviter une catastrophe, Belgarath et Polgara plongent dans une sorte de sommeil hypnotique, tous les membres de la troupe.

Leur esprit alors en sommeil, sera hors d'atteinte des fantômes.

Les deux premiers tomes de La Belgariade m'avaient bien plu, mais je n'avais pas non plus été autant emballée que je voulais bien le croire.

Je dis ça au regard de ce livre en fait. Parce que là, j'ai vraiment décollé ! A ce demander où était vraiment mon cerveau pendant que je lisais les 2 premiers ! 
Mais dans quel monde je vivais moi pour ne pas avoir lu cette saga avant ? Heureusement le mal est réparé.

La façon de parler de Mandorallen est toujours aussi pompeuse et redontante. Ca m'agace. Mais Dieu merci, dans ce volume, il n'a pas trop de dialogue ce qui fait que ce n'était pas trop dérangeant.

Ce'Nedra est égale à elle-même. 
Toujours aussi peste, jalouse, prétentieuse, pédante.... mais l'auteur a su lui rajouter de petites touches très agréables. Elle se rend compte (parfois) de son comportement et tente de le rectifier. Elle prend également conscience que ce qu'elle pensait être du mépris pour Garion est tout le contraire... Et puis parfois, elle se laisse aller et dans ces moments là, elle n'est rien d'autre qu'une jeune fille seule, éloigner de sa famille, de son pays, une jeune fille comme les autres et qui n'est pas aussi forte qu'elle veut bien le faire croire.

Relg le nouveau venu est un personnage très intéressant. Complètement fanatique, il ne vit que pour son Dieu Ul. J'aime beaucoup son pouvoir.

Garion grandit, il en apprend tous les jours. Il se rend compte qu'il a beaucoup de pouvoirs et ce qui semble encore plus intéressant c'est que Belgarath et Polgara sont également impressionnés. A suivre dans les prochains tomes donc, car m'est avis qu'ils ne le pensaient pas aussi puissant. 

Silk quant à lui est absolument génial. Un humour et des réparties qui fusent et m'ont fait pouffer de rire plus d'une fois. 

Ce volume nous apporte également des révélations sur la femme de Belgarath, la mère de Polgara donc et sur les pouvoirs qu'elle avait.

La description du Val est vraiment magnifique. Ces tours de sorciers, ce calme, cette douceur...... on a envie de s'étendre sur l'herbe et de se laisser porter par la magie et la force des lieux.

La seule chose que je reprocherais à ce livre et qui n'a rien à voir avec l'auteur, ni l'histoire, ce sont les erreurs. Il manque des tirets, des lettres, des mots sont carrément écrit en travers du livre et on se demande d'où ils sortent.... bref, des coquilles que l'imprimeur aurait pu éviter en faisant attention.

Commenter cet article
I
J'ai moyennement aimé le premier tome mais je vais sûrement tenter puisque ça s'améliore.
Répondre

Archives

À propos