Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Aug

Neverwhere

Publié par hydromielle  - Catégories :  #Fantastique


41BA94QA86L.-AA240-.jpeg
















"Neverwhere" de Neil Gaiman

Poche - 350 pages - 6,65 euros

Note : 06/10

Résumé
:

Une rue de Londres, un soir comme un autre. La jeune fille gît devant lui sur le trottoir, face contre terre, l'épaule ensanglantée. Richard la prend dans ses bras, elle est d'une légèreté surprenante. Et quand elle le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital, il a le sentiment de ne plus être maître de sa volonté. Dès le lendemain, elle disparaît et, pour Richard, tout dérape : sa fiancée le quitte, on ne le connaît plus au bureau, certains, même, ne la voient plus... Le monde à l'envers, en quelques sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la " ville d'En Bas ", cité souterraine où vit un peuple d'une autre époque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organisé, hiérarchisé, et à la tête duquel les rats jouent un rôle prépondérant. Plus rien ne le retenant " là-haut ", Richard rejoint les profondeurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ecosse : Richard Mayhew fête son départ dans un pub avec ses amis. Il part pour Londres où il a trouvé un emploi dans les placements financiers.

A Londres, la vie suit son cours tranquillement et Richard est maintenant fiancé à Jessica une très belle jeune femme.

Alors qu'un vendredi soir, il se rend avec Jessica dans un restaurant pour y faire la rencontre du patron de celle-ci, il "tombe" sur une jeune femme, allongée sur le sol, blessée et en sang.

Décidant (contre l'avis furieux de Jessica qui menace de le quitter s'il ne vient pas tout de suite avec elle au restaurant), de prendre la jeune femme dans ses bras, il l'emmène chez lui afin de la mettre à l'abri et de la soigner. Par cette attitude, Richard vient de faire complètement basculer sa vie.

Dès le lendemain matin, deux individus pour le moins étranges et menaçants font irruption chez lui (Monsieur Croup et Monsieur Vandemar) qui prétendent rechercher leur soeur en fugue et qui n'a pas vraiment toute sa tête.

Sentant le coup fourré, Richard nie connaître la jeune femme mais les deux hommes entrent de force chez lui et fouillent l'appartement sans rien trouver. Ce qui étonne fortement Richard car la fille est bien là !

Porte, tel est son prénom, lui demande de l'aide et grâce à un rat, fait parvenir un message au marquis de Carabas que Richard doit aller retrouver. C'est alors que pour la première fois, Richard est confronté au Londres d'En Bas. Un autre Londres, où tout est bien plus sombre et dangereux.

Une fois de retour chez lui avec Carabas, Porte et lui disparaissent.

Richard retourne donc à sa petite vie bien tranquille, passant le reste du week-end à tenter de joindre Jessica pour sauver ce qui peut l'être de leur relation, mais sans succès. Il lui est impossible de la joindre.

C'est le lundi matin que Richard s'inquiète. En effet, personne ne semble le reconnaitre. Pire ! Personne ne semble le voir ! Taxis, métros, passants...

Au bureau les gens ne le voient pas et ceux qui le voient ne le reconnaissent pas.

De retour dans son appartement et alors qu'il prend un bain, il entend la porte d'entrée s'ouvrir et le propriétaire faire visiter à un couple son appartement comme s'il était vide. Personne ne voit Richard. Interloqué et plein de questions, Richard décide alors de se rendre dans le Londres d'En Bas pour retrouver Porte afin qu'elle "lui rende sa vie"
.

La vérité c'est que je ne sais pas trop quoi penser de ce livre. Je suis même bien incapable de dire quel sentiment il me laisse.

Je ne l'ai pas complètement trouvé mauvais, mais c'est très étrange. Et c'est là que les choses me dépassent, parce que justement, j'adore tout ce qui est étrange. Mais là, c'est assez bof.

Je ne me suis pas sentie complètement impliquée dans le livre. Il a des passages avec lesquels j'ai passé de très bons moments, mais ils sont moins nombreux que les moments où je me suis ennuyée.

Peut-être que c'est l'un des rares livres que je devrais relire pour me faire une seconde impression.

Ceci dit, j'y ai appris beaucoup de choses :

- Sous Londres vit une société très étranges où les noms de stations de métro ont une réelle signification.
- Les rats sont socialement, pour partie, "au dessus" des hommes
- Il existe un marché flottant, où l'ont peut acheter des cauchemars, des immondices, des détruituts, de la fange...

Nous avons tous déjà pris les transports en commun. Et à tous, ou presque, il nous est déjà arrivés de voir des wagons condamnés, aux portes fermées. Savez-vous ce qu'il  se passe vraiment à l'intérieur ? Non bien sûr, car nous sommes du Monde d'En Haut et que nos yeux ne nous permettent pas de "voir". Et croyez moi, de toute façon, il ne vaut mieux pas le savoir.

Par contre, je dois reconnaitre au moins une chose à Neil Gaiman : il a trouvé les mots parfaits pour décrire la gueule de bois :

"Il avait la peau froide et moite, et l'impression qu'on lui avait posé les yeux à l'envers dans les orbites, qu'on lui avait volé son crâne pendant qu'il dormait pour le remplacer par un autre, plus petit de deux ou trois tailles".

Commenter cet article
E
Eh bien, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre que j'ai trouvé original et les personnages attachants...je dois avoué que j'ai eu un coup de coeur pour le duo que forme les deux assassins et j'étais déçue que ce livre s'achève si vite...J'adorerais que Neil Gaiman reprenne ce duo pour en faire un livre reprenant leurs folles aventures assassines :-)
Répondre
C
Personnellement je suis totalement de parti pris! Je suis une inconditionnelle de Sir Neil! Et comme Neverwhere est un de mes préférés... Ce que j'aime particulièrement chez lui, c'est sa capacité à changer d'univers s'un roman à un autre. Je ne sais pas si tu avais lu d'autres choses de lui, mais si ce n'est pas le cas et que tu persiste, tu devrais avoir de surprises!
Répondre
H
J'ai lu un autre livre de lui mais écrit à 4 mains avec Pratchett "De bons présages" et là, j'avais vraiment bien aimé
L
J'avais beaucoup aimé le recueil de Léa Silhol "traverses", de la très bonne fantasy urbaine aux éditions de l'Oxymore. Et Neverwhere est le suivant sur ma liste dans ce genre là. J'espère qu'il me plaira.
Répondre
H
J'espère aussi qu'il te plaira. C'est toujours ralant de tomber sur un livre qu'on apprécie pas
F
C'est dommage car le résumé est assez tentant !
Répondre
H
Ben oui d'ailleurs c'est ce qui m'avait fait acheter le bouquin
S
Le résumé que tu as fais de ce livre m'a plu et m'a donné envie de le lire mais, ton avis assez mitigé me freine. En tout cas, l'histoire a attiré mon attention. Je vais me renseigner pour l'emprunter à une bibliothèque, juste pour assouvir ma curiosité.
Répondre
H
Après avoir fait mon billet, je suis allée voir l'avis de différentes personnes et là je me sens comment dire... sur une autre planète lol A priori tout le monde a adoré ce livre... mmm, j'ai dû rater quelque chose.

Archives

À propos